Un chiffre communiqué par le gouvernement qui démontre la détresse sociale dans laquelle ont sombré nombre de couples avec des confinements à répétition. Situation sociale, chômage, repli sur soi, enfermement ont révélé ces derniers mois des situations familiales trés complexes avec son lot de violences. Un chiffre qui vient s'ajouter aux 40  % d'augmentation relevée déjà au cours du premier confinement. 

Pour rappel, le 3919, gérée par la Fédération nationale Solidarités femmes, est opérationnel 24h sur 24. Les personnes victimes de violence intra-familiale peuvent également bénéficier des dispositif au sein de toutes les pharmacies pour alerter les forces de l'ordre ou composer par SMS le 114 afin de donner l'alerte. 

Les Maisons départementales des solidarités du Département

Mâcon : 03 85 21 65 00 /

Cluny : 03 85 59 03 18 /

Tournus : 03 85 32 21 70 /

Chalon-sur-Saône Est : 03 85 98 28 10 /

Chalon-sur-Saône Ouest : 03 85 98 28 08 /

Louhans : 03 85 75 70 20 /

Chagny : 03 85 87 65 10 /

Pierre-de-Bresse : 03 85 76 32 33 /

Sennecey-le-Grand : 03 85 94 94 10 /

Montceau-les-Mines : 03 85 67 67 00 /

Autun : 03 85 86 54 44 /

Le Creusot : 03 85 77 03 30 /

Paray-le-Monial : 03 85 81 61 00 /

Bourbon-Lancy : 03 85 89 04 97 /

Charolles : 03 85 24 28 30 /

Chauffailles : 03 85 26 48 07 /

Gueugnon : 03 85 85 80 20 /

La Clayette : 03 85 28 11 56 /

Marcigny : 03 85 25 40 25

Cellule de recueil des informations préoccupantes : 03 85 39 56 03

Les numéros d’urgence : 

  • 17 : En cas d’urgence pour entrer en relation avec les forces de l’ordre.
  • 39 19 (appel gratuit) de 9h à 19h : pour une écoute, pour recueillir des informations ou pour une orientation auprès des services spécialisés.
  • 119 : Allô enfance en danger lorsqu’un enfant est victime ou témoin d’une situation de violence.

Une plateforme internet :

  • arretonslesviolences.gouv.fr : plateforme nationale ouverte 24h/24 et 7j/7, permettant de manière anonyme et sécurisée de signaler des violences, de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles.