jeudi 25 avril 2019

cm_charnay_21_mars_2_Copier.JPG

De gros dossiers à l'ordre du jour : approbation des comptes administratifs 2015, principal, assainissement et espaces d'activités Berthillier, pour ensuite passer au budget primitif.

 

Serge Gaulias a commencé par présenter les comptes 2015, quelques chiffres :

Total recettes : 6629 K€ dont 3646 K€ provenant des taxes foncières et habitation, 828 K€ de la dotation de fonctionnement (en baisse de 13 %)

Total dépenses : 6216 K€ dont 1466 K€ de charges générales et 3188 K€ de charges de salaires.

Affectation du résultat : le résultat ressort à 413K€ et est augmenté d'un report de 560 K€. Le total de 973 K€ sera affecté pour 209 K€ en investissement et pour 764 K€ en excédent de financement.

Premier vote contre de la liste d'opposition Bien vivre à Charnay.

 

En préalable à la présentation du budget, le maire Jean-Louis Andrès a présenté les mesures prises pour arriver à l'objectif d'assainissement des finances publiques : réduction des frais de fonctionnement, non remplacement de tous les postes, gestion maîtrisée de la dette, des mesures indispensables pour compenser la réduction de la dotation globale de fonctionnement, les participations financières en augmentation pour le SDIS, la petite enfance, les rythmes scolaires, les pénalités pour insuffisance de logements sociaux, l'emprunt toxique. L'occasion pour Jean-Louis Andres de rappeler que si certains prétendent qu'il a signé l'emprunt toxique, c'est ne pas connaître le fonctionnement communal.

 

Maîtrise des dépenses et maintien du niveau d'investissements sont les équilibres présentés par ce budget.

Un budget de fonctionnement de 8380 K€.

Côté dépenses : 1447 K€ pour les dépenses à caractère général, 3313 K€ pour les dépenses de salaires.

Côté recettes : 3715 K€ pour les taxes et une dotation de fonctionnement encore en baisse.

 

C'est sur le budget d' investissements que les 2 premières questions de Laurent Voisin ont porté : 100 000 euros pour l'immeuble Genetier et 50 000 euros sur la ligne "pôle santé".

Réponse de Jean-Louis Andrès : « On a travaillé gratuitement jusqu'à maintenant mais maintenant on aborde les études sur le côté scientifique du pôle santé. Ce projet porte les critères de la santé de la Bourgogne du Sud (vieillissement, besoins) et nous devons définir la cohésion de ce pôle santé. »

 

Sur le budget mis sur l'immeuble Genetier, « je suis étonné de votre question. Nous n'avons jamais vu en conseil le dossier rue des petits champs. Le dossier Genetier sera présenté au conseil. Une réunion est encore prévue ».

 

Gaël Tremeau : « Où voit-on dans ce budget la situation financière catastrophique que vous annoncez ? Quels sont les choix que vous avez du faire ? »

Jean-Louis Andrès : « Nous avons diminué les charges et maintenu le niveau d'investissement, je ne suis pas responsable de l'augmentation de la base des taxes, les taux n'ont pas été augmenté. Quand on arrive avec un prêt toxique de 1,8 millions sur un budget de 10 millions, il faut être clair.

 

Christian Hamonic, liste "Changeons d'ère" a demandé la parole avant le vote :

« Je vais revenir sur des sujets qui fâchent. Sur les taux des contributions directes, pas d'augmentation cette année, mais les bases augmentent et les contribuables vont payer plus. Cette augmentation des bases permet d'améliorer l'ordinaire des collectivités locales, la réforme de la fiscalité locale n'a toujours pas été votée. S'en suit une comparaison entre la fiscalité locale à Paris et à Charnay. Il faut qu'on trouve un moyen de réduire cette inégalité. Les taux auraient pu baisser un peu. »

