jeudi 4 mars 2021
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg

COVID19_71.jpg

 

Communiqué de l'ARS Bourgogne-Bourgogne-Franche-Comté :

La baisse du taux d’incidence observée dans la région est à mettre au crédit des efforts individuels et collectifs des habitants de Bourgogne-Franche-Comté. Une mobilisation à poursuivre face à la menace sérieuse que constituent les variants du virus présents en tous points du territoire.

À environ 160 pour 100 000 habitants, l’incidence de l’épidémie place cette fois la région en-dessous de la moyenne nationale (185 pour 100 000 habitants). La circulation virale, cependant plus de trois fois supérieure au seuil d’alerte, diminue doucement en Bourgogne-Franche-Comté, preuve que les mesures collectives et les gestes de prévention ont un effet direct sur la trajectoire épidémique.

Ce léger recul ne doit toutefois pas faire oublier la forte contagiosité des variants du virus, qui peut générer un nouveau phénomène d’emballement épidémique. La présence des variants dits sud-africains et brésiliens n’est pas significative sur le territoire régional (un peu plus de 2%).

Santé publique France établit en revanche à 16% le taux de circulation du variant dit britannique. C’est dans la Nièvre que ce variant est le plus actif (30%), chiffre qui reste en-deçà de la moyenne nationale (36%). Ce signal appelle une vigilance particulière, dans un département qui affiche par ailleurs cette semaine un rebond de l’incidence en population générale, contrairement à la tendance régionale.

Toujours au-dessus du pic de la première vague

L’activité hospitalière demeure très soutenue, les établissements de santé de la région n’étant de fait pas sortis de la deuxième vague, avec plus de 1 500 patients pris en charge pour des formes graves de la COVID, soit davantage encore qu’au pic de la première vague.

3 666 décès sont répertoriés en établissements de santé ; 2 146 décès dans les établissements médico-sociaux de Bourgogne-Franche-Comté.

La couverture vaccinale progresse

La campagne de vaccination demeure bien engagée, avec plus de 138 000 personnes ayant reçu une première injection dont plus de 55 000 ont bénéficié d’une deuxième injection (au 17/02). La couverture vaccinale dans les EHPAD et USLD de la région s’élève à près de 68% pour la première injection et plus de 36 % pour les deux injections.

À partir du 25 février, plus de 1 250 médecins de Bourgogne-Franche-Comté, qui ont opéré des commandes auprès des officines, pourront administrer le vaccin AstraZeneca à leurs patients de 50 à 64 ans présentant des comorbidités.

La dynamique vaccinale des plus fragiles et des plus exposés permet de gagner du terrain contre le virus tous les jours. Mais chacun d’entre nous doit s’astreindre sans relâche à poursuivre les efforts pour éviter les contaminations et casser les chaînes de transmission de la COVID-19 le plus précocement, en respectant les gestes barrières et en suivant les préconisations de dépistage et d’isolement au moindre doute.

L’ARS rappelle en particulier qu’à compter de ce lundi 22 février, la durée de l’isolement de tous les patients dont le test sera positif passera de 7 à 10 jours.

 

Tableau_ARS_Bourgogne_-_Franche-Comté_1902.jpg

ÉNERGIE : La Banque des Territoires lance une boîte à outils en ligne sur la méthanisation à destination du monde agricole

La « boîte à outils méthanisation » met à la disposition des porteurs de projets des instruments permettant de préparer la structuration de l’économie générale de leur projet.

DIJON : Près de 300 forains pour soutenir Gilles Platret devant le tribunal administratif !

Platret Chalon-sur-Saône 0303.png
Rue d’Assas ce mercredi 3 mars, «aux portes» du tribunal administratif de Dijon, le maire de Chalon-sur-Saône, venu défendre son arrêté pour l’autorisation de la fête foraine, a eu droit à un important comité d’accueil et de soutien. «Nous devons offrir une respiration à notre population», a réaffirmé l’élu local en écho à l’audience s'étant tenue en fin de matinée.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de décès quotidiens est en forte baisse montre l'INSEE

MORTALITE BFC INSEE JANV2021 - 1.jpg
Et se situe désormais au même niveau que lors de l’épidémie de grippe de 2019. L'occasion d'évoquer aussi la mortalité de la grippe de 2017, qui fit bondir le nombre de morts. Le covid n'existait pas, l'état d'urgence sanitaire non plus...

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La vitesse de diffusion du variant britannique inquiète l'ARS

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Elle alerte sur « l'amorce d'un rebond épidémique » dans le communiqué du jour.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L'INSEE confirme la tendance au repli du nombre de décès

DECES BFC FEV2021.jpg
La Saône-et-Loire voit néanmoins une hausse conséquente par rapport à 2019, tout comme le Jura.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Pour son Festival des solutions écologiques 2021, Marie-Guite Dufay souhaite « participation et révélation » !

20758_1_full.jpg
Faisant appel aux bonnes volontés, la présidente du Conseil régional a dévoilé lors d'une visioconférence les grands axes de cette deuxième édition, prévue du 6 au 12 septembre et présentée comme une étape importante de son mandat.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La situation s'améliore légèrement, mais la circulation virale reste élevée

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Les variants britannique et sud-africain ont été détectés dans tous les départements de la région. Le vaccin AstraZeneca est arrivé.

VINS DE BOURGOGNE : À l’international, ils résistent en 2020

EXPORT VINS BOURGOGNE 2020 - 1 (1).jpg
Fin novembre, les exportations de vins de Bourgogne en volume redeviennent même positives. Le marché anglais compense les pertes encaissées aux USA à cause de la taxe Boeing/Airbus. L'AOC Mâcon participe au boost des ventes au Canada. Zoom sur les exportations dans 3 pays : Royaume Uni, Etats Unis et Canada.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 30 milliards sur les 100 prévus pour le volet écologique du plan de relance économique

L’ADEME Bourgogne-Franche-Comté est en première ligne pour concrétiser l’orientation verte du plan de relance. De nombreux dispositifs sont pilotés par l'agence.