HURIGNYCHANTRESISTANT00.jpg

Devant une salle pleine, Jean-Pierre Morvan, invité par l'association "Sauvegarde du Patrimoine d'Hurigny" samedi soir, a chanté la Résistance.

A Hurigny, le mois de septembre a été marqué par 3 événements sur le thème de la Résistance : la sortie en début du mois de l'ouvrage : "Et l'espoir déchira les ténèbres", écrit par André Guillen et édité par l'association Sauvegarde du Patrimoine d'Hurigny, l'exposition "Guerre et résistance" à la chapelle, en partenariat avec les Archives Départementales, et ce récital de Jean-Pierre Morvan sur la résistance.

Plus de 20 chansons évoquant toute l'histoire de la Résistance

Plus qu'un tour de chant, c'est l'évocation des moments les plus forts de l'histoire du siècle passé, à travers 20 chansons connues ou moins connues. Parmi lesquelles, 3 ont été écrites par Jean-Pierre Morvan, interprète compositeur.

Chacune des interprétations était introduite par un texte rappelant tel fait, tel moment marquant, tel personnage. Et s'il y avait un lien avec la région, le chanteur ne manquait de le préciser. La soirée a commencé par Jaurès et la chanson de Brel et s'est poursuivie avec Aragon, Ferrat et d'autres encore et un point d'orgue avec le chant des partisans écouté debout par le public. C'est le genre de soirée qui ne peut laisser indifférent, qui nous ramène à des périodes importantes de l'histoire, ce qui provoque inévitablement la réflexion en chacun des spectateurs.

L'association Sauvegarde du Patrimoine d'Hurigny

Son objet principal est la mise en valeur du patrimoine d'Hurigny. Tout a commencé il y a une quinzaine d'années par la restauration de la chapelle du château. Trois années ont été nécessaires, avec l'implication des Monuments de France. Par la suite, le travail de l'association s'est étendu aux croix du village et à la création d'un sentier fléché qui permet de découvrir Hurigny. Diverses manifestations culturelles sont régulièrement organisées, ainsi que l'édition d'ouvrages.

Plusieurs projets sont en cours : l'exposition permanente sur le tacot qui reliait Fleurville à Mâcon, avec la remise d'un wagon au centre du village. Un panneau explicatif est déjà en place.

Autre projet d'envergure, l'écriture d'un ouvrage exhaustif sur la toponymie des lieux d'Hurigny. Ce sera un vrai manuel, probablement édité fin 2016, qui reprendra l'histoire des noms et la caractéristique des lieux-dits.

G.M.