mardi 2 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

CHARNAY_PETITS_CHAMPS_LARONZE_MALCUS7.jpg

 

Les études d’urbanisme pré-opérationnelles menées récemment par la collectivité ont permis de définir un scénario d’aménagement et de programmation. Le voici. Il a été présenté en réunion publique ce mardi soir par le maire Jean-Louis Andrès.

 

Approuvé le 13 décembre 2010, le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Charnay-Lès-Mâcon a depuis fait l’objet de deux modifications simplifiées (en 2012 et 2013), et d’une révision (en 2015).
Face aux enjeux d’urbanisme durable que représente l’aménagement du futur quartier « Petits-Champs - La Ronze - Malcus », il est apparu nécessaire de compléter et de modifier l’Orientation d’Aménagement et de Programmation (OAP) définie en 2010 au sein du PLU. La vocation de ce site à être urbanisé est inscrite de longue date dans les documents d’urbanisme successifs de la commune. "Il s’agit d’un secteur stratégique pour le développement de notre territoire."

 

Propos introductif du maire

La modification du PLU a été lancée dès le début de notre mandat. Le 31 juillet 2014 était ouverte la procédure d’appel à concurrence pour la sélection du bureau d’études. Les études menées par l’atelier Urba-site, représenté par M. Loïc Garaix, ont été lancées le 13 novembre 2014.
Les travaux ont été présentés à la commission cadre de vie /urbanisme, examinés en commissions réunies et présentés suivant le droit au conseil municipal du 25 janvier dernier.
La puissance publique doit rester maîtresse de l’aménagement de cet espace public : c’est le principe directeur de cette modification du PLU.
Elle doit également promouvoir les impératifs d’environnement, la recherche architecturale et le lien social. C’est donc la source et l’ambition de cette modification qui se formalise dans les orientations d’aménagement et de programmation.
De surcroît, personne n’ignore qu’à très brève échéance un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) verra le jour, inscrit lui même dans le schéma de cohérence territorial (SCOT).
Or Charnay dispose d’un tènement foncier de 40ha, unique et très important dans l’agglomération mâconnaise : il est de notre devoir de préciser, aujourd’hui, comment notre commune conçoit son avenir dans l’agglomération.
Cette entité de plus, revue et approfondie au regard la fusion CAMVAL /Communauté de communes du Mâconnais Beaujolais, effective fin mars prochain, en application de la loi sur la coopération intercommunale.

Par cette modification, nous avons également l’obligation de penser notre avenir dans plusieurs domaines :
- Organiser la réalisation cohérente et équilibrée en termes d’emplacement et d’architecture des bâtiments d’habitation à venir, au regard :

•    d’une part de l’évolution du marché immobilier,

•    d’autre part de l’obligation de respecter le quota de réalisation de logements sociaux dont l’insuffisance coûte une pénalité de 30 000€ par an (négociée par nos soins au lieu de près de 50 000€/an).

- Assurer le maintien d’équilibre socio-économique par la restitution à l’agriculture de 4 ha,

- Prévoir le développement économique à long terme par la réservation de terrains pour des activités artisanales,

- Anticiper les conséquences du développement urbain intercommunal (ouest et sud) par la réalisation d’une voie d’agglomération, attendue depuis quarante ans,

- Répondre aux besoins des futurs habitants du quartier de la Nouvelle Coupée, besoins non pris en compte au démarrage du programme, avec du foncier destiné à des établissements publics (écoles, crèches, équipements sportifs)

 

Vous comprendrez ainsi aisément combien la puissance publique ne peut laisser à l’abandon la maîtrise de l’aménagement, sauf à voir surgir ça et là des réalisations qui compromettent et étouffent irrémédiablement le futur.
Je voudrais également préciser que ces orientations d’aménagement intègrent la réalisation du pôle santé qui comprend une hôtellerie pour chirurgie ambulatoire et hébergement de court séjour, un espace de rééducation fonctionnelle ainsi que divers services d’accompagnement. Tout cela sur un espace de trois hectares stratégiquement positionnés entre l’hôpital et la clinique du Val de Saône.
Par ses orientations d’aménagement et de programmation, cette modification du PLU assure aux dépositaires de la puissance publique la maîtrise des outils du développement. En effet, il n’est pas acceptable que l’aménagement de l’espace résulte de la somme des actions de promotions, au gré d’opportunités successives et de la satisfaction d’intérêts particuliers immédiats.
La priorité pour nous est d’absorber la construction des 520 logements de la Nouvelle Coupée avec leurs conséquences sans obérer les atouts du foncier Petits Champs, La Ronze, Malcus. C’est l’objet de cette modification du PLU. Les grands principes d’aménagement sont ainsi posés

