samedi 23 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

REVOYRE.jpg

Jeudi soir, le Premier ministre a annoncé que les bars et les restaurants resteraient fermés au moins jusqu’à mi-février. Une décision qui n’a surpris personne, pas même les premiers intéressés. Rencontre avec Patrick Revoyre, président de l’UMIH71.

 

« On s’attendait tous à ne pas ouvrir avant mars », confirme le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Saône-et-Loire.

Ce qui l’indigne en revanche c’est la façon dont sont annoncées les choses. « Aujourd’hui, c’est la manière qui est désespérante. Comme pour les salles de spectacle ou de cinéma, à chaque fois, on repousse, on repousse alors qu’on n’ouvrira peut-être pas avant le printemps. On ne sait pas, on ne sait rien, on nous laisse croire des choses. Si tout était défini correctement, on pourrait planifier des congés payés et s’organiser correctement alors que là tout le monde est sur le qui-vive à se demander qu’est ce qu’on fait et surtout quand on le fait ? »

Pour Patrick Revoyre, ouvrir mi-février ou le 1er mars ne changera pas grand chose, « puisque pendant ces vacances d’hiver beaucoup d’établissements sont fermés habituellement pour congés, les clients ne sont pas là non plus car en vacances… c’est une période où on ne travaille pas beaucoup. Ce qu’on regrette, c’est vraiment la façon de faire. » D’autant qu’avec le couvre-feu à 18 h, beaucoup de restaurateurs ont dû renoncer à la vente à emporter le soir. « Il faut faire les choses d’une manière ferme et définitive ! Aujourd’hui, il faut confiner point final jusqu’à fin février comme on l’a fait en novembre. Pendant ce temps-là, on vaccine à tour de bras, on met tous les atouts de notre côté, mais il faut arrêter de faire de l’eau tiède. »

 

« La grogne va vraiment arriver quand va réattaquer l’activité »

 

D’autant que la grogne commence à se faire entendre (lire ICI l’appel lancé par un restaurateur à ouvrir tous les établissements le 1er février). « Même si je n’imagine pas qu’on puisse dire on ouvre tous quoi qu’il en soit ! On aurait vite fait de nous empêcher de le faire. On existe, on est en colère, on montre qu’on est soudés qu’on attend des réponses.

La grogne va vraiment arriver quand va réattaquer l’activité parce qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses. Jusqu’à maintenant, on a pu faire avec l’argent rentré cet été l’été, là après quatre mois d’affilée de fermeture ça va être compliqué ! Mais on est des gens disciplinés, respectueux et on va continuer à l’être. Pendant ce temps je continue de travailler à côté. »

Patrick Revoyre a ainsi récemment rencontré le préfet et lui a dit clairement qu’il fallait que les aides continuent : « Le jour où tous ceux qui ont utilisé le PGE vont devoir le rembourser, c’est là qu’il va falloir nous aider, parce que ce n’est pas une aide, c’est un prêt, une ligne de charge en plus. Il faut réfléchir à comment aider en compensation les utilisateurs du PGE à faire face. »

Il lance également un appel aux clients pour les retrouver dès la réouverture : « Que ceux qui ont des tickets restaurant avec une date lointaine les gardent bien pour venir ensuite manger au resto, qu’ils n’aillent pas les dépenser en grandes surfaces ! C’est une petite compensation qu’on pourra avoir après ces mois difficiles ! Et surtout quand on pourra retravailler qu’ils n’aient pas peur de nous parce qu’on a tellement mis en exergue les bars et les restaurants comme lieux de contamination alors qu’on a fait tous les efforts demandés et que c’est pas le cas. Il n’y a jamais eu de clusters chez nous ! D’ailleurs depuis que nous sommes fermés, il y a toujours autant de cas et les cas se multiplient même ! »

D. C.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le préfet envisage une reprises des rendez-vous pour la vaccination rapidement

voeux préfect 2021 (5).JPG
Covid, vaccination, sécurité publique et routière, agriculture, le préfet a balayé les grands dossiers qui vont l'occuper cette année au cours d'une conférence de presse de rentrée.

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : Vincent Thomas demande « le retour de tous les étudiants en présentiel »

UBFC2 - 1.jpg
À Lyon, des étudiants ont manifesté ce jeudi pour demander le retour en présentiel.

MÂCON : Coup de tonnerre à la MJC de l'Héritan

collage MJC héritan municipalisation.jpg
A lire aussi, la position du maire et la réaction de la présidente Françoise Riss suite au rassemblement de jeudi après-midi.

COVID-19 - Vaccination : 7 765 personnes vaccinées à ce jour en Saône-et-Loire

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire…

MÂCON : Marie-Roberte Chatelet, des obsèques à la mesure de son engagement

Marie-Roberte Chatelet (22).jpg
De nombreuses personnes ont accompagné Marie-Roberte Chatelet, femme engagée, bénévole associative, ancienne adjointe du maire de Mâcon pour son ultime voyage à la cathédrale Saint Vincent de Mâcon.

