jeudi 4 mars 2021
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

 

Communiqué 

Élu sénateur de Saône-et-Loire le 27 septembre dernier, Fabien GENET, conseiller municipal de Digoin et conseiller communautaire du Grand Charolais est intervenu pour la première fois à la tribune du Sénat ce samedi 28 novembre pour défendre les crédits de l’Enseignement Agricole.

Lors de son intervention devant la Chambre Haute, il a souhaité interpeller le Ministre de l’Éducation Nationale sur la situation budgétaire de l’Enseignement Agricole, enjeu crucial pour l’avenir de l’agriculture et de nos territoires ruraux. A cette occasion, il a pris l’exemple des établissements de Fontaines, Tournus, Davayé et Étang-sur-Arroux dont il avait tenu à évoquer la situation avec leurs directeurs la semaine dernière.

Le Sénateur s’était également rendu sur le terrain à la rencontre des apprenants de la Maison Familiale et Rurale de Anzy-le-Duc. « Dans les yeux de ces jeunes, j’ai vu leur motivation, la passion des animaux et l’amour de la nature. Ils m’ont dit que cette pédagogie en alternance ou en apprentissage leur convenait mieux. J’ai entendu des équipes de formateurs et j’ai mesuré l’engagement des directeurs » a témoigné Fabien Genet, avant de regretter les nouvelles suppressions de postes (-80 ETP en 2021) prévues par ce projet de budget. « Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! (…) c’est un budget aussi aride que la terre l’été dernier après la sécheresse. Prenons garde, Monsieur le Ministre, que la broyeuse de Bercy ne vienne pas faucher le blé encore vert et n’ensevelisse dans son sillon les espoirs de l’Enseignement Agricole, n’enterre la vocation agricole de notre pays et n’enfouisse pour longtemps notre espérance de voir notre agriculture relever les défis du futur. Car c’est alors toute la société́ qui y perdrait. »

Suite à cette intervention, le Sénateur Genet a défendu un amendement de la Commission des Finances proposant 15 millions d’euros de crédits supplémentaires pour l’Enseignement Agricole qui a été adopté à l’unanimité des sénateurs, cela devrait permettre d’annuler la suppression des 80 ETP. La suite de la discussion du Projet de Loi de Finances pour 2021 dira si l’Assemblée Nationale valide cette amélioration de la situation de l’Enseignement Agricole.

 

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON - Budget : « Alors, Mâcon la ville aimée ?... les Mâconnais ont besoin de preuves »

Eve Comtet-Sorabella, cheffe de file du groupe Mâcon citoyens, a largement critiqué les orientations budgétaires lundi soir après la présentation du rapport d'orientation budgétaire. « Quand les villes socialistes et communistes font ce que nous faisons, c'est bien, pas quand c'est une ville de droite... » a répondu le Maire.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Enjeux agricoles et industriels : Marie-Guite Dufay exhorte Emmanuel Macron à agir enfin !

La Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a profité du déplacement du président de la République ce mardi 23 février à Étaules (21), pour interpeller Emmanuel Macron sur plusieurs dossiers d’une importance capitale pour le territoire.

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».