jeudi 27 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

DIVAN_DU_MONDE2.jpg

 « Le divan du monde » est un film documentaire tourné par Swen de Pauw dans le cabinet d’un médecin psychiatre de Strasbourg, Georges Federmann. Emmanuel Favre a fait venir le film à Mâcon pour l’ouverture du fameux festival de la Manufacture d’idées.

300 personnes pour cette unique projection ici : un film touchant sur ceux qui en bavent et se bagarrent comme des lions, en proie à leurs démons, et parfois victimes des politiques qui les excluent du droit commun. Ces gens nous donnent à voir « l’exemplarité de la résistance ».

 

Chacun d’entre nous est un monde

Si le Divan du monde est à prescrire c’est qu’il peut faire remède. A quoi ? A l’écrasement de nos solitudes parfois repliées, aux douleurs existentielles qui sont les nôtres, aux hontes secrètes qui minent certains et qui trouveront échos dans le film : hontes humaines, si humaines. Remède aux difficultés à être en relation avec les autres, inhérentes à notre condition, et que notre société voudrait tant évacuer, sauf que ça ne peut pas marcher ainsi.
Remède aussi, ou au moins révélateur, comme un bain en développement de photos, d’un processus sensible, ô combien, qui dit ceci : la souffrance psychique est une emprise c’est vrai, mais ceux qui en souffrent, et on pourrait dire « nous » puisque tout le monde est aux prises à un moment ou à un autre de sa vie, gardent la plupart du temps leurs facultés à prendre des décisions quotidiennes, à voter, à travailler, à faire des enfants, etc. Alors ?
Alors question de regard, as usual.

 

Des super-héros

Swen de Pauw, le longiligne et très brun réalisateur de 36 ans, lancera son film devant 300 personnes en disant un truc vrai déguisé en boutade, car la façon dont on s’empare du personnage Georges Ferdermann, « le psychiatre atypique qui met des tee-shirt rigolos », devient un folklore qui détourne nos regards des sujets principaux, ses patients : « Je cherchais à faire un film sur des super héros : ils étaient dans son cabinet. » Swen dit aussi : « Je suis frappé qu’il n’y ait plus de regard de bienveillance. »
Super-héros, le mauritanien réduit en esclavage chez lui, arrivé ici avec les difficultés dont les médias se font l’écho cette année, et qui ne dort plus. Il ne dort plus.
Super-héroïne cette femme victime d’emprise, enfermée dans les tourments de cet enfer, qui se vit comme « une merde », et qui vient, parler, pleurer, ouvrir des yeux délavés qui demandent : pourquoi ? quoi faire ?
Super-héroïne cette femme battue qui tient malgré tout une position noble, humaine, aimante, vis-à-vis des ses fils qui viennent de perdre leur père.
Swen de Pauw : « Je prends la position de ne pas parler ou penser à la place des autres. Je ne les dessaisis pas de leur capacité à prendre des décisions. Je mets ces patients à même hauteur que tout le monde. » A même hauteur que tout le monde, parce qu’ils sont le monde, ils sont la condition humaine, et chanceux ceux qui peuvent l’oublier, et cyniques ceux qui le dénient.

 

La peur, le rire. Le rire et la peur

« On peut être à l’écoute, répète Georges Federmann. Dans mon cabinet, tout acte est mu par la peur. » Les peurs : la peur de ne pas y arriver, la peur de sombrer, la peur de dire ce qui fait mal, la peur de n’être pas compris, la peur de l’inconnu … longue liste. Et comme le dit ailleurs l’écrivain Fatou Diome : « Tout ce qui nous fait peur le jour, nous fait encore plus peur la nuit. » Alors le psychiatre reçoit tous ceux qui ne dorment pas, et les reçoit à leur heure : jamais le matin.
Apaiser la peur, restaurer de la confiance (de la foi, en soi, en l’autre, en ses capacités, en l’espoir qu’on peut cheminer avec tout ça), voilà le travail de Georges Ferdermann. Il en fait des questions d’intérêt général : « Qu’est-ce qui pousse les gens à adopter une position d’accueil inconditionnelle ? », question à lire ainsi : qu’est-ce qui pousse une société, des dirigeants, des corporations professionnelles, à ne pas adopter une position d’accueil inconditionnelle ? Réponse : leurs peurs. Pas examinées, pas interrogées, par volonté de puissance, par paresse, par intérêt égoïste, après moi le déluge. « Et cette peur se transmet, à nos enfants. Il faut toujours essayer de comprendre. »
« Peut-être que le rire, dans le film, ce sont quelques moments inattendus, imprévisibles, qui nous invitent à nous interroger sur ce qu’on attend nous-mêmes de nos vies. En quoi dans nos vies nous sommes dans la répétition, le rituel. Et en quoi un événement particulier, va générer quelque chose d’inattendu. »