 

 

Sur cette base, les études préalables à la modification du PLU ont permis de définir un scénario d’aménagement et de programmation qui comporte notamment :

• Une nouvelle voirie d’agglomération fédérant l’ensemble des fonctions urbaines, les polarités principales de la commune, et le transit avec un débou- ché Nord sur la rue Ambroise Paré

• Une trame verte et bleue dissociée de la trame viaire (voiries) qui permet de proposer des liens en mode doux au coeur des secteurs habités. Ces par- cours sont superposés aux anciens tracés de chemins agricoles, et sont support de la gestion des eaux pluviales avec une rétention tout au long des axes et voies. Cette trame représente environ 5 ha

• Le développement du Pôle Santé offrant +/- 3 ha pour l’implantation d’activités tertiaires médicales sur les terrains situés entre la rue de la Ronze et la limite communale Nord. Ce secteur aux fonctions urbaines mixtes est susceptible d’accueillir également quelques logements

• La réservation à long terme d’un secteur destinés aux équipements publics pour accompagner la croissance de Charnay (équipements scolaires, sportifs, et/ou culturels)

• La restitution à l’agriculture de 4,1 ha par rapport à l’actuel PLU, dans le but de préserver cette activité et le maintien de l’emploi dans la filière agricole

• Un parc d’activités économiques mixte développant une offre foncière à destination des artisans et des PME en complémentarité de l’offre existante sur la CAMVAL, et d’une offre commerciale en accompagnement de la croissance et en complément de l’offre du centre-ville et de la Nouvelle Coupée.

 

Une nouvelle voirie d’agglomération Charnay-Sancé

 

Pourquoi cette voirie d’agglomération ?

Charnay est la porte d’entrée ouest de l’agglomération. Les équipements et les services publics sont pour la majorité d’entre eux regroupés au nord (Cité administrative, SDIS, Hôpital...) et au centre de la commune, ce qui génère de nombreux flux de déplacement. L’agglomération a besoin d’une nouvelle voirie d’agglomération pour désengorger le centre de Charnay et permettre aux habitants d’accéder facilement au coeur de l’agglomération.

Aujourd’hui, et depuis l’ouverture du barreau routier Barthelot de Rambuteau, le flux de la rue de la Coupée s’est reporté sur la rue des Petits Champs qui n’est pas adaptée pour recevoir ces flux journaliers (estimés à environ 12 500 véhicules/jour - comptages 2015).

A noter que cette affluence ne cesse de croître avec l’attractivité des bourgs de l’ouest mâconnais.

Il manque donc une voie dimensionnée pour absorber le flux actuel et adaptée aux besoins futurs. Celle-ci permettra un gain de temps, une praticité et une attractivité pour ce secteur de la ville classé en zone constructible depuis les années 70, qui sera amené à être urbanisé sur un temps long de +/- 30 ans.

Depuis plus d’un an, le travail mené conjointement par Charnay, Mâcon et la CAMVAL a pour objectif d’éviter le report du fort trafic routier sur la rue des Petits Champs et en cascade, sur la rue de la Ronze et les rues traversantes de Flacé (rue Bichat, Bvd de la Liberté). Une solution doit être trouvée aujourd’hui pour préserver le caractère des voies existantes, la sécurité et le confort des usagers.

 

Un projet qui a évolué

Si un tracé longeant l’autoroute a déjà été étudié (et retranscrit dans le PLU actuel), il n’est aujourd’hui pas retenu. Non viable techniquement, il ne dispose en effet d’aucun débouché nord (arrivant sur l’arboretum de Mâcon). De surcroît, le coût de cet aménagement serait beaucoup plus important pour les collectivités car son tracé implique un linéaire bien plus long.

