dimanche 18 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

DIVAN_DU_MONDE2.jpg

 « Le divan du monde » est un film documentaire tourné par Swen de Pauw dans le cabinet d’un médecin psychiatre de Strasbourg, Georges Federmann. Emmanuel Favre a fait venir le film à Mâcon pour l’ouverture du fameux festival de la Manufacture d’idées.

300 personnes pour cette unique projection ici : un film touchant sur ceux qui en bavent et se bagarrent comme des lions, en proie à leurs démons, et parfois victimes des politiques qui les excluent du droit commun. Ces gens nous donnent à voir « l’exemplarité de la résistance ».

 

Chacun d’entre nous est un monde

Si le Divan du monde est à prescrire c’est qu’il peut faire remède. A quoi ? A l’écrasement de nos solitudes parfois repliées, aux douleurs existentielles qui sont les nôtres, aux hontes secrètes qui minent certains et qui trouveront échos dans le film : hontes humaines, si humaines. Remède aux difficultés à être en relation avec les autres, inhérentes à notre condition, et que notre société voudrait tant évacuer, sauf que ça ne peut pas marcher ainsi.
Remède aussi, ou au moins révélateur, comme un bain en développement de photos, d’un processus sensible, ô combien, qui dit ceci : la souffrance psychique est une emprise c’est vrai, mais ceux qui en souffrent, et on pourrait dire « nous » puisque tout le monde est aux prises à un moment ou à un autre de sa vie, gardent la plupart du temps leurs facultés à prendre des décisions quotidiennes, à voter, à travailler, à faire des enfants, etc. Alors ?
Alors question de regard, as usual.

 

Des super-héros

Swen de Pauw, le longiligne et très brun réalisateur de 36 ans, lancera son film devant 300 personnes en disant un truc vrai déguisé en boutade, car la façon dont on s’empare du personnage Georges Ferdermann, « le psychiatre atypique qui met des tee-shirt rigolos », devient un folklore qui détourne nos regards des sujets principaux, ses patients : « Je cherchais à faire un film sur des super héros : ils étaient dans son cabinet. » Swen dit aussi : « Je suis frappé qu’il n’y ait plus de regard de bienveillance. »
Super-héros, le mauritanien réduit en esclavage chez lui, arrivé ici avec les difficultés dont les médias se font l’écho cette année, et qui ne dort plus. Il ne dort plus.
Super-héroïne cette femme victime d’emprise, enfermée dans les tourments de cet enfer, qui se vit comme « une merde », et qui vient, parler, pleurer, ouvrir des yeux délavés qui demandent : pourquoi ? quoi faire ?
Super-héroïne cette femme battue qui tient malgré tout une position noble, humaine, aimante, vis-à-vis des ses fils qui viennent de perdre leur père.
Swen de Pauw : « Je prends la position de ne pas parler ou penser à la place des autres. Je ne les dessaisis pas de leur capacité à prendre des décisions. Je mets ces patients à même hauteur que tout le monde. » A même hauteur que tout le monde, parce qu’ils sont le monde, ils sont la condition humaine, et chanceux ceux qui peuvent l’oublier, et cyniques ceux qui le dénient.

 

La peur, le rire. Le rire et la peur

« On peut être à l’écoute, répète Georges Federmann. Dans mon cabinet, tout acte est mu par la peur. » Les peurs : la peur de ne pas y arriver, la peur de sombrer, la peur de dire ce qui fait mal, la peur de n’être pas compris, la peur de l’inconnu … longue liste. Et comme le dit ailleurs l’écrivain Fatou Diome : « Tout ce qui nous fait peur le jour, nous fait encore plus peur la nuit. » Alors le psychiatre reçoit tous ceux qui ne dorment pas, et les reçoit à leur heure : jamais le matin.
Apaiser la peur, restaurer de la confiance (de la foi, en soi, en l’autre, en ses capacités, en l’espoir qu’on peut cheminer avec tout ça), voilà le travail de Georges Ferdermann. Il en fait des questions d’intérêt général : « Qu’est-ce qui pousse les gens à adopter une position d’accueil inconditionnelle ? », question à lire ainsi : qu’est-ce qui pousse une société, des dirigeants, des corporations professionnelles, à ne pas adopter une position d’accueil inconditionnelle ? Réponse : leurs peurs. Pas examinées, pas interrogées, par volonté de puissance, par paresse, par intérêt égoïste, après moi le déluge. « Et cette peur se transmet, à nos enfants. Il faut toujours essayer de comprendre. »
« Peut-être que le rire, dans le film, ce sont quelques moments inattendus, imprévisibles, qui nous invitent à nous interroger sur ce qu’on attend nous-mêmes de nos vies. En quoi dans nos vies nous sommes dans la répétition, le rituel. Et en quoi un événement particulier, va générer quelque chose d’inattendu. »

