jeudi 4 mars 2021
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg

Association_Vent_de_Bon_Sens_Ozenay0001.jpg

Communiqué de presse du 21 février 2021

Un article paru sur le site internet du Journal de Saône-et-Loire le vendredi 19 février 2021 en fin de journée affirme que « Le projet d’éoliennes disparaît du paysage d’Ozenay ».

Pour rappel, la mairie d’Ozenay a pris le 18 décembre 2020 une délibération favorable au lancement d’une étude relative à un projet d’implantation d’éoliennes, porté par la société Escofi. Le journal de Saône-et-Loire, à l’appui de documents communiquées par la mairie d’Ozenay, compile une série d’informations en en tirant des conclusions hâtives.

La Mairie d’Ozenay fait distribuer dans les boîtes aux lettres de ses administrés depuis le jeudi 18 février dernier un avis à la population daté du 15 janvier 2021. Des documents à en-tête de la société Escofi y sont reproduits. Ils ne sont ni datés ni signés par la société Escofi, ce qui est pour le moins surprenant.

De plus, ces documents auraient été remis en mains propres au Maire d’Ozenay par un représentant de la société Escofi : n’y figure aucun tampon de la mairie d’Ozenay accusant réception de cette remise en bonne et due forme, ni de cachet de la poste faisant foi. Cette simple constatation est déjà étonnante et elle devrait appeler toutes et tous à la plus grande prudence. Car, la délibération du 18 décembre dernier est, elle, bien datée et signée.

Les faits sont têtus. Le promoteur a d’ailleurs commencé il y a une quinzaine de jours une approche des propriétaires fonciers privés d’Ozenay ayant des parcelles dans la zone d’implantation projetée afin de procéder à la maîtrise foncière lui permettant de poursuivre son travail.

La première conséquence des informations partielles publiées par voie de presse est que, aujourd’hui, pour beaucoup de gens, le projet est abandonné. Pourtant, rien ne permet de considérer qu’il l’est définitivement.

Quelles sont les raisons évoquées dans les documents à en-tête de la société Escofi ? Des « contraintes auraient été identifiées, à ce jour » :

- « La présence sur la zone d’étude du couloir d’entraînement RTBA [Réseau Très Basse Altitude] de l’Armée de l’Air ». Cette contrainte était déjà identifiée en page 20 (https://www.ventdebonsens.fr/projet_eolien.htm) dans le dossier sur la base duquel la mairie d’Ozenay a voté sa délibération le 18 décembre 2020.

- « la visite, par notre ingénieure écologue des environs du site d’implantation au début du mois de février pour réaliser un inventaire écologique, doublé d’une étude bibliographique ont permis de mettre en évidence la présence d’espèces et de milieux particulièrement sensibles à l’éolien à proximité (gîtes arboricoles de chiroptères et présence de nids de milans noirs). Ces contraintes ont déjà été identifiées en page 14 (https://www.ventdebonsens.fr/projet_eolien.htm) dans le dossier sur la base duquel la mairie d’Ozenay a voté sa délibération le 18 décembre 2020. Elles sont connues de longue date (1984...) et consultables par le grand public et a fortiori la société Escofi via les liens web suivants : https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/260005590 et https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/260005590. La société Escofi aurait également pu consulter également ceci : http://www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/plaquette_znieff_bfc_2017_cle2a8e33.pdf

- « la complexité cadastrale du site d’implantation rend difficile la réalisation de la maîtrise foncière qui doit permettre d’envisager la suite des études. » Cette complexité cadastrale n’est pas non plus une nouveauté. Elle est bien antérieure au dossier sur la base duquel la mairie d’Ozenay a voté sa délibération le 18 décembre 2020. Il suffisait de consulter le site du cadastre https://cadastre.gouv.fr et de consulter les feuilles 0C et 0D pour constater cela...

Il est surprenant que ces contraintes soient évoquées seulement maintenant alors qu’elles auraient pu être identifiées bien avant le démarchage de la mairie d’Ozenay en juin 2020...

Regardons maintenant sur les deux pages de documents à en-tête de la société Escofi et adressées au Maire d’Ozenay « suite aux incompréhensions exprimées en mairie par certains habitants de la commune d’Ozenay ».

