PompierVaccin2021.jpg

 

Ce mercredi à la caserne des pompiers de Mâcon, le colonel Frédéric Pignaud, directeur du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), a accueilli deux autorités de Saône-et-Loire : le préfet Julien Charles et le président du Département André Accary. Une rencontre pour soutenir la campagne de vaccination qui a débuté ce matin pour les sapeurs-pompiers de plus de 50 ans.

Après l'annonce du gouvernement sur la vaccination des sapeurs-pompiers de 50 ans et plus, le SDIS 71 a effectué vendredi dernier (8 janvier) un sondage au sein du personnel de l’établissement (sapeurs-pompiers professionnels et volontaires ; membres administratifs et techniques), afin de vérifier le consentement des uns et des autres ; la vaccination n’étant pas obligatoire.

« Nous avons reçu plus de 1200 retours à ce jour », a précisé le colonel Pignaud. « La moitié de nos sapeurs-pompiers a répondu favorablement à la vaccination. Certains d'entre eux attendent un peu. Nous sommes dans la fourchette nationale. »

25 pompiers sont attendus aujourd'hui, pour la vaccination Pfizer.

« 178 sapeurs-pompiers de 50 ans et plus ont fait la demande pour être vaccinés pendant ces trois jours. La campagne prend fin vendredi. Nous avons prévu 11 créneaux horaires de 3 heures, dans les 6 cabinets médicaux du département (Autun, Montceau-les-Mines, Charolles, Louhans, Chalon-sur-Saône et Mâcon). L'organisation est la suivante : un accueil suivi d'un entretien avec le médecin pour vérifier l'absence de contre-indication, puis vaccination auprès d'un infirmier et zone d'attente d'un quart d'heure », a expliqué le colonel Éric Debrousse, médecin chef du SDIS.

D'autres créneaux sont en cours de programmation pour les semaines à venir.

6 centres de vaccination sont organisés dans l’ensemble du département pour cette opération. Les médecins et infirmiers chargés de faire le vaccin sont eux-mêmes sapeurs-pompiers volontaires ou professionnels intégrés au service de santé du SDIS 71.

385 sapeurs-pompiers de moins de 50 ans sont d’accord pour être vaccinés dans un second temps, ainsi que 25 travailleurs administratifs et techniques

Le matériel et les doses de vaccin sont fournis par des centres hospitaliers du département.

André Accary a souligné les enjeux départementaux d'une vaccination à grande échelle dont la gestion est ici préfectorale.

9 centres de vaccination pour les plus de 75 ans vont ouvrir dès lundi sur le département : Autun, Le Creusot, Paray-le-Monial, Mâcon, Tournus, Chalon.

Le préfet Julien Charles précise qu'« un numéro vert sera mis en place dès jeudi matin, à la cellule de commandement de la préfecture pour prendre rendez-vous ». Au sujet de la situation en Saône-et-Loire, il déclare :

« La campagne de vaccination s'accélère dans les EHPAD et auprès des professionnels de santé des centres hospitaliers. Le dispositif se met en place progressivement.

1064 personnes ont déjà été vaccinées à ce jour. L'objectif est de vacciner 300 personnes par centre et plus de 700 à la fin de la semaine.

L'implication des maires est primordiale pour mettre en place le dispositif. Dans cette campagne, il existe un très bon état d'esprit, un engagement de tous : État/Département/Commune/SDIS/Intercommunalité et professionnels de santé. »

Conformément à ses prérogatives, le SDIS a décidé d'assumer le traitement médical de son personnel. Cela devrait permettre de décharger les centres de vaccination dévolus au grand public, lesquels sont en cours d’installation dans notre département.

 M. A.

 

 

 PompierVaccin2021 (11).JPG

Photos : M.A.

PompierVaccin2021 (1).JPG

André Accary, Julien Charles & Frédéric Pignaud

PompierVaccin2021 (2).JPG

Philippe Delaie, chef du centre des pompiers de Mâcon

PompierVaccin2021 (4).JPG

Premier volontaire à se faire vacciner

PompierVaccin2021 (5).JPG

 PompierVaccin2021 (6).JPG

PompierVaccin2021 (8).JPG

PompierVaccin2021 (9).JPG

PompierVaccin2021 (10).JPG

PompierVaccin2021 (12).JPG

PompierVaccin2021 (13).JPG

PompierVaccin2021 (15).JPG