 

Faire « nous »

Ces peurs sont autant d’obstacles à faire du « nous », comme dit Georges Ferdermann. Mais ces peurs sont déjà du commun, puisque nous les connaissons tous, peu ou prou, alors d’obstacles elles deviennent une entrée : « C’est difficile de ‘faire nous’ parce que nous avons à nous battre contre nos démons intérieurs. Mais ce film montre que nous pouvons ‘faire nous’. Ce film parle de la communauté des hommes dont il ne faut exclure personne. Personne. »
La peur est première : accepter de le savoir, d’en parler, de se le dire, ce n’est pas l’anéantir, oh non !, c’est la circonvenir, c’est savoir, découvrir parfois, que l’autre en est tissé aussi et qu’il va falloir cheminer avec ça. Amorcer le chemin, faire l’effort, c’est déjà faire « nous ».

Le divan du monde est un film douloureux, mais n’est pas un film triste. Conscients des difficultés possibles à diffuser des moments si intimes, le réalisateur et le médecin ont pris bien sûr des précautions, et le consentement des patients : ils ont eu 5 ans pour se rétracter (entre l’idée du film et le film : 12 ans). Mais somme toute le psychiatre et ses patients pourront aussi travailler avec ça : choix d’émancipation pour l’une, reconnaissance pour un autre, capacité à assumer une détresse qu’il n’est pas seul à connaître pour un autre encore, témoignage, peut-être, tout fera grain à moudre.

Il y a de la transmission dans ce film : ne pas traiter l’autre comme un objet, mais comme un frère, fut-ce de galère, et si le rejet en soi est le plus fort : alors, interroger cette part de soi qui est si insupportable qu’on le fait payer à l’autre. Ce chemin est long, mais comme disait le poète, « le but, c'est le chemin ».

F.S.-A.

 

Sur la question de l’objet, de l’autre soit déconsidéré, soit morcelé par les médecins spécialistes, Georges Ferdermann a beaucoup à dire, dont ceci : la médecine d’aujourd’hui est l’héritière inconsciente de ce qu’elle fut sous le IIIe Reich. « On n’a pas cherché à comprendre pourquoi les médecins furent les premiers à adhérer au nazisme, à soutenir les premières lois raciales en 1933. La formation des médecins est à revoir, elle ne comporte aucun enseignement moral et éthique, ils sont formés à la compétition et à l’individualisme. Les patients en font les frais, ils devraient se constituer en collectif d’usagers. C’est comme si la société était dans un mouvement de sadisme. Il faudrait enseigner l’expérimentation nazie aux jeunes : en déployer les sens, les conséquences, sur tous les plans, et sur les descendants que nous sommes, et donc, les héritiers. »

 

On peut lire un entretien sur Fiches du cinéma, ici.

 

DIVAN_DU_MONDE.jpg

DIVAN_DU_MONDE4.jpg

DIVAN_DU_MONDE6.jpg

Les rendez-vous du 15 août en Mâconnais-Beaujolais-Clunisois

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Feux d'artifices, festival, fête, visites...

MÂCON WINE TOUR : Embarquez tous les lundi et les jeudis de l'été

WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
Publi-information - Découvrez vite le programme estival

MÂCON – Été frappé : Les Innocents en concert sur l’esplanade

MACON innocents affiche.jpg
Actualisé : L'artiste mâconnais Gabriiel sera en première partie des Innocents. Rendez-vous ce samedi soir à partir de 20 h 15 !

MÂCON - Été frappé : Jeannette Berger et Gabriiel en concert ce vendredi soir

MACON concert made in.jpg
Retrouvez les deux artistes sur la scène de l’esplanade dès 20 h 30 pour un concert Made in Mâcon !

EXPO : Nos Fétiches, trois univers, trois imaginaires à la Galerie Mary-Ann

EXPO macon fetiches 21.JPG
Jusqu’au 18 juillet, la ville de Mâcon accueille trois créateurs aux personnalités artistiques singulières : Rachel Schlumberger, Anne Schlesser et Max. Tous les trois présentent leur première exposition commune « Nos Fétiches » à la galerie Mary-Ann à Mâcon.