 

Faire « nous »

Ces peurs sont autant d’obstacles à faire du « nous », comme dit Georges Ferdermann. Mais ces peurs sont déjà du commun, puisque nous les connaissons tous, peu ou prou, alors d’obstacles elles deviennent une entrée : « C’est difficile de ‘faire nous’ parce que nous avons à nous battre contre nos démons intérieurs. Mais ce film montre que nous pouvons ‘faire nous’. Ce film parle de la communauté des hommes dont il ne faut exclure personne. Personne. »
La peur est première : accepter de le savoir, d’en parler, de se le dire, ce n’est pas l’anéantir, oh non !, c’est la circonvenir, c’est savoir, découvrir parfois, que l’autre en est tissé aussi et qu’il va falloir cheminer avec ça. Amorcer le chemin, faire l’effort, c’est déjà faire « nous ».

Le divan du monde est un film douloureux, mais n’est pas un film triste. Conscients des difficultés possibles à diffuser des moments si intimes, le réalisateur et le médecin ont pris bien sûr des précautions, et le consentement des patients : ils ont eu 5 ans pour se rétracter (entre l’idée du film et le film : 12 ans). Mais somme toute le psychiatre et ses patients pourront aussi travailler avec ça : choix d’émancipation pour l’une, reconnaissance pour un autre, capacité à assumer une détresse qu’il n’est pas seul à connaître pour un autre encore, témoignage, peut-être, tout fera grain à moudre.

Il y a de la transmission dans ce film : ne pas traiter l’autre comme un objet, mais comme un frère, fut-ce de galère, et si le rejet en soi est le plus fort : alors, interroger cette part de soi qui est si insupportable qu’on le fait payer à l’autre. Ce chemin est long, mais comme disait le poète, « le but, c'est le chemin ».

F.S.-A.

 

Sur la question de l’objet, de l’autre soit déconsidéré, soit morcelé par les médecins spécialistes, Georges Ferdermann a beaucoup à dire, dont ceci : la médecine d’aujourd’hui est l’héritière inconsciente de ce qu’elle fut sous le IIIe Reich. « On n’a pas cherché à comprendre pourquoi les médecins furent les premiers à adhérer au nazisme, à soutenir les premières lois raciales en 1933. La formation des médecins est à revoir, elle ne comporte aucun enseignement moral et éthique, ils sont formés à la compétition et à l’individualisme. Les patients en font les frais, ils devraient se constituer en collectif d’usagers. C’est comme si la société était dans un mouvement de sadisme. Il faudrait enseigner l’expérimentation nazie aux jeunes : en déployer les sens, les conséquences, sur tous les plans, et sur les descendants que nous sommes, et donc, les héritiers. »

 

On peut lire un entretien sur Fiches du cinéma, ici.

 

DIVAN_DU_MONDE.jpg

DIVAN_DU_MONDE4.jpg

DIVAN_DU_MONDE6.jpg

LE CRESCENT : Le célèbre pianiste Alain Jean-Marie, à Mâcon pour les 25 ans du club de jazz mâconnais

Alain Jean-Marie Crescent 25 ans.jpg
Le musicien guadeloupéen Alain Jean-Marie, en trio avec Gilles Naturel à la contrebasse et Philippe Soirat à la batterie, était l’invité de la deuxième soirée anniversaire du Crescent ce samedi.

CRESCENT JAZZ CLUB : 25 ans fêtés en direct sur France Musique !

25 ans Crescent France musique.jpg
Le quart de siècle d’existence du club de jazz de Mâcon a été honoré à la radio lors du fameux programme “Open jazz” animé par Alex Dutilh.

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
25 ans du Crescent, concerts, expositions, championnat de France d'escalade de bloc, ateliers et visites en famille, cirque, comédie musicale, visite du centre historique de Mâcon, rugby, cinéma, basket…

MÂCON - MJC Héritan : Le monde poétique et merveilleux de la marionnette ouvre la 7ème édition des Scènes Pop

PlumRge.jpg
Le comédien-mime-marionnettiste Jean-Michel Debarbat de la Cie Giovanni B a inauguré le festival avec une nouvelle création.

