COLLET1.jpg

 

Il y a 8 ans, Michel a eu un grave accident de vélo qui l'a rendu tétraplégique. Depuis 3 ans, il a intégré le foyer d'accueil médicalisé Korian à Charnay. Ce matin, avec un petit groupe, il visitait l'entreprise Matit-Collet industries, les célèbres fabricants de planchas.

 

Objet de la visite, découvrir et apprendre. Car si l'entreprise en général n'est pas, a priori, un lieu de culture, les résidents du foyer voient les choses autrement. Et ils ont bien raison.

Michel a beaucoup étudié l'électrotechnique et l'électromécanique. « Ce qui j'avais envie de voir dans une telle entreprise, c'est le pilotage des machines outil. Je m'intéresse à la conception des circuits de commande et venir ici m'enrichit de savoir. Je travaille au quotidien sur l'informatique et la domotique dans le but d'élaborer des systèmes de pilotages. Tout ça pour faciliter la vie des gens comme moi. »

 

Après un tel accident, il faut trouver du sens à son existence pour surmonter l'épreuve, trouver la force de vivre. C'est exactement ce qu'il a trouvé dans son investissement dans l'informatique et la domotique. « J'ai fait de cet accident un challenge qui me mobilise tous les jours. La question qui m'obsède depuis 8 ans est : comment faire pour rendre ma vie agréable ? Tout ce que je fais aujourd'hui est tourné vers cette idée : remplir ma vie de sens, jouer un rôle, apporter des solutions, être utile. J'ai transformé ma chambre en atelier. Mon objectif d'anticiper les limites qui se posent à une personne handicapé en avançant dans l'existence, et tenter de trouver des solutions. »

 

L'entreprise est une aventure humaine dans laquelle on persévère, on cherche des solutions tous les jours, on invente, on produit pour simplifier, faciliter la vie des gens, la rendre agréable. C'est en tout cas ce qui anime Pierre Petit, le patron de Collet Industries. Donc, forcément, une belle rencontre ce matin à Feillens.

 

COLLET4.jpg

Un petit moment de conviviatlité avec le maire de Feillens Guy Billoudet