Nasser a 37 ans, déjà. C’est fou comme le temps passe. Il vieillit à peine, c’en est presque étonnant vu la vie qu’il mène depuis si longtemps.

 

Vendredi matin, il comparait devant le tribunal correctionnel pour des faits datant de juillet dernier : conduite sous l’empire de l’alcool, sans permis de conduire. Conduite dangereuse ce jour-là, à grande vitesse. Vendredi matin, le Tribunal fait preuve d’une forme, non de clémence, mais de mesure, comme il le doit, et Nasser est condamné à 4 mois de prison avec sursis, et à 140 heures de travaux d’intérêt général.

 

Le soir même, la police le contrôle sur le parking d’Auchan, alors qu’il démarre sans précaution, sans regarder autour de lui : toujours pas de permis évidemment, une Peugeot toujours pas assurée, et une alcoolémie positive. Cette fois-ci, il ne rentre pas chez lui.

9 mentions à son casier, sans compter la condamnation de vendredi dernier puisqu’il y a un délai d’appel, avant qu’elle ne soit inscrite. 9 mentions pour des conduite sous l’empire de l’alcool, des vols, des outrages, des rébellions. Conduites parfois à moto, parfois au volant, jamais de permis.

 

La problématique alcool/permis de conduire semble inextricable : peut-on mettre un volant entre les mains d’un alcoolique ? Mais la répétition de la conduite sans permis appelle une réponse concrète : passer le permis.

Ce permis, l’Etat le lui aura offert une fois, en 2011, via l’APRE, le dispositif d’aide au retour à l’emploi. Il sortait de prison, parce qu’il avait conduit sans permis, en ayant bu. Il pensait qu’il existait des sortes de « subventions » qui paieraient son permis. Ce qui fut. Il l’a raté.

A chaque fois, il dit posément qu’il va arrêter, qu’il va tirer un trait. Et puis à chaque fois il « se met dans la merde tout seul ». C’est la seule chose qu’à ce jour il semble avoir compris de ce qui le prend, parce que pour le reste, il dit au Tribunal ce qu’il a déjà dit avant, et encore avant : « Je suis désolé, je ne sais pas ce que je fais en ce moment. »

Il ne sait pas ce qu’il fait… Quant à ce point on stagne dans un sas alcoolisé, de prison en structures d’insertion, puis de structure d’insertion à la prison, pour des infractions qui se répètent, et que les questions se posent à l’identique avec des réponses à l’identique, on se dit que les bonnes questions n’ont pas encore été posées, ou que le sujet est particulièrement résistant. Le TGI n’étant ni thérapeute, ni une structure d’insertion, et la prison encore moins, on peut se demander qui les posera.

 

En attendant, Nasser part pour le centre pénitentiaire, il sera enfermé 4 mois. Puis à sa sortie, il sera mis à l’épreuve pendant 2 ans, avec une obligation de soins, et celle de passer son permis de conduire, dans cet ordre de préférence.

 

Florence Saint-Arroman

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.

MÂCON : Deux mineurs revendaient des iPhone XS achetés "une bouchée de pain" sur internet

Deux affaires de vente de produits contrefaits ont été mises à jour en deux jours par les policiers de la brigade anti-criminalité de Mâcon. La seconde a concerné un individu majeur revendant des contrefaçons de chaussures et de sacs de marque.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Un blessé dans un carambolage en chaîne route de Juliénas

ACCIDENT ROUTE DE JULIENAS1.jpg
L'accident s'est produit ce samedi matin avant 11 heures, entre les communes de La Chapelle et de Juliénas.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre un véhicule et un poids lourd

CRECHES faits divers 1er aout.jpg
Toutes les photos de l'accident. Actualisé : les circonstances de l'accident.

REPLONGES : Un chauffeur de poids-lourd en arrêt cardio-respiratoire sur l'autoroute

ACTUALISÉ à 17h45 : Le chauffeur, originaire de Saône-et-Loire, est décédé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un mort à Montceau et un blessé à Chalon, après la soirée de victoire de l'Algérie

60618_1_news.jpg
Le jeune cyclomotoriste n'a pas survécu à ses graves blessures. Le conducteur de la voiture est en garde à vue. A Chalon-sur-Saône, un homme a été blessé par un fumigène tiré dans un appartement.

MACON : Un bus en feu provoque l’évacuation d’une école

incendie bus trema.jpg
Un incendie provoqué par un problème technique a consumé la moitié d’un bus à l'arrêt et sans passagers ce vendredi matin près du magasin Auchan.