Autre sujet : les indemnités des élus. « C'est avec une certaine délicatesse que je vous dis ça, poursuit Christian Hamonic, néanmoins certaines communes rurales diminuent les indemnités. Ce serait un signe fort et sage. Même si les villes ou les communautés de communes se sont réparties certaines compétences, le total des compétences reste le même. Ce sont des sujets dont il faut débattre. Nous ne voterons pas le budget primitif . »

 

Jean-Louis Andrès : « Je n'ai pas l'impression de voler l'argent des contribuables. C'est un emploi à temps plein. Nous n'avons pas pris le maximum et j'ai diminué le nombre d'adjoints. Je n'ai pas l'impression de voler l'argent des contribuables aussi à la CAMVAL. Il ne me paraît pas judicieux de dire que la rémunération des élus n'est pas méritée. La loi prévoit même une indemnisation des conseillers communautaires. »

Laurent Voisin a appuyé le maire sur la charge de travail des élus. Il n'y a pas de statut d'élu, pas de remboursement des frais de transport, on ne s'enrichit pas en étant élu.

 

Les 7 élus de l'opposition (Bien vivre à Charnay et Changeons d'ère) voteront contre l'approbation du budget 2016, Patrick Buhot s'abstiendra.

 

Sur le budget assainissement, Laurent Voisin insistera pour savoir pourquoi le maire n'a pas inscrit les 900 000 € d'indemnités dus à la ville de Mâcon sur la convention d'assainissement ? « Comment pourrait-on financer ça ? » a été la réponse de Jean-Louis Andrès. Le dossier est devant le tribunal administratif.

 

Les autres points à l'ordre du jour ont été :

- le vote des subventions aux associations, approuvé, quelques votes contre pour les subventions aux écoles privées

- la garantie d'emprunt pour les 28 logements rue Saint Martin des Vignes. « Comment peut-on être au bord du gouffre et cautionner 3 millions d'emprunt ? » a demandé Gaël Tremeau. « La commune a obligation par la loi de cautionner l'emprunt à 100%. Ceci n'a rien à voir avec le budget. », a répondu Jean-Louis Andrès.

- l'attribution des logements : Christine Vouillon a regretté que l'ensemble de ces logements soit réservé en logement social. Il n'y a pas de mixité sociale, a-t-elle dit. « C'est un petit ensemble au milieu d'autres. », a répondu le maire.

- la demande de subvention pour la réhabilitation de l'immeuble Genetier a également recueilli 5 votes contre.

- bilan Sydesl, convention avec l'OPAC sur l'éclairage, et reversement de subventions ont terminé ce conseil.

 

Danièle Vadot

 

cm_charnay_21_mars_1_Copier.JPG

 

MÂCON : L'association Mâcon pour tous en très bonne forme

MACON pour tous ag 2.jpg
L’association Mâcon pour tous, présidée par Jacqueline Falconnet, a tenu son assemblée générale mercredi soir devant une centaine de personnes à l'hôtel Mercure Bord de Saône. Le maire Jean-Patrick Courtois était bien sûr présent.

SANCÉ : Claire Roux, une néo-paysanne à la conquête de jardin maraîcher en permaculture

permaculture.jpg
Après avoir passé dix-sept ans dans l'armée de l'air, Claire Roux cherchait avec son mari, militaire réserviste, le meilleur pour leurs deux enfants. Passionnés tout deux par la nature et les jardins, chemin faisant en jardinant, en se documentant, ils ont découvert la permaculture.

MÂCON - Opération Cœur de ville : C'est parti pour le lifting de la place Genevès

renovation Place Gnevès Mâcon.jpg
Le maire Jean-Patrick Courtois et ses adjoints, Claude Cannet et Gérard Colon, ont présenté le projet d’aménagement de la zone située autour de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) ont présenté le projet d'aménagement ce mardi.

LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY : L'Arti'Show, une nouvelle formule pour remplacer la foire

LA CHAPELLE artishow 1.jpg
Cette manifestation aura lieu le week-end prochain. Elle vise à redonner de l’attractivité aux exposants en mettant en avant leurs savoir-faire.