LUGNY : Les collégiens sensibilisés aux pratiques addictives

LUGNY action prevention gendarmes 2.jpg
La gendarmerie a mené une action de prévention ce jeudi…

EDUCATION POPULAIRE : La Fédération française des MJC a été mise en liquidation judiciaire

Conséquences à Mâcon, la MJC de l'Héritan n'a, pour l'heure, plus de directrice. Aucun impact en revanche pour les deux autres MJC.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Les élèves de Terminale du Bac général à la rencontre d’éleveurs du Clunysois

DAVAYE viste fermes clunysois 2.jpg
Deux éleveurs de Tramayes ont accueilli la classe de Terminale dans le cadre de l’enseignement de l’agroécologie dans leur ferme.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Stop aux violences sexuelles, ne plus se taire !

SVS LYCEE DAVAYE - 2.jpg
Mardi 12 janvier, les élèves du club solidarité ont reçu la présidente et une bénévole de l’association départementale Stop aux Violences Sexuelles.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région lance une nouvelle offre de formation pour les personnes très éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

SANTÉ - Valérie Nadal (Sancé) : « L'hypnose permet de changer de regard sur son traumatisme »

Valérie Nadal.JPG
Valérie Nadal a exercé comme acupuncteur pendant plusieurs années. Avec la loi de 2012, réglementant l'acupuncture comme acte strictement médical, elle s'est reconvertie.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un bolide à 232 km/h sur l'autoroute !

FERRARI 71.jpg
Un record de vitesse stoppé par les gendarmes de l'escadron départemental de Sécuirté routière.

MÂCON : C’est parti pour la vaccination anti-Covid au centre Omnisport !

centre vaccination Mâcon janvier 2021.jpg
Le centre de vaccination mis en place au Centre omnisport a ouvert ses portes ce matin à 9 h, en présence des autorités. Les premières doses de vaccin Pfizer ont pu être injectées à des personnes qui les attendaient sans crainte, et même avec impatience.

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils filment le métier qui leur plaît

FILM LYCEE RENE CASSIN MACON - 1.jpg
Pour un concours national présidé par Jean Réno !

MÂCON : Carole et Christophe veulent faire vivre l’esprit de la halle de marché avec biocoop

BIOCOOP MACON 2021 - 2.jpg
C’est un couple en reconversion qui s’apprête à ouvrir, jeudi prochain, un magasin biocoop à Mâcon, route de Lyon, en lieu et place de l’ancien magasin Aldi.

MÂCON : Lucie Perrin, étudiante, lance un tutorat virtuel pour aider les terminales dans leur orientation 

LPerrin (1).JPG
Lucie Perrin, une jeune étudiante de la région mâconnaise vient de développer un outil numérique de mise en relation entre jeunes étudiants et élèves de terminale du lycée Lamartine. Elle a été accueillie à l'hôtel de ville ce samedi, par Alexandre Vuillot, élu à l’innovation Jeunesse.

MÂCON : 150 personnes dans la rue contre le projet de loi « Sécurité globale »

manif Mâcon.jpg
Une marche « des libertés » était organisée en centre-ville de Mâcon ce samedi par une coalition d’associations, syndicats et partis politiques qui demandent au gouvernement le retrait du projet de loi dite « Sécurité globale ». Des dizaines de manifestations similaires ont eu lieu partout en France aujourd’hui.

SENNECÉ-LES-MÂCON : Une retraite bien méritée pour André Chambard, infirmier !

AChambard (1).JPG
Monsieur André Chambard va commencer une nouvelle vie. Le temps est, enfin, venu pour lui de profiter de ses proches et de ses loisirs...

JUSTICE : Un étudiant chalonnais, addict à la pédopornographie depuis l'âge de 13 ans, condamné

Il aurait eu accès, par accident, à la pornographie dès l'âge de 8 ans et à la pédopornographie, toujours par accident, dès l'âge de 13 ans. Cet étudiant de 24 ans, devenu addict, vient d'être condamné par la justice.

MACONNAIS SUD BOURGOGNE : La santé mentale, toujours un enjeu pour le PETR

session sensibilisation santé mentale 2021.jpg
Le Pôle d’équilibre territorial et rural Mâconnais Sud Bourgogne organisait ce vendredi matin à l’espace La Verchère de Charnay la troisième session de sensibilisation sur la santé mentale avec la participation de professionnels du social et du médico-social.

METEO : La Saône-et-Loire placée en vigilance orange Neige et verglas

ligne blanche.JPG
L'alerte est valable ce samedi à partir de 14h.