mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Lorsqu’en juillet dernier la maréchal des logis chef Anne X. téléphone à Mlle Marie G. pour décaler un rendez-vous, elle trouve que Marie a une élocution difficile : « Vous avez l’air alcoolisée », Marie explose : « Connasse, va te faire foutre. » Outrage.

Marie a 29 ans, elle est née à Saint-Vallier. Elle vit alentour, pas loin de sa famille, elle élève seule son fils de 3 ans et demi.
Elle est en récidive : 2011 et 2014, déjà deux audiences correctionnelles pour avoir insulté des représentants de la force publique.
Devant un Tribunal peu favorable, en fait pas favorable du tout aux insultes envers la police ou la gendarmerie, Maître Favre-Taylaz va retracer le parcours de Marie, disant que si rien ne peut justifier les insultes, on peut au moins les expliquer.

Marie arrête l’école en 4eme, « J’étais indisciplinée, je n’aimais que la techno, il y en avait peu, je ne fichais rien. ». A 16 ans elle quitte le domicile, va sur les routes. Elle vit dehors, fait la manche, devient alcoolique. Quand elle revient vers les siens, elle retrouve un amoureux qui lui fait un enfant, mais il n’a pas voulu rester, il a repris la route. Elle a décidé de ne plus bouger, d’arrêter de boire, d’élever son fils au mieux, et jusqu’ici elle y parvient, avec la stabilité d’un château de carte.
« Avant, quand je me levais le matin, je tremblais, je devais boire. Maintenant c’est fini. Je me laisse aller un peu le week-end, mais c’est tout. »

De tels efforts pour contenir une addiction, de tels efforts pour s’occuper de son enfant sans se décevoir trop soi-même, pour ne pas le décevoir, lui, et être régulièrement ramenée à ce qu’elle fut, que ça soit par un gendarme ou par sa propre famille : insupportable.
De tels efforts pour ne pas sombrer quand arrive une facture dont elle ne sait pas comment elle va la payer. De tels efforts pour gérer le quotidien avec 600 € de RSA. De tels efforts pour se projeter dans l’avenir sans aucune qualification, et un niveau général de cours moyen.
De tels efforts pour bâtir une vie pour l’enfant et pour elle-même avec du sable qui file entre les doigts. Inutile de lui rappeler de quelle merde elle sort, elle le sait, mais voudrait pouvoir prendre appui sur d’autres regards que ceux qu’elle reçut lorsqu’elle faisait la manche : « Dégage de notre ville, tu fais dégueulasse. »

« Sur le coup, quand tu bois, tu oublies tout. Mais après, ça revient. Je ne suis pas contre l’uniforme, mais il y a des façons d’être que je ne peux pas encaisser.

Quelle sanction serait adaptée, interroge son avocat ? Il suggère de la mise à l’épreuve avec des obligations.

Le juge a décidé : 1 mois de prison avec sursis, assorti de 140 heures de travaux d’intérêt général, et une obligation de soins pour l’alcool, et une obligation de se former et de travailler.
La sanction, c’est le mois de prison en sursis, révocable en cas de nouveau délit dans les 5 ans qui viennent. Le reste du dispositif, c’est une main tendue, ce sont des travailleurs sociaux, des rencontres possibles pour petit à petit faire ciment de tout ce sable, et un jour être regardée différemment.

Il faut de l’eau aussi pour faire du ciment : « Oui, j’espère tu vois, arriver à ne plus penser à boire, à ne plus avoir à résister à cette envie, parce que ça ira mieux, parce que je serai moins inquiète tout le temps. »

Florence Saint-Arroman

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre une moto et une voiture rue du stade

ACC CRECHES STADE.jpg
Actualisé : On en sait plus sur les circonstances précises de cet accident.

MÂCON : Deux dealers attrapés au début du confinement

Se faire contrôler en plein confinement sans pouvoir justifier d’une sortie pour motif impérieux, en possession de produits stupéfiants… c’est ce qu’on peut appeler la double peine… et c’est ce qui est arrivé à deux jeunes de La Chapelle-de-Guinchay au mois de mars.

BERZÉ-LA-VILLE - SOLOGNY : 4 blessés dont 2 graves dans une violente collision sur la RD 17

ACCIDENT BERZE LA VILLE 07062020 ACC4 - 1.jpg
L'accident s'est produit ce matin vers 8h30. Une des victimes a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Lyon. Son état était jugé très sérieux à la suite de sa désincarcération. ACTUALISÉ : Le jeune homme transporté à Lyon est décédé des suites de ses blessures en arrivant à l'hôpital (info gendarmerie).

TRIBUNAL DE MÂCON - Crêches-sur-Saône : En l'absence de la drogue, la transaction tourne mal...

VOL VIOLENCE CRECHES - 1.jpg
Il est des choses qu'il vaut mieux ne pas toucher. F... en a fait l'amère expérience cette fin d'après-midi du 12 mai sur un parking de Crêches-sur-Saône.

RCEA-RN79 : À 160km/h entre Cluny et Mâcon

CONTROLES GENDARMES RCEA CHARNAY 3005 - 12.jpg
Le gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière étaient postés sur la RCEA ce samedi après-midi, dans le sens Cluny-Mâcon, pour des contrôles de vitesse. Bilan de deux heures d'opération.

MÂCON : Un conteneur incendié dans la nuit de vendredi à samedi

FEU CONTENEURS PROVENCE MACON - 2.jpg
Actualisé ce lundi : La police a ouvert une enquête.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.