lundi 6 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Nasser a 37 ans, déjà. C’est fou comme le temps passe. Il vieillit à peine, c’en est presque étonnant vu la vie qu’il mène depuis si longtemps.

 

Vendredi matin, il comparait devant le tribunal correctionnel pour des faits datant de juillet dernier : conduite sous l’empire de l’alcool, sans permis de conduire. Conduite dangereuse ce jour-là, à grande vitesse. Vendredi matin, le Tribunal fait preuve d’une forme, non de clémence, mais de mesure, comme il le doit, et Nasser est condamné à 4 mois de prison avec sursis, et à 140 heures de travaux d’intérêt général.

 

Le soir même, la police le contrôle sur le parking d’Auchan, alors qu’il démarre sans précaution, sans regarder autour de lui : toujours pas de permis évidemment, une Peugeot toujours pas assurée, et une alcoolémie positive. Cette fois-ci, il ne rentre pas chez lui.

9 mentions à son casier, sans compter la condamnation de vendredi dernier puisqu’il y a un délai d’appel, avant qu’elle ne soit inscrite. 9 mentions pour des conduite sous l’empire de l’alcool, des vols, des outrages, des rébellions. Conduites parfois à moto, parfois au volant, jamais de permis.

 

La problématique alcool/permis de conduire semble inextricable : peut-on mettre un volant entre les mains d’un alcoolique ? Mais la répétition de la conduite sans permis appelle une réponse concrète : passer le permis.

Ce permis, l’Etat le lui aura offert une fois, en 2011, via l’APRE, le dispositif d’aide au retour à l’emploi. Il sortait de prison, parce qu’il avait conduit sans permis, en ayant bu. Il pensait qu’il existait des sortes de « subventions » qui paieraient son permis. Ce qui fut. Il l’a raté.

A chaque fois, il dit posément qu’il va arrêter, qu’il va tirer un trait. Et puis à chaque fois il « se met dans la merde tout seul ». C’est la seule chose qu’à ce jour il semble avoir compris de ce qui le prend, parce que pour le reste, il dit au Tribunal ce qu’il a déjà dit avant, et encore avant : « Je suis désolé, je ne sais pas ce que je fais en ce moment. »

Il ne sait pas ce qu’il fait… Quant à ce point on stagne dans un sas alcoolisé, de prison en structures d’insertion, puis de structure d’insertion à la prison, pour des infractions qui se répètent, et que les questions se posent à l’identique avec des réponses à l’identique, on se dit que les bonnes questions n’ont pas encore été posées, ou que le sujet est particulièrement résistant. Le TGI n’étant ni thérapeute, ni une structure d’insertion, et la prison encore moins, on peut se demander qui les posera.

 

En attendant, Nasser part pour le centre pénitentiaire, il sera enfermé 4 mois. Puis à sa sortie, il sera mis à l’épreuve pendant 2 ans, avec une obligation de soins, et celle de passer son permis de conduire, dans cet ordre de préférence.

 

Florence Saint-Arroman

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre une moto et une voiture rue du stade

ACC CRECHES STADE.jpg
Actualisé : On en sait plus sur les circonstances précises de cet accident.

MÂCON : Deux dealers attrapés au début du confinement

Se faire contrôler en plein confinement sans pouvoir justifier d’une sortie pour motif impérieux, en possession de produits stupéfiants… c’est ce qu’on peut appeler la double peine… et c’est ce qui est arrivé à deux jeunes de La Chapelle-de-Guinchay au mois de mars.

BERZÉ-LA-VILLE - SOLOGNY : 4 blessés dont 2 graves dans une violente collision sur la RD 17

ACCIDENT BERZE LA VILLE 07062020 ACC4 - 1.jpg
L'accident s'est produit ce matin vers 8h30. Une des victimes a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Lyon. Son état était jugé très sérieux à la suite de sa désincarcération. ACTUALISÉ : Le jeune homme transporté à Lyon est décédé des suites de ses blessures en arrivant à l'hôpital (info gendarmerie).

TRIBUNAL DE MÂCON - Crêches-sur-Saône : En l'absence de la drogue, la transaction tourne mal...

VOL VIOLENCE CRECHES - 1.jpg
Il est des choses qu'il vaut mieux ne pas toucher. F... en a fait l'amère expérience cette fin d'après-midi du 12 mai sur un parking de Crêches-sur-Saône.

RCEA-RN79 : À 160km/h entre Cluny et Mâcon

CONTROLES GENDARMES RCEA CHARNAY 3005 - 12.jpg
Le gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière étaient postés sur la RCEA ce samedi après-midi, dans le sens Cluny-Mâcon, pour des contrôles de vitesse. Bilan de deux heures d'opération.

MÂCON : Un conteneur incendié dans la nuit de vendredi à samedi

FEU CONTENEURS PROVENCE MACON - 2.jpg
Actualisé ce lundi : La police a ouvert une enquête.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.