Le projet actuel privilégie donc une liaison (en cours de réalisation) qui, depuis la rue Ambroise Paré longera la polyclinique et se raccorderait au barreau réalisé au niveau de la rue des Petits Champs, cette dernière ne pouvant pas être élargie. Évitant ainsi la densification plus importante du coeur de ville qui souffre déjà d’en- gorgement, le projet entend défendre l’intérêt collectif de tous les Charnaysiens.

 

Un projet d’intérêt communautaire

Ce projet engage l’ensemble du bassin de vie mâconnais. Ainsi, il s’inscrit dans le projet d’agglomération voté le 11 décembre 2014 et qui porte sur les cinq prochaines années sur le volet liaison La Bâtie (Charnay) - La Madone (Sancé). Les première estimations du coût de la voirie d’agglomération sont de l’ordre de 3,9 millions d’euros, un investissement qui sera supporté par les collectivités et les opérateurs privés (aménageurs, promoteurs, constructeurs). Par exemple, le premier tronçon en cours de réalisation sera financé par l’aménageur des premiers équipements de lancement du pôle santé (Médic Center / EHPAD). A l’issue des travaux, l’aménageur rétrocédera à l’euro symbolique la voirie à la collectivité. Précisons que toutes les voiries futures du quartier auront vocation à être publiques.

 

Synthèse des enjeux structurants : intégration urbaine et environnementale

CHARNAY_PETITS_CHAMPS_LARONZE_MALCUS.jpgCHARNAY_PETITS_CHAMPS_LARONZE_MALCUS2.jpg

 

Schéma d’orientation d’aménagement et de programmation

CHARNAY_PETITS_CHAMPS_LARONZE_MALCUS3.jpgCHARNAY_PETITS_CHAMPS_LARONZE_MALCUS5.jpg       

Un dossier réalisé par la Ville de Charnay

SAÔNE-ET-LOIRE : Près de 6 500 tests covid effectués depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé : 130 personnes sont toujours hospitalisées en Sâone-et-Loire.

TRAMAYES : Le Gaec Pardon, le goût de l’authentique

GAEC PARDON TRAMAYES - 2.jpg
Le cadre est bucolique, le paysage magnifique et l’ambiance sereine. C’est dans cet univers privilégié que la famille Pardon élève ses animaux pour proposer une viande goûteuse à souhait et des fromages aux séduisantes saveurs.

MÂCON : La messe de Pentecôte célébrée en mode covid

MESSE PENTECOTE MACON STPIERRE - 26.jpg
La communauté catholique a fêté sa première grande célébration ce dimanche en l'église Saint-Pierre.

PHOTOS : Jolis masques sur le marché de Mâcon !

MASQUES MARCHE MACON 3005 - 19.jpg
C'est indéniable, il devient un accessoire de mode. Ce matin sur le marché, l'occasion était belle de mettre en valeur quelques jolies pièces qui cassent la monotonie des masques standards.

MÂCON : Les Restos du cœur, en mode dé-confinement, voient leur fréquentation augmenter

dé-confinement restos coeur Mâcon 2020.jpg
De retour aux horaires habituels d’accueil du public, l’équipe des « Restos du cœur » a dû appliquer elle aussi le protocole de sécurité sanitaire.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

MÂCON : Le collège Schuman fin prêt pour le retour des élèves

RENTREE SCHUMANN MACON COVID - 20.jpg
Le président du Conseil départemental André Accary, accompagné, du Dasen Fabien Ben, des conseillers départementaux Hervé Reynaud et Jacques Tourny, était au collège ce vendredi pour se rendre compte de la mise en place du protocole sanitaire qui sera appliqué dès mardi.

SANCÉ : Gilles Jondet a revêtu son écharpe de maire

GILLES JONDET SANCE 2 - 1.jpg
Mercredi 27 mai, les élus du conseil municipal ont élu le maire et ses 4 adjoints. Gilles Jondet succède en tant que maire à Roger Moreau. A voir aussi, la composition complète du conseil municipal.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Des changements dans les transports à partir du 02 juin

Suites aux mesures annoncées hier par le Premier ministre, de nombreux changements vont s’opérer dès le 2 juin 2020, notamment pour les transports.

