mardi 23 avril 2019

Ce mardi à 15 heures, la police positionnée au rond-point de Neustadt fait signe à un conducteur de se ranger sur le côté. Celui-ci accélère, évite de justesse un policier qui se tenait sur le côté de la route, et file sur l’allée René Cassin.

Il est alors intercepté. Il n’a pas de permis de conduire, le test salivaire est positif au cannabis, la prise de sang le confirmera.

 

Arnaud L. est né ici, il vit à Charnay. Marié, 5 enfants. L’aîné a 12 ans, le plus jeune 19 mois. A part ça, pas de travail, pas de qualification, aucun diplôme. La famille se débrouille avec 700 € d’ARE et 700 € d’allocations. A part ça, 7 condamnations sur son casier judiciaire : il y a 15 ans pour des stupéfiants, déjà, puis des vols, puis des stupéfiants, puis de la conduite sans permis, déjà.

Il a déjà été sous la contrainte de suivis mise à l’épreuve. Le CPIP le connait bien, et écrit pour le Tribunal que Arnaud L. est suivi par pôle emploi et qu’il devrait démarrer une formation qualifiante en chaudronnerie au printemps prochain. Qu’avant ça, il a bossé un an aux Jardins de Cocagne, ce qui lui permet de percevoir des ARE actuellement. Et qu’il ne considère pas avoir d’addiction : « J’ai un problème récurrent selon les ennuis qui peuvent nous tomber dessus. »

« Pourquoi restez-vous au chômage depuis si longtemps, Monsieur ?

- Parce que je n’ai pas de moyen de locomotion, et pour les agences d’interim, ça ne va pas. »

- C’est vrai. Mais hier après midi, pourquoi avoir pris le volant ?

- J’avais un rendez-vous pour du travail.

- Nous sommes en journée, sur un trajet Charnay-Mâcon : vous ne pouviez pas prendre des transports en commun ?

- J’étais…

- A la bourre. Bien sûr. Toujours une raison à tout. »

La veille au soir il fume des joints avec un ami, le lendemain après midi son organisme en a encore des traces.

« Ça fait beaucoup : stupéfiants, conduite sans permis, refus d’obtempérer. »

 

Le Parquet requiert 8 mois avec un mandat de dépôt, et la confiscation du véhicule. Maître Charret, pour la défense d’Arnaud L., va exposer son ancrage familial, les 5 enfants mineurs, demande qu’on ne confisque pas la voiture, conduite par l’épouse d’Arnaud, histoire de ne pas sanctionner toute la famille.

 

Verdict : 6 mois de prison ferme, sans mandat de dépôt. Le Juge d’Application des Peines examinera les possibilités d’aménagement, et leurs pertinences, sauf si Arnaud commettait un nouveau délit, qui l’enverrait alors en prison.

Il devra payer un droit de procédure majoré de 337 €. Il repart avec un sac en plastique à la main contenant quelques effets puisqu’il sort de garde à vue. Il ne semble ni soulagé ni en colère : il est dans un circuit dont il difficile de sortir, il le sait, et que faire ?

 

F. Saint-Arroman

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.