THÉÂTRE DE MÂCON : Une soirée placée sous le signe de l'immigration maghrébine

désintégration Mâcon.jpg
Le Théâtre de Mâcon, Scène nationale, a accueilli mardi le spectacle « Désintégration » de Kheireddine Lardjam et de la compagnie El Ajouad*, réalisé à partir d’un texte de 2004 d’Ahmed Djouder sur la condition des Arabes en France.

MACON : 200 artistes amateurs sur scène pour un Requiem à couper le souffle !

CANTORIA MACON 012020 - 26.jpg
Ce dimanche, La Cantoria de Mâcon, le Chœur Crescendo de Bron et l’Orchestre symphonique de Lyon sous la direction de Clément Mépas, ont investi la scène du théâtre de Mâcon pour un concert exceptionnel.

MÂCON : Rendez-vous pour la Nuit des idées jeudi soir à la MJC de l'Héritan

Et deux autres rendez-vous cette semaine à la MJC.

CINEMA : Michel Hazanavicius, réalisateur oscarisé, est passé par Mâcon

HAZANAVICIUS CINEMARIVAUX MACON LE PRINCE OUBLIE - 1.jpg
Le Cinémarivaux proposait en avant-première la projection du film Le Prince oublié, avec Omar Sy, ce samedi 25 janvier.

ART DE VIVRE : Le Salon Essentiel se tient tout le week end à Bourg-en-Bresse

SALON ESSENTIEL BOURG 20201 - 1.jpg
Publi-information - Tout le programme de ces trois jours à découvrir

THÉÂTRE DE MÂCON : Arctique, l’improbable polar futuriste

Arctique Scene Nationale Macon (89).JPG
Le Théâtre de Mâcon, Scène nationale, propose en ce début d’année une pièce de théâtre atypique qui aborde le sujet grave des dérèglements climatiques et de leurs enjeux politiques et économiques.

CINÉMA : Elie Semoun et les 4 enfants du film à Mâcon pour l'avant-première de Ducobu 3

ESemoun.jpg
Plus de 400 personnes ont assisté ce dimanche à la présentation de Ducobu3, le tout premier film d'Elie Semoun.

GALERIE MARY ANN : Vernissage en musique pour le mosaïste bois Jean-Luc Mérigot

Jean-Luc Mérigot.jpg
Jean-Luc Mérigot expose pour la première fois à Mâcon. C’est la galerie Mary Ann qui accueille ses œuvres, des mosaïques faites avec des découpes de bois de bout.

CINÉMARIVAUX : 530 000 entrées en 2019 et déjà quatre stars annoncées en 2020

CINEMA cinemarivaux 0120.jpg
Élie Semoun, Albert Dupontel, Bérénice Béjo et Michel Hazanavicius… Rien que ça ! En ce début d’année, le Cinémarivaux déroule le tapis rouge aux stars du grand écran et propose un programme qui va une nouvelle fois séduire les amoureux du cinéma, toujours au rendez-vous.

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Contes et légendes à l'abbaye de Cluny, expos, visites et ateliers en famille, patinoire à Mâcon, dernier jour de Tables en fêtes et du village de Noël, spectacles, salon du disque et de la BD, marché aux puces...

CLUNY : Une commémoration et un devoir de mémoire pour dire « plus jamais ça »

CLUNY commemoration 14022020.JPG
Comme chaque année, le 14 février est une date chère aux Clunisois. Une date de souvenir pour ne pas oublier les arrestations perpétrées par les nazis le 14 février 1944.

MUNICIPALES 2020 : Henri Boniau, maire sortant, présente sa liste « Cluny en Clunisois »

CLUNY liste boniau 2020 1.JPG
Henri Boniau et ses colistiers inauguraient ce samedi matin leur local de campagne, installé dans le centre-ville, à l’angle des rues de la République et Merle.

CLUNY - Contournement d'OXXO : les détails et les bonnes infos avec macon-infos

CONTOURNEMENT OXXO CLUNY3 - 1.jpg
Le service communication de la Ville de Cluny nous alerte sur le fait que l'article consacré à ce contournement paru dans la presse papier départementale contient des erreurs qu'il souhaite rectifier d'ores et déjà via macon-infos. Ayant consacré un article sur cette entreprise et évoqué le projet de déviation, nous publions le communiqué bien volontiers.