SANCÉ : Objectif programmation de robots à la médiathèque !

RobotSancé (2).JPG
La médiathèque de Sancé a concocté, durant deux jours, un atelier de programmation de robots, destiné aux enfants.

NATATION : Mâcon Natation apprend à des jeunes le "plaisir de savoir nager"

SAVOIR NAGER _ MACON NATATION1.jpg
A l’initiative de la Ville de Mâcon, Mâcon Natation organise, en collaboration avec l’Education Nationale, le Commissariat à l’Egalité des territoires, la Caisse d’Allocations Familiales et Mâconnais Beaujolais Agglomération, l’apprentissage de la natation pour des groupes de jeunes de CM2 ne sachant pas nager.

SOLUTRÉ - Musée de Préhistoire : Énigmes au Jardin botanique, sur la trace des dinosaures…

MUSEE PREHISTOIRE _ CHASSE AUX OEUFS1.jpg
Tandis qu'une chasse aux oeufs de… dinosaures se déroulait sur les sentiers du jardin botanique, en ce dimanche de Pâques, à l'entrée du musée, le jeune Antoine Köhler présentait et dédicaçait son livre, Antoine sur la trace des dinosaures.

SANCÉ : Vacances aux couleurs tropicales pour les enfants du CLEM

CLEM SANCE _ VACANCES TROPICALES3.jpg
Vingt-huit enfants ont embarqué direction les Tropiques pour ces vacances de printemps au centre de loisirs, organisées par la mairie et le CLEM de Sancé.

MACON : Les policiers rendent hommage à leurs collègues suicidés

rassemblement policiers Mâcon (8).JPG
De nombreux policiers du commissariat de Mâcon ont interrompu leur travail ce vendredi, avant midi, pour témoigner de leur solidarité à l'égard des familles en détresse.

MÂCON : La formation baby-sitting continue d’attirer les jeunes

formation baby-sitting.jpg
Mise en place chaque année par le Point Information Jeunesse de la mairie de Mâcon, la formation baby-sitting accueille cette semaine une dizaine de jeunes.

FEU VERT MÂCON - Roulez gagnant ! Jusqu'à 100€ offerts pour l'achat de pneus de grandes marques

100€ OFFERTS PNEU FEUVERT MACON6.jpg
Publi-information - A VOIR AUSSI, LE PACK BONNE ROUTE ET LE STUDIO FEU VERT...

MÂCON : La messe chrismale au lendemain de l'incendie de Notre-Dame de Paris

MESSE CHRISMALE MACON - 28.jpg
Une messe donnée par Monseigneur Rivière, évêques d'Autun.

GASTRONOMIE : La meilleure terrine mâconnaise est...

concours meilleure terrine Mâcon (37).JPG
La 1ère édition du concours de cuisine dédié à la terrine faite maison par les restaurateurs du centre-ville de Mâcon s'est déroulée ce mardi à l’hôtel de vill,e à l’initiative de l’association des commerçants du centre-ville, « Mâcon tendance ».

LYCEE LAMARTINE - Concours POTEs : Des lycéens engagés pour la transition énergétique

LYCEE LAMARTINE_ CONCOURS POTES9.JPG
Organisé par la Région Bourgogne-Franche-Conté, POTEs (Pionniers Ordinaires de la Transition Energétique) est un concours dans lequel les établissements participants doivent imaginer leur lycée de demain. Un lycée qui aurait réussi sa transition écologique, un lycée autonome... le lycée parfait !

LYCEE LAMARTINE : Des élèves de 1ère élaborent une exposition collective sur le quotidien de la 2de Guerre mondiale

LYCEE LAMARTINE _ EXPO ELEVES PREMIERE _ 02.jpg
La cohésion d’une classe, c’est comme la motivation : il s’agit d’une construction, entre différences et ressemblances. En travaillant autrement certains points particuliers du programme d’histoire de Première, deux classes du lycée Lamartine ont déroulé le fil conducteur qui lui a permis d’élaborer un projet commun.