vendredi 5 mars 2021
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • PEUGEOT NOMBLOT MACON VOMARS2021 - 1.jpg

EnqueTCovid2021.jpg

macon-infos est allé à la rencontre des Mâconnaises et des Mâconnais en ce début d'année afin de recueillir leurs sentiments sur ce sujet d'actualité ô combien brûlant.

 

Les personnes qui ont pris part à ces entretiens ont été questionnées sur le parking du carrefour market lundi après-midi et sur le marché des Gautriats tôt ce matin.

Cinq questions étaient posées :

1/ Que pensez-vous des mesures gouvernementales pour lutter contre le covid-19 (couvre-feu, reconfinement, fermeture des restaurants, des bars, des théâtres, des cinémas etc.) ?

2/ Connaissez-vous des personnes qui ont attrapé le covid ? Comment ont-elles réagi physiquement ?

3/ Vous ferez-vous vacciner contre le Covid-19 ? Pourquoi ?

4/ Le variant anglais vous fait-il peur ?

5/ Un voeux pour 2021 ?

 

Si vous aussi vous souhaitez vous exprimer, vous le pouvez en répondant à ces 5 questions et envoyez vos réponses (pas de limite de taille dans la réponse) à maconinfosrb@gmail.com. Précisez votre prénom, votre âge, votre profession et votre commune de résidence.

 

EnquetCovid2021 (1).JPG


Jim, 50 ans, pilote dans l'aviation civile

« 1) Le gouvernement fait face à une situation inédite. Je pense que les mesures ont été réfléchies. Il essaie d'apporter un équilibre. Pour le couvre-feu à 18 heures, c'est sans doute parce que la situation est très compliquée. Il est évident que l'on ne peut pas comparer. Et puis comparaison n'est pas raison. En revanche, là où je suis très critique, c'est sur les vaccins.

2) Dans ma famille, nous sommes cinq. Trois ont eu le covid, une forme bénigne, ma fille de 16 ans, mon fils et moi même. Nous n'avons pas eu de complication.

3) Oui, moi, je me ferai vacciner. Le vaccin est vraiment important. Plus vite nous serons vaccinés, plus vite notre vie reprendra son cours normal. Que l'on arrête de polémiquer sur les gens qui ne veulent pas se faire vacciner et que l'on pense déjà aux gens qui eux, le souhaitent. Le vaccin représente actuellement la seule solution pour reprendre une vie normale.

4) Non, pas d'inquiétude ou de peur vis à vis du variant anglais. On dit qu'il est plus contagieux mais pas plus dangereux. La question est, ces variants vont-ils emmener plus de gens en réanimation ?

5) Que 2021 nous permette de reprendre une vie normale le plus vite possible. »

 

Amandine, 36 ans, employée en usine

« 1) Les mesures ne sont pas assez importantes. Il faudrait repasser en confinement et vacciner un maximum.

2) Non, je ne connais personne qui a été touché, (3) mais je pense en effet que le vaccin est la meilleure solution pour arriver à éradiquer l'épidémie. Je me ferai vacciner, (4) même si le variant anglais ne me fait pas peur.

5) Mon voeux est évidemment que la situation aille mieux. Que l'on puisse reprendre une vie sociale un peu normale. »

 

EnquetCovid2021 (2).JPG

Didier, 53 ans, aide-soignant

« 1) Ce n'est pas appliqué comme il faut. On peut faire plus. Je travaille dans le médico-social et nous ne sommes pas inclus dans le Ségur de la santé. Nous n'avons n'a pas eu les primes comme les autres, ce n'est pas normal. 

2) On a eu pas mal d'agents atteints. Deux sont même en arrêt de travail longue durée. Desrésidents ont été infectés. Il y a eu un décès.

3) Le vaccin, pas pour moi, je suis anti. (4) Pourtant, c'est vrai, le variant anglais fait peur, car il se propage plus vite. Mais c'est aux gens de faire attention. Ils font n'importe quoi.

5) Nous pouvons avoir des vœux, ce n'est pas nous qui décidons de ce qui va se passer. Si j'en avais un, ce serait que ça aille mieux, bien sûr. Mais comme c'est parti, ça n'ira pas mieux. Moi, je vous dis qu'on est parti encore pour au moins une année. »

 

René, 72 ans, retraité

« 1) Peut-on en prendre d'autres, meilleures ? J'entends des gens prendre des tas de conseils mais qui ne les pratiquent pas eux mêmes. Pour l'instant, je m'en satisfais.