CLUNY - Vœux du Maire au personnel : Une belle soirée pour les agents et les élus

VOEUX PERSONNEL CLUNY 2020 - 4.jpg
Une soirée qui a vu le maire remettre 5 médailles du travail et honorer 4 départs à la retraite

CLUNY : La tempête a causé d'importants dégâts matériels

TEMPETE CLUNY1.jpg
Les fortes rafales de vent ont entraîné des dégâts impressionnants dans le centre-ville de Cluny.

CLUNY : Le marché de Noël est ouvert

CLUNY marche noel 2019 45.JPG
Le traditionnel marché de Noël s’est installé aux écuries de Saint Hugues et à la salle Victor Duruy pour les fêtes de fin d’année.

CLUNY : La patinoire est ouverte

inauguration Cluny patinoire.jpg
Samedi après-midi, Henri Boniau, maire de Cluny, et ses adjoints ont inauguré la patinoire, installée sur le parking du Prado jusqu’au 8 mars.

PHOTOS - Fête des lumières à Cluny : La poésie investit la place du marché

FETE LUMIERES CLUNY 08DEC2019 - 20.jpg
Vers 17h45, la compagnie des Quidams a pris possession de la place de l'Abbaye pour célébrer la lune et sa lumière.

CLUNY : Joli succès pour le Village des droits de l’enfant

VILLAGE ENFANTS _ CLUNY3.JPG
Cette 2e édition organisée par les Francas de Saône-et-Loire à la salle des Griottons a accueilli près de 450 enfants durant trois jours.

CLUNY : « Beau millésime » pour la Foire de la Saint-Martin

FOIRE SAINT-MARTIN _ CLUNY20.JPG
C’est au Champ de Foire qu’une cinquantaine d’exposants s'est rassemblée pour la traditionnelle foire agricole de la Saint-Martin ce samedi.

Cluny et les sites clunisiens en route vers l'UNESCO

CLUNY UNESCO 20191.jpg
Ce vendredi 18 octobre 2019, Rémy Rebeyrotte, le président de la Fédération Européenne des Sites Clunisiens, a réuni les représentants des collectivités publiques européennes associées au projet pour faire le point sur le dossier.

CLUNY : Une marche, une arche et des t-shirts pour Octobre rose

CLUNY marche rose 2019 24.jpg
Tout au long du mois d’octobre, la ville de Cluny participe à l’opération Octobre Rose. Samedi matin, une marche rose s’est ainsi déroulée.

CLUNY - Fête de la pomme et de la nature : Belle fréquentation pour cette nouvelle édition

FETE DE LA POMME _ CLUNY6.JPG
La traditionnelle Fête de la Pomme et de la Nature, organisée par l’association Forêt fruitière, s’est tenue ce week-end à l’espace des Griottons et à ses abords.

CLUNY - Alternatiba : Escargeeks, une école autrement

L'AUTRE ECOLE _ ALTERNATIBA1.jpg
L’Autre école, c’est l’initiative que présentait Gaëlle Montmaron et Jean-Baptiste Folléa dans le cadre du Village des alternatives.

CLUNY – Alternatiba : Pleins feux sur le Village des alternatives !

DSC04311.JPG
C’est une quarantaine d’associations, de collectifs et de producteurs des environs de Mâcon, Cluny et Chalon qui était rassemblée ce dimanche pour la 4e édition d’Alternatiba sur le site du Quai de la gare.

CLUNY - Sécurité : Un bilan et des projets pour le CLSPD

CLSPD CLUNY SEPT20194.jpg
Mercredi 25 septembre, les acteurs concernés par la sécurité et la prévention de la délinquance se sont réunis en mairie à Cluny, à l’invitation du maire Henri Boniau.

CLUNY : La saison culturelle est ouverte !

SAISON CULTURELLE 2019 CLUNY2.jpg
24 spectacles seront proposés cette saison dans la ville abbatiale. Le maire Henri Boniau a présenté le programme mardi soir au théâtre. A noter que le Cluny day est reconduit, avec la présence de François Valéry en 2020 !

CLUNY : Des toilettes publiques rénovées à la gare routière

TOILETTES PUBLIQUES _ CLUNY3.JPG
L’été aura été l’occasion de poursuivre les travaux entamés autour de la gare routière à Cluny.