« Nous apprenons que « Gilles PLATRET, maire de Chalon sur Saône, veut que l’on parle le français sur les chantiers de Chalon. Cette contrainte sera imposée dans le cahier des charges des marchés publics », précise-t-il.
Nous sommes surpris, mais agréablement surpris !
Nous n'avions plus, depuis longtemps, des élus qui prennent des décisions aussi tranchées. Bravo, Monsieur le Maire, pour votre courage et cette décision de bon sens !
Enfin un donneur d'ordre qui s'est rendu compte que nos chantiers sont devenus de véritables tours de Babel !
Nous adhérons pleinement à cette décision qui va améliorer la sécurité et la qualité sur nos chantiers chalonnais, protéger certains chefs d'entreprises souvent inconscients des risques pris en travaillant avec des salariés détachés, permettre aux salariés du territoire de trouver un emploi et, aussi, soutenir les entreprises locales qui participent au développement de notre département.
Un bel exemple que d'autres maîtres d'ouvrages feraient bien de suivre »
Le Président de la FFB BTP71
Roland BACHELARD