lundi 1 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

JEAN_FRANCOIS_COPE_FEILLENS2.jpg

Le candidat à la primaire LR a terminé sa journée de campagne en Mâconnais à Feillens, dans l'Ain, dans la salle de la maison de quartier. Une quarantaine de personnes ont assisté à la réunion publique. Quelques propos tenus...

"Vous ne faîtes jamais ce pourquoi vous avez été élus !" Lutter contre cette façon de faire de la politique, voilà ce qui mobilise Jean-François Copé dans cette campagne de primaire. "Matin, midi et soir j'entends cela. Et c'est vrai. Regardez encore la loi El Kohmri, c'est la droite qui aurait dû faire cette loi. C'est la gauche qui la faite, on croit rêver. Et elle recule !..."

"Les questions qui se posent à nous, dans cette primaire, sont celles-ci : quel leader ? et quelle ligne politique ? Les Français veulent un chef qui décide. Pour ma part, je propose de faire pour la France ce que j'ai fait pour Meaux. (...) En France, les hommes et les femmes politiques se sentent obligés celles et ceux qui n'ont pas voté pour elles ou eux. Non, nous devons être fiers de nos valeurs et les affirmer... la famille, le travail, la liberté économique, la laïcité."

"Dîtes-vous bien qu'il y a trois droites. Celle qui avance masquée, qui a peur d'elle-même et finalement n'avance pas ; celle, populiste, qui dit "votez pour moi, je ferai ça, ça et ça." C'est la droite raccoleuse. Et puis il y a la droite décompléxée, celle à laquelle j'appartiens, que j'ai théorisée, sûr de ses valeurs, sans langue de bois."

R.B.

 

DSC00838.jpg

DSC00841.jpg

DSC00864.jpg

"Tu a subi des assaults injustes mais tu es redevenu un homme comme nous"

lui a dit Michel Voisin très chaleureusement, sans dévoiler pour qui il voterait en novembre

DSC008362.jpg

 

JF_COPE_FEILLENS.jpg

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.