jeudi 4 mars 2021
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

« General Electric poursuit sa casse sociale et plus personne ne s’en étonne. Il est loin le temps des promesses. Depuis le rachat de la branche énergie d’Alstom, ce n’est que mensonges et trahisons ! Alors que GE devait créer 1 000 emplois en France, les plans sociaux ou de départs volontaires se succèdent.

Il y a un an, après un combat exemplaire et une mobilisation sans pareil, GE s’était engagé à signer un accord pour pérenniser l’activité gaz sur Belfort. Depuis les négociations sont au point mort. En septembre, 83 salariés de la filière Hydro sont sortis des effectifs au nom d’une restructuration comptable. L’alternateur de nos barrages hydroélectriques sera désormais chinois ou indien.

Aujourd’hui, GE sacrifie 240 emplois dans la branche Steam Power, qui conçoit la turbine Arabelle présente dans les réacteurs de nos centrales nucléaires. Le groupe touche à la souveraineté industrielle de la France et risque de mettre en péril notre indépendance énergétique et notre sécurité nationale.

Sans intervention du chef de l’Etat, nous assisterons à la destruction massive d’emplois et de compétences uniques au monde. Les intérêts de notre pays et la filière française de l’énergie sont menacés. Une énième fois, je demande donc au Président de la République de s’emparer du dossier. Depuis deux ans, toutes mes sollicitations sont restées sans réponse.

A l’heure où des milliards d’euros sont mobilisés pour favoriser la relance, la relocalisation d’activités stratégiques, les Français ne comprendraient pas que l’Etat oublie une nouvelle fois les alstomiens et les alstomiennes. »

Marie-Guite Dufay a pu échanger avec Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et de la Relance, afin de défendre les intérêts et les emplois de la Bourgogne-Franche-Comté : « Je plaide pour le rachat par EDF et FRAMATOM de l’ensemble de la branche énergie de GE afin de recréer un champion énergéticien français. » La Présidente de Région, participera, le 1er décembre, au Comité de suivi du fonds de développement de General Electric – dit comité « Maugis ». Elle y soutiendra, contre l’avis de Hugh Bailey, directeur général de GE France, le projet déposé par les salariés de GE Hydro qui consiste en une reprise de leur activité.

 

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON - Budget : « Alors, Mâcon la ville aimée ?... les Mâconnais ont besoin de preuves »

Eve Comtet-Sorabella, cheffe de file du groupe Mâcon citoyens, a largement critiqué les orientations budgétaires lundi soir après la présentation du rapport d'orientation budgétaire. « Quand les villes socialistes et communistes font ce que nous faisons, c'est bien, pas quand c'est une ville de droite... » a répondu le Maire.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Enjeux agricoles et industriels : Marie-Guite Dufay exhorte Emmanuel Macron à agir enfin !

La Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a profité du déplacement du président de la République ce mardi 23 février à Étaules (21), pour interpeller Emmanuel Macron sur plusieurs dossiers d’une importance capitale pour le territoire.

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».