LOURNAND : Le Festival des arts vivants est ouvert !

LOURNAND FESTIVAL 2019.JPG
Théâtre, mime, clown, cirque, humour, jonglage, marionnettes, cabaret, musique… Du 31 juillet au 4 août, les arts vivants sont en fête à Lournand.

MILLY DANSE : Standing ovation pour « Bande à part » !

MILLY DANSE 9.jpg
C’est un public conquis et débout qui a applaudi, ce samedi soir, la première de cette 4e création du jeune chorégraphe mâconnais Lohan Jacquet.

MILLY-LAMARTINE : Danse à Milly danse pour Lamartine en... Bande à part

DANSEAMILLY 20192 - 1.jpg
Pour sa 4ème édition, qui débute ce soir, le festival rend hommage à Alphonse de Lamartine, à l’occasion du 150ème anniversaire de la mort du poète.

MÂCON - Été frappé : ça va déménager ce soir avec Hyphen Hyphen

HYPHEN HYPHEN MACON.jpg
A voir en vidéo pour se mettre en appétit, l'énergie incroyable de la chanteuse Santa.

EXPO - Dames de vigne : Lorsque des vigneronnes se racontent à des enfants…

DAMES DE VIGNE _ EXPO21.jpg
Jusqu’au 2 septembre, le Musée Départemental du Compagnonnage de Romanèche-Thorins invite à poser un autre regard sur la vigne à travers un dialogue entre générations.

ROMANÈCHE : Dames de vignes, une expo à déguster jusqu'au 2 septembre

D’hier à aujourd’hui, des femmes vigneronnes nous racontent leur histoire, celle du travail de la vigne et du vin.

NUITS D’ÉTÉ À MÂCON : L’orchestre symphonique enthousiasme le public

Nuits d'été 2019 concert symphonique.jpg
Les musiciens dirigés par Eric Geneste ont joué ce mardi soir place St Pierre lors de la 2ème journée du festival de musique classique « Les nuits d’été ».

MUSIQUE : Le saxophoniste prodige Yonatan Hes (Cluny) en partance pour les Etats-Unis

Yonatan hes 2.jpg
Bac en poche, le jeune musicien originaire de Cluny a réussi à se faire accepter dans l’une des écoles de musiques modernes les plus prestigieuses au monde !

MÂCON - Crescent jazz festival : Ils vivent 6 jours au rythme de la musique

stage crescent jazz festival 2019.jpg
57 musiciens âgés de 13 à 71 ans participent cette semaine au traditionnel stage du festival de jazz Crescent de Mâcon, accueilli par le conservatoire de Mâcon.

MÂCON : Une exposition autour du cheval à l’hôtel Senecé

expo cheval hôtel Senecé.jpg
L’Académie de Mâcon ouvre ses portes cet été pour une exposition inédite dédiée au cheval et à ses multiples facettes, à travers l'histoire.

TOUR DE FRANCE À MÂCON : En expo, l'imposante maquette de Didier Bouillard en hommage à Bernard Thevenet

DBouillard.jpg
À admirer à l'espace Carnot, à côté de la mairie de Mâcon. Didier Bouillard raconte son amour pour le vélo, pour le Tour de France, et son admiration pour Bernard Thévenet. Témoignage.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : Les chœurs Buxtehude en Bourgogne et Carmine Celebrat réunis en concert

concert chorale.jpg
Samedi, l'église de Saint-Laurent-sur-Saône ouvrait ses portes à l'ensemble vocal Buxtehude en Bourgogne et au Chœur hongrois Carmine Celebrat, pour un prestigieux concert choral de chants sacrés.

CLUNY : Trois jeunes talents s'expriment au festival Dialogus de musica

DIALOGUS DE MUSICA CLUNY VIDEO.jpg
macon-infos vous fait partager ce petit moment savoureux, avec le son.

CLUNY : Ronde nocturne aux flambeaux, aux temps des guerres de religion

CLUNY _ VISITE NOCTURNE_02.jpg
La cité abbatiale de Cluny n’a pas échappé aux conflits liés aux guerres de religion. C’est une partie de cette histoire qui était contée hier soir par Gérard Thélier, alias Claude Ducret, guide en costume tout droit sorti du XVIe siècle.

CLUNY : Rare, initiez-vous à la polyphonie corse gratuitement

POLYPHONIE CORSE CLUNY.jpg
Un atelier est proposé dans le cadre du festival dialogus de musica qui se tient du 13 au 17 août.