2) Oui, je connais des personnes atteintes, elles essaient de survivre... (3) Pour ce qui me concerne, plutôt que de mourir, je préfère me faire vacciner. (4) Mais je n'ai pas peur du variant anglais plus que des autres. Je n'y connais rien.

5) Je fais le voeu d'une année normale tout simplement. »

 

 

EnquetCovid2021 (3).JPG

Difoul, 34 ans, demandeur d'emploi :

« 1) Le couvre feu ne sert pas vraiment à grand chose. Pour ceux qui travaillent, il est difficile de faire ses courses. (2) Je ne connais personne qui soit atteint par le covid. (3) Quant au vaccin, je pense que je me ferai vacciner, à 70%, (4) car le variant anglais fait peur, oui. (5) Un seul voeu pour cette année : la santé. »

 

EnquetCovid2021 (4).JPG

Jean-Pierre, 57 ans, cadre commercial

« 1) Je pense que les mesures sont adaptées au maximum à la situation. Il y a des solutions qui ne sont pas toujours faciles à trouver. Et il y a beaucoup d'inconnues.

2) Dans l'entreprise dans laquelle je travaille, nous avons plusieurs usines. Celle de Saint-Etienne a été principalement touchée. On a eu des cas contacts et de nombreuses personnes sont restées chez elles avec des arrêts de travail. Nous avons géré la situation en fonction de notre plan de situation de crise. C'est maintenant derrière nous et pour l'instant ça va.

3) Oui, je me ferai sûrement vacciner, mais pas tout de suite. Je vais attendre un peu pour voir le retour des premiers résultats de vaccination.

4) Le variant anglais me fait peur oui, parce qu'apparemment il est plus virulent. On s'aperçoit malheureusement qu'il est déjà en France. Mais tous les variants me font peur. Après ce covid-19, ce sera le covid 21, 22 avec toutes les incertitudes. On s'aperçoit aussi qu'il y a beaucoup de virus qui reviennent, comme la grippe aviaire. Tout ça n'est pas très rassurant.

5) Mon voeu pour cette année est que l'on passe vite à autre chose. Que l'on puisse revivre normalement au moins au 2ème semestre 2021. »

 

EnquetCovid2021 (5).JPG

Monique, 60 ans, travaille à l'hôpital

« 1) Elles ne sont pas suffisantes. Chacun doit y mettre du sien.

2) Dans mon entourage, personne n'a été atteint. Mais je connais des résidents qui ont été infectés par le covid-19 et qui ont très bien réagi. Ils ont été affaiblis mais s'en sont sortis.

3) Je ne me ferai pas vacciner tout de suite. J'attends qu'il y ait un peu plus de recul. (4) Le variant anglais ne me fait pas peur.

5) Je pense qu'on s'en sortira mais ça mettra du temps. Je fais le voeu que la vie revienne avec plein de gaieté, du soleil et la santé pour tout le monde. »

 

EnquetCovid2021 (6).JPG

Daniel, 75 ans, chef d'entreprise en retraite

« 1) Des mesures, oui, je trouve ça normal. Il faut tout faire pour enrayer ce virus. Pour arrêter ça, il faut être strict. Le gouvernement n'a jamais été strict ! On a plus de 60 000 morts !

2) De mon côté, pas de malades jusqu'à maintenant. (3) Oui, je pense que je vais me faire vacciner, (4) car le variant anglais me fait peur. Mais le covid simple aussi. On ne vit plus, c'est la galère.

5) Les Français sont des égoïstes, voilà le problème ! Et nous sommes gouvernés par des gens irresponsables. Ils ne prennent pas les bonnes mesures, il ne fallait pas traîner dès le départ, on n'en serait pas là ! Que l'on arrête ce covid avant la fin de l'année.  »

 

GautriatsCovid2021 (1).JPG

Noëlle, 64 ans, assistante maternelle en retraite

« 1) J'estime que les mesures prises ne sont pas mal, mais il y aurait quand même encore à faire. Certaines choses ne sont pas très claires. Pourquoi ouvrir les grandes surfaces et pas les restaurants ? Entre autres.

