lundi 1 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Monsieur le Ministre,


La réorganisation de la filière nucléaire française passe par une étape importante : pour sauver AREVA qui connaît des pertes à hauteur de 7 Milliards d’Euros en 2 ans, l’Etat actionnaire a imaginé que la division réacteurs, AREVA - NP, serait reprise par EDF !
Une acquisition qui devrait coûter 2,5 Milliards d’Euros à EDF !
Mais l’Etat, actionnaire majoritaire des deux groupes - 85 % pour EDF 86 % pour AREVA - est prêt à apporter 1 ou 2 Milliards dans cette opération !
La recapitalisation d’AREVA, clef du sauvetage du groupe, à hauteur de 5 Milliards d’Euros, annoncée en janvier, donne la dimension de ce qui s’apparente pour beaucoup à un scandale industriel d’Etat.
La situation financière fragile d’EDF qui n’a pas su sortir du modèle du monopole pour s’adapter à la concurrence fait que nombreux sont ceux qui estiment qu’EDF est en difficulté.
Les syndicats d’EDF jugent que la « maison » n’a plus les moyens de reprendre son ancien fournisseur.
Alors comment ne pas s’interroger sur la stratégie de l’Etat actionnaire, de court terme, privilégiant souvent la paix sociale aux réalités de l’économie ! Monsieur le ministre, je vous cite : « Ces dernières années, « l'État actionnaire a été trop court-termiste » dans sa stratégie à l'égard d'EDF ».
Ma question : Monsieur le Ministre, que comptez-vous faire définitivement ?

M. Emmanuel Macron, ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique
Si l'État actionnaire avait eu une vision court-termiste, nous aurions continué à cacher les problèmes, comme cela s'est fait jusqu'alors, à jouer avec Areva contre EDF. Nous avons décidé, nous, une réorganisation de la filière, mais ses résultats ne se verront pas sous cette mandature...
Fukushima et le basculement des marchés mondiaux, le désalignement d'EDF et Areva, de périlleux investissements à l'étranger lui ont coûté cher.
Nous engageons Areva à se diversifier - dans les voies où elle dispose d'un vrai savoir-faire ; nous organisons un plan d'économies en diminuant les effectifs et les coûts et amorçons sa recapitalisation. Bref, nous menons une véritable stratégie de long terme, qui réduira les risques et donnera à l'entreprise et à la filière nucléaire des perspectives internationales et nationales.

M. Jean-Paul Emorine
Monsieur le ministre, merci de votre réponse, mais je ne partage pas votre analyse. L’Etat actionnaire majoritaire à plus de 85% n’est pas stratège ! L’occasion vous est donnée de créer un leader mondial de l’énergie nucléaire avec le pôle nucléaire de Bourgogne.
Les investisseurs étrangers sont seuls à même d’en faire un leader mondial.
Aujourd’hui vous avez fait le choix de faire payer les erreurs de stratégie de l’Etat, par le contribuable ou par les consommateurs, entreprises et particuliers.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.