mercredi 18 septembre 2019
  • TRANSDEV TREMA JTP2019.jpg
  • SALON ESSENTIEL CHARNAY 2019.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg

Sur les mois de mai et juin 2016, la négociation des minima conventionnels de la Convention collective de Saône de Loire, a eu lieu en présence de l’UIMM et des organisations syndicales représentatives (CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, CFTC).
La délégation patronale a fait une proposition d’augmentation de 0,6 % de l’ensemble des coefficients de la grille et de 3 centimes d’euros pour la valeur du point (passage de 5,21 à 5,24 €).

La CFDT Métallurgie de Saône et Loire a signifié son désaccord et son indignation devant ce simulacre de négociation. Il n’y a pas eu de réelle négociation, mais seulement une proposition unilatérale de la Chambre patronale et un ultimatum : accepter cette proposition en l’état ou la refuser. Elle impose aux organisations syndicales de se prononcer, principalement pour les salariés des petites et moyennes entreprises, sur un « ridicule 0,6 % » d’augmentation des salaires minimum de la grille en Saône et Loire, équivalent à l’augmentation du SMIC.

Dans ces conditions, où l’UIMM impose un rapport de force pur et dur, la CFDT Métallurgie de Saône et Loire s’interroge :
- Signer une proposition inacceptable (une des propositions les plus défavorables des quatre départements de la Bourgogne).
- Ne pas signer revient à dédouaner le patronat et à faire endosser la responsabilité de l’échec du dialogue social à la CFDT de la Métallurgie de Saône et Loire.

La CFDT Métallurgie s’interroge sur l’avenir de la négociation et la faiblesse du dialogue social en Saône et Loire. Alors que la Chambre patronale se plaint d’avoir du mal à recruter, son attitude ne permettra pas de répondre aux enjeux qui nous font face sur notre territoire.
Les salariés méritent davantage de reconnaissance et de considération. C’est pourquoi la CFDT ne signera pas les propositions de l’UIMM. Nous revendiquons un dialogue social et des propositions salariales d’un autre niveau, permettant de rendre les entreprises de la Branche plus attractives.

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.