« Pourquoi votre société exige-t-elle une délibération si elle n’a pas de valeur légale ? »

- Au préalable d’affirmer qu’une délibération n’a pas de valeur légale, il faut d’abord s’assurer de la légalité de cette délibération.

- Affirmer qu’une délibération n’aurait pas de valeur légale alors qu’elle est créatrice de droits est une absurdité et relève d’une profonde méconnaissance du Droit.

Pourquoi les promoteurs éoliens demandent-ils une délibération favorable avant de poursuivre toute démarche dans leurs projets ? Escofi en fait même un prérequis inscrit en toutes lettres dans son dossier de démarchage commercial en page 4 (https://www.ventdebonsens.fr/projet_eolien.htm), dossier sur la base duquel la mairie d’Ozenay a voté sa délibération le 18 décembre 2020.

Lorsque les conseils municipaux donnent un avis défavorable, les promoteurs passent leur chemin... Nous en voulons pour preuve cette précision d’une chargée de mission de la CNR (autre promoteur éolien repoussé à Péronne en 2019) :

« Sarah Félix-Faure, chargée de mission de la CNR, rappelle que le projet n’est pas arrivé là par hasard : « À l’origine, il y a une dizaine d’années, nous avions un projet de 7 éoliennes et nous avons eu un avis favorable des municipalités pour ce projet sinon nous aurions passé notre chemin. » https://actu.fr/normandie/saint-marcouf_14613/parc-eolien-au-sud-d-isigny-sur-mer-la-parole-au-promoteur-du-projet_36552438.html

Par ailleurs, en affirmant que le Préfet serait la seule autorité compétente pour décider d’un projet éolien dans une forêt publique communale, le rédacteur de ce document méconnaît un principe de base des collectivités territoriales : la libre administration des communes.

En conséquence, pour l’association Vent de bon sens, aujourd’hui 21 février 2021, rien ne permet d’affirmer avec certitude que le projet éolien d’Ozenay est abandonné. Nous continuons notre action avec une détermination intacte.

La pétition en ligne https://www.change.org/non_au_projet_eolien_Ozenay reste d’actualité.

Nous demandons à la commune d’Ozenay l’abrogation de la délibération du 18 décembre 2020. Plus rien ne peut s’y opposer...puisque le promoteur, nous dit-elle, ne souhaite plus profiter des droits créés par cette délibération et abandonne le projet. Nous pourrons alors retrouver confiance et cesser notre action.

Le bureau de l’association

contact : ventdebonsens@laposte.net

Photo d'accueil : Une partie des 70 membres de l'Association Vent de Bon Sens, rassemblés hier à Ozenay (photo fournie par l'association)

ÉNERGIE : La Banque des Territoires lance une boîte à outils en ligne sur la méthanisation à destination du monde agricole

La « boîte à outils méthanisation » met à la disposition des porteurs de projets des instruments permettant de préparer la structuration de l’économie générale de leur projet.

DIJON : Près de 300 forains pour soutenir Gilles Platret devant le tribunal administratif !

Platret Chalon-sur-Saône 0303.png
Rue d’Assas ce mercredi 3 mars, «aux portes» du tribunal administratif de Dijon, le maire de Chalon-sur-Saône, venu défendre son arrêté pour l’autorisation de la fête foraine, a eu droit à un important comité d’accueil et de soutien. «Nous devons offrir une respiration à notre population», a réaffirmé l’élu local en écho à l’audience s'étant tenue en fin de matinée.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département offre des tablettes numériques aux assistants familiaux

TableTAFMacon030321.jpg
Dans le cadre du volet santé-solidarité de son plan de soutien voté en mai 2020, le Département de Saône-et-Loire attribue des tablettes informatiques à ses 230 salariés assistants familiaux.

CINÉMA : Medhi Brahamd, 25 ans, cinéaste en attente...

Mehdi Brahamd Autun 0303.png
Il attend avec impatience sa résidence d'écriture avec Talents en cour.

COVID-19 - Vaccination en Saône-et-Loire : Plus de 31 000 personnes vaccinées au 1er mars

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire. ACTUALISÉ

ARMÉE DE TERRE : Deux Mâconnais signent, au CIRFA de Mâcon, pour devenir sous-officiers

CIRFA MACON ARMEE 03MARS - 1.jpg
Le clin d'oeil de macon-infos. L'Armée recrute, profitez-en !