CLUNY : Rénovation en cours des toilettes publiques rue Porte de Paris

RENOVATION TOILETTES PUBLIQUES _ CLUNY1.jpg
Après le parking du Prado et le PIC (Point Information Cluny), c’est au tour des toilettes publiques, situées à la gare routière, rue Porte de Paris, d’être complètement rénovées.

CLUNY : Pleins feux sur le premier marché de l'été

CLUNY premier marche ete 33.JPG
Les mercredis de l’été à Cluny, la place de l’abbaye se transforme en grand marché de producteurs et d’artisans. Le premier de ces rendez-vous estivaux a rencontré, sans surprise, un beau succès.

CLUNY : Pleins feux sur le défilé de mode des commerçants

CLUNY premier marche ete 32.JPG
` À l’occasion du premier marché d’été, l’association Cluny Commerces a organisé ce mercredi soir un défilé de mode rue Mercière.

CLUNY : Les acteurs majeurs du tourisme clunisois réunis pour l’ouverture du PIC au Prado

CLUNY PIC - 1.jpg
Le jeudi 20 juin, le nouveau point d’accueil des touristes a officiellement ouvert ses portes sur le parking du Prado, en présence des toutes les institutions parties prenantes du PIC (Point Information Cluny).

CLUNY : Des appartements disponibles et rénovés à la résidence autonomie Bénétin

CLUNY RESIDENCE BENETIN - 4.jpg
Ils ont été inaugurés ce mercredi par le maire et ses adjoints.

CLUNY - Maurice Huet : "Six réunions de courses cette année à l'hippodrome !"

MAURICE HUET CLUNY CHEVAL - 1.jpg
Maurice Huet, nouveau président de la Société des courses de Cluny, évoque son poste et la saison qui s'est ouverte le 8 mai et propose un nouveau rendez-vous fin juin.

CLUNY : Pleins feux sur le Grand gala des Arts et Métiers (3)

Grand Gala Arts et Métiers 2019_David Rotat_série 3_0005.jpg
Suite et fin de notre reportage photo : le feu d’artifice et la soirée

CLUNY : Pleins feux sur le Grand gala des Arts et Métiers (2)

Grand Gala Arts et Métiers 2019_David Rotat_série 2_0032.jpg
Suite de notre reportage photo : le défilé signé Laurent Crépeau

CLUNY : 2ème étape du Grand Régional de Dressage ce week-end à Équivallée

CLUNY dressage.jpg
Après l’adrénaline de l’obstacle, place au chic du dressage du vendredi 24 au dimanche 26 mai, sur le terrain d'Equivallée - Haras national de Cluny.

CLUNY : Pleins feux sur le festival Cluny Danse (3)

ClunyDanse2019_AsueltoCieHurycan_couv0001.jpg
Asuelto par la Compagnie HURyCAN.

CLUNY : Pleins feux sur le festival Cluny Danse (2)

ClunyDanse2019_Déambulation_couv0001.jpg
Retour sur la déambulation dansée.

3e COUVIGE DES DENTELLIERES DE CLUNY : La dentelle dans tous ses états...

DSC01781.JPG
Une centaine de dentellières était rassemblée ce week-end, Salle des Griottins, pour le 3e Couvige européen, organisé par les dentellières de Cluny.

EUROPE : Cluny et les Sites clunisiens confirmés comme « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe » !

IMG_6446.JPG
La nouvelle est officiellement tombée il y a quelques jours : le Conseil de l’Europe a renouvelé pour trois nouvelles années à la Fédération Européenne des Sites Clunisiens sa certification d’Itinéraire culturel, privilège de 32 autres réseaux ou routes culturelles dans toute l’Europe.

CLUNY : Le camping Saint-Vital est réaménagé

CLUNY camping inaugure 1.jpg
Le camping clunisois est passé cette année en régie municipale. Après des travaux de réaménagement et l’arrivée de nouveaux services, l’heure était à l’inauguration ce mardi.

CLUNY : Le camping Saint-Vital reprend du service !

CLUNY camping 6.jpg
Repris par la Ville, le camping a ouvert ses portes le 15 avril avec des nouveaux services et plusieurs rénovations.

CLUNY - Portes ouvertes au collège Prud'hon : Un établissement où il fait "bon vivre et travailler"

PORTES OUVERTES _ COLLEGE PRUD'HON _ CLUNY_04.jpg
Samedi 30 mars, le collège Pierre Paul Prud'hon de Cluny ouvrait ses portes.