samedi 6 mars 2021
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • PEUGEOT NOMBLOT MACON VOMARS2021 - 1.jpg

bon samaritain convention SDIS 71.jpg

Le Service départemental d’incendie et de secours et le Fonds pour le développement du Bon Samaritain ont signé une convention ce lundi. Son objectif ? Intégrer un réseau de bénévoles formés aux gestes de premiers secours, les bons samaritains, dans le système actuel de gestion des urgences.

 

Cette coopération a été validée par les signatures d’André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire (également président du conseil d’administration du SDIS 71) et de Laurent Istria, responsable développement pour le service Le Bon Samaritain, en présence du préfet Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire et du Colonel Frédéric Pignaud, directeur départemental SDIS 71.

Développé avec les pompiers de Paris il y a quatre ans, le Bon Samaritain est un service qui permet aux pompiers et au SAMU de localiser et d’alerter des bénévoles formés aux gestes de premiers secours, en cas d’arrêt cardiaque à proximité, afin de porter secours à la victime ou d’aller chercher un défibrillateur avant l’arrivée des secours.

Ce réseau de bons samaritains s'appuie sur l’application informatique "Staying alive* (« rester en vie » en anglais). Activée par les services d’urgence des sapeurs-pompiers lorsqu’ils sont appelés à intervenir, elle localise la victime ainsi que le défibrillateur le plus proche. Les pompiers peuvent également l’utiliser pour entrer en contact avec les bons samaritains déjà sur place et recevoir des images en temps réel.

Au niveau national, il y a 120 000 "bons samaritains" dans 52 départements (entre 3 000 et 4 000 nouveaux membres chaque mois). En Saône-et-Loire, 600 bénévoles sont déjà inscrits.

A travers cette convention, le Conseil départemental, l’Union départementale des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire et les associations agréées de Sécurité civile, ainsi que les services de l’Etat en Saône-et-Loire s’engagent de promouvoir le dispositif du Bon Samaritain auprès des habitants.

Pour intégrer le réseau de bénévoles, il faut avoir un diplôme de secouriste. Les personnes sans notion de secourisme peuvent également en faire partie et seront mobilisées notamment pour aller chercher le défibrillateur à proximité. L’application permet aux bénévoles notifiés de réfuser une intervention ou tout simplement de se signaler comme indisponibles.

En France, chaque année, 50 000 personnes meurent d'un arrêt cardiaque. Le taux moyen de survie d’une victime d’un arrêt cardiaque est de 7,5 %. Pourtant, dans plus de 70 % des cas, l’arrêt cardiaque survient devant un témoin. Sans geste de réanimation, chaque minute qui passe diminue de 10 % les chances de survie. Si une victime n’est pas réanimée dans les 10 minutes, elle n’a quasiment aucune chance de survie.

 

le bon samaritain Saône-et-Loire (20).JPG

 « Nous avons eu plus de 500 interventions des sapeurs-pompiers en 2020 dans le département pour suspicion d’arrêt cardio respiratoire. Avec cette application, on peut faire gagner de précieuses minutes aux victimes. Notre temps d’intervention moyen, tout territoire confondu, est de 15 minutes. Dans un avenir proche, cette application sera intégrée dans le futur système de gestion opérationnelle des services d’urgence piloté par le ministère de l’Intérieur », explique le Colonel Frédéric Pignaud, directeur départemental SDIS 71. 

 

le bon samaritain Saône-et-Loire (15).JPG

Pour Laurent Istria, responsable développement pour le service Le Bon Samaritain, « avec cette convention, nous fournissons gratuitement l’application au service départemental de Saône-et-Loire, mais nous voulons également stimuler le recrutement de bénévoles, des bons samaritains. Le message est : inscrivez-vous, devenez acteurs de votre propre sécurité, allez aider les gens, sauvez des vies ! »

 

le bon samaritain Saône-et-Loire (24).JPG

André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire, s’est inscrit sur la liste des bénévoles bons samaritains formés aux gestes de premier secours : « Quand le directeur départemental du SDIS 71 m’en a parlé, j’ai tout de suite dit qu’il fallait faire la promotion de ce dispositif. L’application est très bien faite. Sur un territoire aussi vaste que le nôtre, elle sera utile. »

 

le bon samaritain Saône-et-Loire (28).JPG

Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire, a salué l’utilité de l’application : « Cette solution technologique est extrêmement intéressante et complémentaire de ce que peut faire le service public. Par le biais d’un tel dispositif, on diffuse l’esprit du secours au sein de la population et on associe nos concitoyens à la logistique du secours. »  

 

le bon samaritain Saône-et-Loire (30).JPG

Thierry Vuillemin, président de l’Union départementale des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire, était également présent. Cette association organise des formations pour différents gestes de secours du grand public, environ 2 000 personnes formées par an. Des personnes qui sont invitées à intégrer le réseau des bons samaritains.

Cristian Todea

* En 2010, cette application indiquait uniquement l’emplacement de défibrillateurs en France et dans d’autres pays. Depuis 2015, le réseau de bénévoles a été ajouté.

