dimanche 25 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

OPPOSITIONUNIECR12_Copier_Copier.jpg
 
Le Parti Radical de Gauche a privé Marie-Guite Dufay d'une élection au 1er tour... Les élus ont donc été appelés à voter une seconde fois. Alain Joyandet a ironisé sur les divisions à gauche. ACTUALISE : Marie-Guite Dufay réagit à l'attitude des deux élus PRG, avant d'être officiellement élue.
 
Il fallait 51 voix à Marie-Guite Dufay pour être élue au 1er tour de l'installation du Conseil Régional de Bourgogne... Elle n'a obtenu que 49 suffrages. Il lui a manqué deux voix de sa majorité de gauche. A savoir les voix du Parti Radical de Gauche qui avait exigé une grosse vice-présidence pour apporter ses voix. Il faut croire que la demande a été refusée...

Marie-Guite Dufay ayant obtenu 49 voix, et la Frontiste Sophie Montel 24 voix, il fallait donc en passer par un second tour et sans doute aussi un troisième tour, puisque le second exige aussi une majorité absolue à 51 voix... 
En attendant le second tour, reporté d'un quart d'heure après une suspension de séance, Alain Joyandet, un des leaders de l'opposition et le leader du parti Les Républicains, a ironisé sur la non-élection de Marie-Guite Dufay au 1er tour : «La division n'est pas là où elle était annoncée», a-t-il lancé aux médias. Et de préciser : «Cette majorité de gauche sera fragile. On sait très bien pourquoi Madame Dufay n'a pas été élue au 1er tour, c'est parce que le Parti Radical de Gauche voulait l'assurance de créer un groupe à deux élus, ce que de toute évidence il n'a pas eu...»
 
En attendant le second tour, reporté d'un quart d'heure après une suspension de séance, Alain Joyandet, un des leaders de l'opposition et le leader du parti Les Républicains, a ironisé sur la non-élection de Marie-Guite Dufay au 1er tour : «La division n'est pas là où elle était annoncée», a-t-il lancé aux médias. Et de préciser : «Cette majorité de gauche sera fragile. On sait très bien pourquoi Madame Dufay n'a pas été élue au 1er tour, c'est parce que le Parti Radical de Gauche voulait l'assurance de créer un groupe à deux élus, ce que de toute évidence il n'a pas eue...»
Alors que les conseillers venaient de voter pour une seconde fois et avant même de savoir le résultat du deuxième tour, interrogée par creusot-infos, Marie-Guite Dufay a expliqué sa position et son intransigeance par rapport aux exigences du PRG : «Un groupe à deux ça n'a pas de sens !» a lancé la future Présidente de la Région.
Car quelques minutes plus tard, le résultat est tombé. Les élus PRG n'auront pas poussé au 3e tour. Marie-Guite Dufay a été élue avec 51 voix sur les 100 votants. Soit la majorité absolue. Il était 16h52, les élus socialistes se sont alors tous levés pour applaudir l'élection de celle qui aura porté leur campagne.

 
Alain BOLLERY

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.