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Les 12 grandes orientations inscrites au budget principal 2021

MACON CMMARS2021.jpg
Le conseil municipal réuni hier soir avait pour ordre du jour le rapport d'orientation budgétaire 2020 et la présentation des grandes oriantations 2021. Sécurité, empploi, animation, cadre de vie, développement durable, fiscalité... Revue de détails.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental donne un gros coup de pouce à l'emploi des jeunes

ANDRE_ACCARY_2711_CHARNAY-2.jpg
Avant l’assemblée départementale de ce jeudi et dans un contexte sanitaire particulier, André Accary a présenté ce lundi les principaux points qui seront à l’ordre du jour. Parmi ces sujets, l'annonce d'un vaste plan de soutien aux jeunes et à l’attractivité du territoire.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de décès quotidiens est en forte baisse montre l'INSEE

MORTALITE BFC INSEE JANV2021 - 1.jpg
Et se situe désormais au même niveau que lors de l’épidémie de grippe de 2019. L'occasion d'évoquer aussi la mortalité de la grippe de 2017, qui fit bondir le nombre de morts. Le covid n'existait pas, l'état d'urgence sanitaire non plus...

SAÔNE-ET-LOIRE : 8 lauréats « Prodiges de la Républiques »

L’initiative nationale « Prodiges de la République » met à l'honneur des citoyens de moins de 30 ans qui s’engagent remarquablement au service d’une cause ou de personnes. Deux jeunes femmes, de Mâcon et Jalogny, sont parmi les lauréats.es.

MÂCON - Affaire Laronze : Olivier Bosson cherche des hommes pour La Chanson de Jérôme !

Olivier Bosson La Chanson de Jérôme Mâcon 2702 (1).jpg
Le célèbre réalisateur lyonnais était samedi après-midi à la Maison des jeunes et de la culture (MJC) de l’Héritan, à l’occasion d’une rencontre avec les personnes volontaires pour prendre part à son film en hommage à Jérôme Laronze.

MÂCON : Sur la pelouse comme au parc... vive le printemps malgré l'hiver !

Parc Mâcon 2802 (60).jpg
Ce dimanche, rassemblements improvisés et spontanés sur les espaces et parcs aménagés en bord de Saône... Temps des tribus (cf. Michel Maffesoli), désir de fête ou tendance éphémère ? Une certitude : le printemps refleurira !

MÂCON : Manifestation d'urgence culturelle... au son des teufeurs et de la techno !

MANIF TEUFEURS MACON FEV2021 - 1.jpg
Le besoin de se réunir pour faire la fête s'est exprimé cet après-midi à Mâcon dans les rues du centre-ville.

CHARNAY : Charnay événement réinvente le Salon des Vins de France en Mâconnais !

CharnayEvt270221.JPG
L'association Charnay Événement organise le Salon des vins de France en Mâconnais depuis 20 ans cette année.

MÂCON - Françoise Riss (présidente de la MJC Héritan) : « Notre premier objectif est de réintégrer la directrice »

AG_MJC_Héritan_08022020_0002.jpg
Après la tenue du conseil d'administration ce samedi, Françoise Riss est revenue sur la situation difficile que vit la MJC depuis le début du mois. Actualisé - Hervé Reynaud : « La MJC est souveraine dans ses choix. » ACTUALISÉ ce samedi 27 février : La directrice Nathalie Canard a été réintégrée.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La vitesse de diffusion du variant britannique inquiète l'ARS

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Elle alerte sur « l'amorce d'un rebond épidémique » dans le communiqué du jour.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Le réseau Tréma lance le Vacci' Service

VacciService260221 (7).JPG
Mâconnais-Beaujolais Agglomération (MBA) met à disposition, sur les 39 communes du territoire, ses véhicules de Transport de Personnes à Mobilité Réduite aux personnes bénéficiant d’un rendez-vous, pour les conduire sur le lieu de vaccination.

SAÔNE-ET-LOIRE : Planning de rendez-vous complet jusqu'au 26 mars dans les centres de vaccination covid

11 282 rendez-vous dans les centres de vaccination de Saône-et-Loire ont été pris pour le mois de mars.