Qu'on en soit fiers ou pas, de nos enfants, importe peu, au fond, puisque la question première est de les respecter, et donc, de les protéger. Mais l'espace numérique reste encore un vaste terrain bien tentant à divers égards, et la gendarmerie nationale alerte sur une nouvelle "chaîne" qui circule sur Facebook...

« Si tu es fière de tes enfants, poste 3 photos et nomine 10 de tes amies pour faire pareil ! »... Voilà la chose, à laquelle on répond en deux clics et trois téléchargements rapides.
Or Internet requiert réellement une éducation à son usage, il semble que les limites entre ce qui est privé et ce qui est public, entre ce qui est personnel et ce qui est d'intérêt général, y soient plus difficiles à définir et à respecter. Par conséquent la question du respect de soi et des autres est aussi plus floue, et quand elle touche aux mineurs ça devient sérieux au point que la Gendarmerie Nationale, elle aussi sur Facebook, demande à tous : "Préservez vos enfants !"


Les préserver de quoi ? Des prédateurs, des adultes malveillants, malsains et dangereux, bien sûr. Mais aussi les préserver de nous ! Nous qui sommes dans l'abus en les exposant en public, alors qu'ils n'ont rien demandé, et qu'ils peuvent en être traumatisés, d'autant plus que rien ne se perdant dans le cybrespace, on leur crée "un casier numérique à vie". 
On peut lire ou relire les 10 conseils de la CNIL pour maîtriser la publication de photos, qui devrait être limitée, ici.

 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L'ARTICLE SUR LES ECHOS