2) Dans mon entourage, j'en ai eu déjà à la première vague qui ont été très touchées. Ces personnes ont rattrapé le covid une autre fois. Mon petit fils de 8 ans a été infecté avec 40 de fièvre pendant 4 jours, et des maux de tête.

3) Je me ferai vacciner, oui, par précaution et pour être un peu en famille.

4) Ce variant anglais me fait peur, oui, surtout pour les enfants.

5) Mon voeu : qu'il y ait un miracle. Que ce soit une guérison. Ce serait pas mal que l'on trouve vraiment quelque chose de sérieux pour reprendre une vie normale. »

 

GautriatsCovid2021 (2).JPG

Anne-Marie, 69 ans, retraitée

« 1) On ne sait pas trop ce qu'on ferait à leur place. Les mesures nous perturbent un peu parce qu'elles ne sont pas très fixes. Mais on s'en accommode.

2) Je connais des personnes qui ont été malades oui, mais personne n'a été hospitalisée. Il s'agissait de personnes entre 40 et 60 ans. Elles ont été malades pendant 8 jours, sans gravité.

3) Sur le vaccin, j'étais très sceptique, mais j'en ai marre, donc je vais me faire vacciner. (4) Le variant anglais est inquiétant quand on voit la contagiosité.

5) Mon voeu, que l'on s'en sorte, que la vie reprenne normalement et que l'on puisse revoir notre famille et les amis. »

 

GautriatsCovid2021 (3).JPG

Samet, 40 ans, maraîcher

« 1) C'est bien mais il pourrait y en avoir un peu plus. Sur les marchés, par exemple, personne ne surveille le port du masque. J'ai refusé deux personnes sans masque ce matin.

2) J'ai connu deux personnes atteintes du virus. Elles pensent avoir été infectées sur les marchés et donc elle ne viennent plus... (3) Je me ferai vacciner, oui, pour nous et pour les autres. (4) Le variant anglais fait peur.

5) Mon voeu, qu'il n'y ait plus de covid et plus de guerres. »

 

GautriatsCovid2021 (4).JPG

Jacqueline, 78 ans, secrétaire médicale en retraite

« 1) On ne sait plus qui écouter. Moi, ça m'inquiète. Je vois mon médecin cet après-midi pour la vaccination...

2) J'ai connu des gens touchés dès la 1ère vague, des gens de mon immeuble, mari et femme ont été infectés. Cela ne s'est pas trop mal passé, ce n'était pas des cas graves.

3) Je me ferai vacciner, je pense oui, c'est une sécurité. D'autant que le variant anglais me fait peur, en effet.

5) Mon voeu, que les dirigeants fassent ce qu'ils ont à faire. Que l'on ait tous une bonne santé et que tout se passe bien. »

GautriatsCovid2021 (5).JPG

Isabelle, 47 ans, agricultrice

« 1) Je n'écoute plus rien, cela ne m'intéresse plus. J'en ai tellement marre que j'ai éteint les informations définitivement. Je n'aimerais pas être à leur place !

2) Oui, j'ai connu des gens touchés par le covid, mais pas de cas graves. Ces personnes se sont fait soigner, tout simplement. Je ne me ferai pas vacciner, je laisse la priorité aux anciens. Le variant ne me fait pas peur.

5) Mon voeu : que les gens soient heureux ! »

 Propos recueillis par M.A.

 

SAÔNE-ET-LOIRE : L'État, le Département et les collectivités, ensemble pour lutter contre les violences intra-familiales

ConVif 050321(20).JPG
Le Département de Saône-et-Loire est engagé de longue date dans la lutte contre les violences intrafamiliales (VIF). Depuis le 17 décembre, après le vote en Assemblée départementale, la collectivité a choisi de financer des postes d’intervenants sociaux en commissariat et en gendarmerie (ISCG).

COVID-19 - Vaccination en Saône-et-Loire : Près de 35 000 personnes vaccinées au 3 mars

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire. ACTUALISÉ

MÂCON - Logement social : MÂCONhabitat met le paquet sur la rénovation thermique, mais pas seulement

MACON HABITAT MARS2021 - 1.jpg
La ville va poursuivre sa transformation grâce, entre autres, aux investissements du bailleur social MÂCONhabitat. Karen Clivio-Fontany, directrice générale, et Eric Maréchal, président de l'office, présentent les grands projets qui les animent. Rénovation, ascenceurs, démolitions, entretien, tout ce qu'il faut savoir.

