Lorsqu’en juillet dernier la maréchal des logis chef Anne X. téléphone à Mlle Marie G. pour décaler un rendez-vous, elle trouve que Marie a une élocution difficile : « Vous avez l’air alcoolisée », Marie explose : « Connasse, va te faire foutre. » Outrage.

Marie a 29 ans, elle est née à Saint-Vallier. Elle vit alentour, pas loin de sa famille, elle élève seule son fils de 3 ans et demi.
Elle est en récidive : 2011 et 2014, déjà deux audiences correctionnelles pour avoir insulté des représentants de la force publique.
Devant un Tribunal peu favorable, en fait pas favorable du tout aux insultes envers la police ou la gendarmerie, Maître Favre-Taylaz va retracer le parcours de Marie, disant que si rien ne peut justifier les insultes, on peut au moins les expliquer.

Marie arrête l’école en 4eme, « J’étais indisciplinée, je n’aimais que la techno, il y en avait peu, je ne fichais rien. ». A 16 ans elle quitte le domicile, va sur les routes. Elle vit dehors, fait la manche, devient alcoolique. Quand elle revient vers les siens, elle retrouve un amoureux qui lui fait un enfant, mais il n’a pas voulu rester, il a repris la route. Elle a décidé de ne plus bouger, d’arrêter de boire, d’élever son fils au mieux, et jusqu’ici elle y parvient, avec la stabilité d’un château de carte.
« Avant, quand je me levais le matin, je tremblais, je devais boire. Maintenant c’est fini. Je me laisse aller un peu le week-end, mais c’est tout. »

De tels efforts pour contenir une addiction, de tels efforts pour s’occuper de son enfant sans se décevoir trop soi-même, pour ne pas le décevoir, lui, et être régulièrement ramenée à ce qu’elle fut, que ça soit par un gendarme ou par sa propre famille : insupportable.
De tels efforts pour ne pas sombrer quand arrive une facture dont elle ne sait pas comment elle va la payer. De tels efforts pour gérer le quotidien avec 600 € de RSA. De tels efforts pour se projeter dans l’avenir sans aucune qualification, et un niveau général de cours moyen.
De tels efforts pour bâtir une vie pour l’enfant et pour elle-même avec du sable qui file entre les doigts. Inutile de lui rappeler de quelle merde elle sort, elle le sait, mais voudrait pouvoir prendre appui sur d’autres regards que ceux qu’elle reçut lorsqu’elle faisait la manche : « Dégage de notre ville, tu fais dégueulasse. »

« Sur le coup, quand tu bois, tu oublies tout. Mais après, ça revient. Je ne suis pas contre l’uniforme, mais il y a des façons d’être que je ne peux pas encaisser.

Quelle sanction serait adaptée, interroge son avocat ? Il suggère de la mise à l’épreuve avec des obligations.

Le juge a décidé : 1 mois de prison avec sursis, assorti de 140 heures de travaux d’intérêt général, et une obligation de soins pour l’alcool, et une obligation de se former et de travailler.
La sanction, c’est le mois de prison en sursis, révocable en cas de nouveau délit dans les 5 ans qui viennent. Le reste du dispositif, c’est une main tendue, ce sont des travailleurs sociaux, des rencontres possibles pour petit à petit faire ciment de tout ce sable, et un jour être regardée différemment.

Il faut de l’eau aussi pour faire du ciment : « Oui, j’espère tu vois, arriver à ne plus penser à boire, à ne plus avoir à résister à cette envie, parce que ça ira mieux, parce que je serai moins inquiète tout le temps. »

Florence Saint-Arroman

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.

MÂCON : Deux mineurs revendaient des iPhone XS achetés "une bouchée de pain" sur internet

Deux affaires de vente de produits contrefaits ont été mises à jour en deux jours par les policiers de la brigade anti-criminalité de Mâcon. La seconde a concerné un individu majeur revendant des contrefaçons de chaussures et de sacs de marque.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Un blessé dans un carambolage en chaîne route de Juliénas

ACCIDENT ROUTE DE JULIENAS1.jpg
L'accident s'est produit ce samedi matin avant 11 heures, entre les communes de La Chapelle et de Juliénas.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre un véhicule et un poids lourd

CRECHES faits divers 1er aout.jpg
Toutes les photos de l'accident. Actualisé : les circonstances de l'accident.

REPLONGES : Un chauffeur de poids-lourd en arrêt cardio-respiratoire sur l'autoroute

ACTUALISÉ à 17h45 : Le chauffeur, originaire de Saône-et-Loire, est décédé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un mort à Montceau et un blessé à Chalon, après la soirée de victoire de l'Algérie

60618_1_news.jpg
Le jeune cyclomotoriste n'a pas survécu à ses graves blessures. Le conducteur de la voiture est en garde à vue. A Chalon-sur-Saône, un homme a été blessé par un fumigène tiré dans un appartement.

MACON : Un bus en feu provoque l’évacuation d’une école

incendie bus trema.jpg
Un incendie provoqué par un problème technique a consumé la moitié d’un bus à l'arrêt et sans passagers ce vendredi matin près du magasin Auchan.