vendredi 22 février 2019

STUPEFIANTS.jpg

 

Détenu depuis août pour rébellion et outrage, il avait obtenu le placement sous surveillance électronique. C’est donc chez lui que la police l’a arrêté pour trafic de stupéfiants.

 

H. H. a 24 ans, il vit du côté du boulevard des Etats Unis, on peut l’appeler « Béné » puisque c’est ainsi qu’il se présente quand il deal, et c’est aussi comme ça que ses amis le désignent en dehors de la salle d’audience.
Pendant l’audience, sortant de garde à vue, H. n’en démord pourtant pas : il ne connait pas Béné, Béné c’est pas lui, son téléphone, c’est pas le sien. Il est un honnête jeune qui cherche du travail mais n’en trouve pas, à cause de la crise. Il vit toujours chez ses parents, malades tous les deux, il s’en occupe. Il reconnaît être consommateur occasionnel de cannabis, et si 6 de ses acheteurs l’ont formellement identifié, c’est parce que « désœuvré », il « traîne », c’est pas génial, mais c’est pas de sa faute, et ce n’est pas un délit. Il a 3 mentions à son casier, 2 mois avec sursis au Tribunal pour Enfants, et des amendes pour défaut d’assurance sur une voiture.

 

Il est poursuivi pour une période allant de juillet 2014 à août 2015, moment auquel il a été incarcéré pour une autre cause. L’enquête qui a permis son arrestation avait commencé bien avant. Au départ de l’enquête, un soupçon de trafic du côté de Cluny. La police entend plusieurs personnes. L’une d’entre elle dit acheter pour sa consommation à un certain Béné, dont il donne le numéro de téléphone. On le met sur écoute. De fil en aiguille, 6 personnes vont identifier Béné comme leur revendeur, quasiment toujours sur le parking du centre commercial Leclerc, à côté du boulevard des Etats-Unis.

Le Président détaille les auditions de ces personnes, et ça agace un peu le prévenu : « J’ai dit pendant 50 heures de garde à vue aux enquêteurs que je ne connais pas ces gens. » En août, lors d’une perquisition, on trouve chez lui de l’argent liquide, 2 000 € gagnés « en cueillant les cerises ». Puis finalement, ce n’est pas à lui, c’est à son frère, son frère actuellement incarcéré, qui écrit, d’ailleurs, pour demander qu’on lui restitue la somme.

Ses acheteurs ne sont pas du quartier, ils vivent tous en des endroits différents, et toutes leurs déclarations concordent, y compris la description physique : « On est dans un quartier, on est tous maghrébins, Monsieur. Je traîne, alors on me voit. »

Béné compte un peu sur le fait que la police n’a jamais retrouvé le téléphone en question, mais le Parquet marque un point, s’il en était besoin, en confrontant Béné à l’une des conversations écoutées : il appelle son avocat, se présentant comme H. H., pour parler du bracelet électronique… Silence déconfit.

 

Verdict : coupable, 12 mois de prison, mandat de dépôt.

Les copains du boulevard accusent le coup, 1 an « c’est trop ». Qu’espéraient-ils au juste ? « C’est parce qu’il est du quartier, ça, c’est toujours pire quand on vient du quartier. »

Florence Saint-Arroman

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.

PONT-DE-VEYLE : Une maison en feu dans la grande rue

Feu_habitation_Pdv_161218 (5).jpg
ACTUALISÉ LUNDI 14H : Un appel urgent à une aide vestimentaire est lancé.

MÂCON : Une blessée grave dans une collision avec délit de fuite

ACCIDENT MACON RUE BIGONNET 0912 - 5.jpg
ACTUALISÉ : Un appel à témoins est lancé.

SAÔNE-ET-LOIRE : 3 morts dans un crash d'avion près de Charolles

Crash avion.jpg
Après des recherches par hélicoptère, l'avion a été localisé vers 14h dans le bois de Beaubery. Les trois occupants, pilote et passagers, sont morts carbonisés. ACTUALISÉ : Le procureur Eric Jaillet, qui s'est rendu place, a donné les 1eres informations en milieu d'après-midi.

TRIBUNAL DE MÂCON – Violences conjugales : jusqu'à la plaie et l'hématome au visage

VIOLENCE CONJUGALE MACON.jpg
Elle était là, assise en face de la juge, le visage marqué par les blessures. Son homme était à quelques mètres, dans le box des accusés, escortés par les gendarmes. Le couple s'est battu dans la nuit de mercredi à jeudi...

CHARNAY : Ivre au volant, il provoque un accident et fait 2 blessés

ALCOOL AUVOLANT A CHARNAY.jpg
ACTUALISÉ : Le verdict du tribunal de Mâcon

MÂCON : Embardées sur la route, sous l'emprise de la drogue et de l'alcool, et plus encore...

C'est au volant, peu après 21h, et pourtant interdit de séjour en Saône-et-Loire (sauf pour travailler) que Frédéric, 47 ans, commet cet acte délictueux ce dimanche soir place Gardon. ACTUALISÉ : La juge a décidé de son incarcération.

TRIBUNAL DE MÂCON : Ivre au volant, il avait percuté la voiture des gendarmes

TGI_MACON.jpg
Les faits se sont déroulés samedi à 00h40 à Tournus.