CHARNAY : Un internat filles flambant neuf à l'EREA !

EREAInternatF040321.jpg
Stéphane Pernaton, directeur de l’EREA Claude Brosse, a accueilli ce jeudi Stéphane Guiguet, vice-président de la Région en charge des lycées, et Fabrice Ben, IA-DAZEN (représentant Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon) pour l'inauguration du nouvel internat de filles.

MÂCON - Écologie : 1ères lampes LED installées, à la cité de l'entreprise !

LED MACON 04032021 - 8.jpg
Une première LED, à droite. 10 000 LED vont être installées dans la ville.

COVID-19 : La vaccination mobile se déploie en Saône-et-Loire

Et sera dans l’arrondissement de Mâcon la semaine du 22 mars.

ÉNERGIE : La Banque des Territoires lance une boîte à outils en ligne sur la méthanisation à destination du monde agricole

La « boîte à outils méthanisation » met à la disposition des porteurs de projets des instruments permettant de préparer la structuration de l’économie générale de leur projet.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département offre des tablettes numériques aux assistants familiaux

TableTAFMacon030321.jpg
Dans le cadre du volet santé-solidarité de son plan de soutien voté en mai 2020, le Département de Saône-et-Loire attribue des tablettes informatiques à ses 230 salariés assistants familiaux.

CINÉMA : Medhi Brahamd, 25 ans, cinéaste en attente...

Mehdi Brahamd Autun 0303.png
Il attend avec impatience sa résidence d'écriture avec Talents en cour.

ARMÉE DE TERRE : Deux Mâconnais signent, au CIRFA de Mâcon, pour devenir sous-officiers

CIRFA MACON ARMEE 03MARS - 1.jpg
Le clin d'oeil de macon-infos. L'Armée recrute, profitez-en !

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Les 12 grandes orientations inscrites au budget principal 2021

MACON CMMARS2021.jpg
Le conseil municipal réuni hier soir avait pour ordre du jour le rapport d'orientation budgétaire 2020 et la présentation des grandes oriantations 2021. Sécurité, empploi, animation, cadre de vie, développement durable, fiscalité... Revue de détails.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental donne un gros coup de pouce à l'emploi des jeunes

ANDRE_ACCARY_2711_CHARNAY-2.jpg
Avant l’assemblée départementale de ce jeudi et dans un contexte sanitaire particulier, André Accary a présenté ce lundi les principaux points qui seront à l’ordre du jour. Parmi ces sujets, l'annonce d'un vaste plan de soutien aux jeunes et à l’attractivité du territoire.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de décès quotidiens est en forte baisse montre l'INSEE

MORTALITE BFC INSEE JANV2021 - 1.jpg
Et se situe désormais au même niveau que lors de l’épidémie de grippe de 2019. L'occasion d'évoquer aussi la mortalité de la grippe de 2017, qui fit bondir le nombre de morts. Le covid n'existait pas, l'état d'urgence sanitaire non plus...

SAÔNE-ET-LOIRE : 8 lauréats « Prodiges de la Républiques »

L’initiative nationale « Prodiges de la République » met à l'honneur des citoyens de moins de 30 ans qui s’engagent remarquablement au service d’une cause ou de personnes. Deux jeunes femmes, de Mâcon et Jalogny, sont parmi les lauréats.es.

MÂCON - Affaire Laronze : Olivier Bosson cherche des hommes pour La Chanson de Jérôme !

Olivier Bosson La Chanson de Jérôme Mâcon 2702 (1).jpg
Le célèbre réalisateur lyonnais était samedi après-midi à la Maison des jeunes et de la culture (MJC) de l’Héritan, à l’occasion d’une rencontre avec les personnes volontaires pour prendre part à son film en hommage à Jérôme Laronze.

MÂCON : Sur la pelouse comme au parc... vive le printemps malgré l'hiver !

Parc Mâcon 2802 (60).jpg
Ce dimanche, rassemblements improvisés et spontanés sur les espaces et parcs aménagés en bord de Saône... Temps des tribus (cf. Michel Maffesoli), désir de fête ou tendance éphémère ? Une certitude : le printemps refleurira !