MÂCON : Appel à candidature pour le conseil d'administration du CCAS

Les listes doivent être déposées au plus tard le 09 juin

CHARNAY - EREA Claude Brosse : L’inspection académique veut supprimer son poste à un an de la retraite et après 29 ans à l’EREA...

EREA CLAUDE BROSSE 2705  - 1.jpg
Forcément, ça fait réagir. Les collègues d'Alain Cornu, le professeur en question, se sont mobilisés pour tenter d'empêcher ça. A lire aussi, les explications du principal intéressé ainsi que celles de Fabien Ben, IEN-DASEN (directeur académique des services de l'Education nationale).

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L’Assurance Maladie, les médecins et l’Agence Régionale de Santé au cœur du « contact tracing »

contact tracing covid 71 - 1.jpg
La stratégie de déconfinement s’appuie sur un dispositif en 3 volets : « protéger / tester / isoler ». Son enjeu : identifier toutes les personnes dépistées positives au covid-19 et les personnes contacts pour casser les chaînes de contamination. Il s’agit ainsi de limiter les risques de propagation de l’épidémie et d’éviter un reconfinement. Tout sur le « contact tracing ».

CHARNAY - EREA Claude Brosse : « Non à la suppression du poste de notre collègue M. Alain Cornu » protestent-ils

Une lettre adressée au DASEN est restée sans réponse à ce jour. Une manifestation est prévue cet après-midi sur le parvis de la cité adminsitrative à Mâcon.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

MUNICIPALES 2020 : Le 2ème tour aura bien lieu le 28 juin

Les candidats.es sont invités.es à déposer leur candidature entre le 29 mai et le 02 juin

SAÔNE-ET-LOIRE : Avec les Francas, des Ados confinés mais des ados qui s’expriment !

ADOS FRANCAS71.jpg
Les Francas de Saône-et-Loire proposent aux jeunes du département de s'exprimer sur leur condition de vie durant cette période de crise sanitaire, soit directement, soit par l'intermédiaire des accueils de jeunes.

SAÔNE-ET-LOIRE : La directrice départementale de la Sécurité Publique Myriam Akkari sur le départ

MYRIAM AKKARI DEPART.jpg
Ne pouvant organiser une cérémonie de départ, Myriam Akkari, commissaire divisionnaire à Mâcon depuis 5 ans, a posté un message sur la page facebook de la police. Elle avait reçu récemment le secrétaire d'Etat auprès du ministère de l'Intérieur Laurent Nuñes fin janvier, lui montrant des photos réalisées par Emilie Fontaine au sein du commissariat, commandées par elle-même.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Emilie Clerc et Maxim Plat, nouveaux adjoints et benjamins de l'assemblée municipale

MAXIME PLAT EMILIE CLERC ADJOINTS CM MACON - 1.jpg
À 28 et 27 ans, ils ont été élus hier soir respectivement 11ème et 4ème adjoints.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Hervé Carreau installé dans sa fonction de maire

HERVE CARREAU MAIRE LACHAPELLE GUINCHAY2 - 1.jpg
Actualisé - « Nous débutons ce mandat sans prétention mais avec la volonté de favoriser la mise en place projets ayant pour but le bien-être des Chapelloises et Chapellois » annonce le nouveau maire dans un communiqué

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Roger Thévenot installé dans sa fonction de maire

CRECHES conseil et ses adjoints.JPG
Réuni ce lundi soir, le conseil municipal a élu Roger Thévenot, nouveau maire de Crêches, et ses six adjoints.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois a revêtu l'écharpe de maire

ELECTION CONSEIL MUNICIPAL MACON 25 MAI JPC - 4.jpg
A lire aussi, les noms et attributions des tous les adjoints.es. Actualisé : le discours intégral du maire lors de ce conseil municipal d'installation.

THÉÂTRE DE MÂCON - Laurence Terk : « La saison 2020-2021 est prête depuis mars ! »

LAURENCE TERK THEATRE MACON MAI2020.jpg
La directrice du théâtre - Mâcon Scène nationale s'est confiée à macon-infos sur le confinement, l'intervention du chef de l'état pour soutenir la culture et ses acteurs, ainsi que sur l'état de santé du théâtre. 5 questions à Laurence Terk.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i