 

 

le bon samaritain Saône-et-Loire (38).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (41).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (42).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (45).JPG

Simulation du déclenchement du dispositif du Bon samaritain pour un arrêt cardiaque

le bon samaritain Saône-et-Loire (53).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (49).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (54).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (65).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (63).JPG

le bon samaritain Saône-et-Loire (67).JPG

COMMISSARIAT DE MÂCON : Une salle de commandement flambant neuve, à vocation départementale

CENTRE COMMANDEMENT COMMISSARIAT MACON - 6.jpg
C’est LA salle de réception des appels du 17. Les pompiers ont leur CODIS, les policiers ont désormais leur SIC (salle d’information et de commandement). Une salle très attendue compte tenu de ce qu’ils avaient avant, un petit bureau avec un outil informatique d’un autre âge.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'État, le Département et les collectivités, ensemble pour lutter contre les violences intra-familiales

ConVif 050321(20).JPG
Le Département de Saône-et-Loire est engagé de longue date dans la lutte contre les violences intrafamiliales (VIF). Depuis le 17 décembre, après le vote en Assemblée départementale, la collectivité a choisi de financer des postes d’intervenants sociaux en commissariat et en gendarmerie (ISCG).

COVID-19 - Vaccination en Saône-et-Loire : Près de 35 000 personnes vaccinées au 3 mars

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire. ACTUALISÉ

MÂCON - Logement social : MÂCONhabitat met le paquet sur la rénovation thermique, mais pas seulement

MACON HABITAT MARS2021 - 1.jpg
La ville va poursuivre sa transformation grâce, entre autres, aux investissements du bailleur social MÂCONhabitat. Karen Clivio-Fontany, directrice générale, et Eric Maréchal, président de l'office, présentent les grands projets qui les animent. Rénovation, ascenceurs, démolitions, entretien, tout ce qu'il faut savoir.

CHARNAY : Un internat filles flambant neuf à l'EREA !

EREAInternatF040321.jpg
Stéphane Pernaton, directeur de l’EREA Claude Brosse, a accueilli ce jeudi Stéphane Guiguet, vice-président de la Région en charge des lycées, et Fabrice Ben, IA-DAZEN (représentant Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon) pour l'inauguration du nouvel internat de filles.

MÂCON - Écologie : 1ères lampes LED installées, à la cité de l'entreprise !

LED MACON 04032021 - 8.jpg
Une première LED, à droite. 10 000 LED vont être installées dans la ville.

COVID-19 : La vaccination mobile se déploie en Saône-et-Loire

Et sera dans l’arrondissement de Mâcon la semaine du 22 mars.

ÉNERGIE : La Banque des Territoires lance une boîte à outils en ligne sur la méthanisation à destination du monde agricole

La « boîte à outils méthanisation » met à la disposition des porteurs de projets des instruments permettant de préparer la structuration de l’économie générale de leur projet.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département offre des tablettes numériques aux assistants familiaux

TableTAFMacon030321.jpg
Dans le cadre du volet santé-solidarité de son plan de soutien voté en mai 2020, le Département de Saône-et-Loire attribue des tablettes informatiques à ses 230 salariés assistants familiaux.

CINÉMA : Medhi Brahamd, 25 ans, cinéaste en attente...

Mehdi Brahamd Autun 0303.png
Il attend avec impatience sa résidence d'écriture avec Talents en cour.

ARMÉE DE TERRE : Deux Mâconnais signent, au CIRFA de Mâcon, pour devenir sous-officiers

CIRFA MACON ARMEE 03MARS - 1.jpg
Le clin d'oeil de macon-infos. L'Armée recrute, profitez-en !

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Les 12 grandes orientations inscrites au budget principal 2021

MACON CMMARS2021.jpg
Le conseil municipal réuni hier soir avait pour ordre du jour le rapport d'orientation budgétaire 2020 et la présentation des grandes oriantations 2021. Sécurité, empploi, animation, cadre de vie, développement durable, fiscalité... Revue de détails.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental donne un gros coup de pouce à l'emploi des jeunes

ANDRE_ACCARY_2711_CHARNAY-2.jpg
Avant l’assemblée départementale de ce jeudi et dans un contexte sanitaire particulier, André Accary a présenté ce lundi les principaux points qui seront à l’ordre du jour. Parmi ces sujets, l'annonce d'un vaste plan de soutien aux jeunes et à l’attractivité du territoire.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de décès quotidiens est en forte baisse montre l'INSEE

MORTALITE BFC INSEE JANV2021 - 1.jpg
Et se situe désormais au même niveau que lors de l’épidémie de grippe de 2019. L'occasion d'évoquer aussi la mortalité de la grippe de 2017, qui fit bondir le nombre de morts. Le covid n'existait pas, l'état d'urgence sanitaire non plus...

SAÔNE-ET-LOIRE : 8 lauréats « Prodiges de la Républiques »

L’initiative nationale « Prodiges de la République » met à l'honneur des citoyens de moins de 30 ans qui s’engagent remarquablement au service d’une cause ou de personnes. Deux jeunes femmes, de Mâcon et Jalogny, sont parmi les lauréats.es.

MÂCON - Affaire Laronze : Olivier Bosson cherche des hommes pour La Chanson de Jérôme !

Olivier Bosson La Chanson de Jérôme Mâcon 2702 (1).jpg
Le célèbre réalisateur lyonnais était samedi après-midi à la Maison des jeunes et de la culture (MJC) de l’Héritan, à l’occasion d’une rencontre avec les personnes volontaires pour prendre part à son film en hommage à Jérôme Laronze.