dimanche 28 février 2021
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg

BilanDasen1120 (4).JPG

Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.

 

La rentrée dans le premier degré

La rentrée 2020 s'est faite dans un contexte particulier avec une fin d'année scolaire fortement perturbée par la crise sanitaire. Les personnels de l'Éducation nationale, les collectivités territoriales et les usagers du service ont su la dépasser afin d'assurer la continuité des apprentissages du jeune public. Pour autant, au travers du dispositif « vacances apprenantes », l'accompagnement personnalisé des élèves a été renforcé afin que tous maîtrisent les compétences essentielles de l'année précédente, notamment par le biais des heures d'activités pédagogiques complémentaires et la sollicitation des réseaux d'aides spécialisés aux enfants en difficulté.

Dans ce contexte, 99,7 % des élèves inscrits étaient présents le jour de la rentrée, grâce à l'action conjointe de l'ensemble des acteurs de la communauté éducative.

Cette rentrée reste inscrite dans le sillage de la loi du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance au titre de laquelle l'école primaire est la première des priorités du gouvernement. Pour cela, 1 688 postes ont été créés au niveau national. La maîtrise des savoirs fondamentaux par tous les élèves, demeure l'objectif prioritaire.

À ce titre, la politique générale de réduction des effectifs scolaires se poursuit et se décline sur l'ensemble du territoire départemental, tant rural qu'urbain. Ainsi, le dédoublement des effectifs des niveaux CP ou CE1 en éducation prioritaire continue d'être assuré cette année. Il est complété par le dédoublement de l'ensemble des classes comportant un niveau GS dès cette rentrée dans ces mêmes zones. Le travail d'amélioration des taux d'encadrement du département, pour ce qui concerne les niveaux GS, CP et CE , en dehors des zones d'éducation prioritaire (24 élèves au maximum par classe), se poursuit avec des résultats tangibles.

La prise en compte du contexte rural des territoires se fait sous la forme d'un soutien par voie de conventionnement lorsqu'un projet local de réorganisation du tissu scolaire est prêt à être déployé. Par ailleurs, jusqu'à la fin du quinquennat, plus aucune fermeture d'école n'aura lieu sans l'accord du maire. Dans une logique de bienveillance et d'unité nationale face à cette crise sanitaire, aucune mesure de retrait d'emploi susceptible d'entraîner une fermeture de classe dans une commune de moins de 5 000 habitants n'a été prononcée sans l'accord du maire concerné pour cette rentrée.

Enfin, dans la continuité du déploiement du service public de l'école inclusive, la Saône-et-Loire accueille également cette année, deux plate-formes académiques mutualisées de gestion administrative et financière des accompagnants des élèves en situation de handicap compétentes pour les quatre départements bourguignons. Par ailleurs, l'ensemble du département se structure dès à présent avec 20 pôles inclusifs d'accompagnement localisée (PIAL), qui ont vocation à favoriser une meilleure personnalisation des parcours de ces élèves via une gestion autonome des moyens en AESH alloués pour leurs secteurs.

 

Les chiffres-clés de la rentrée du 1er degré

569 élèves en moins pour un total de 43 635 élèves

10 postes en plus

Nombre d'enseignants pour 100 élèves (P/E) : 5,96

Nombre moyen d'élèves par classe : 21,08 en maternelle et 21,06 en élémentaire. 

42 postes sont restés dans les écoles pour soutenir la ruralité et 23 emplois supplémentaires pour améliorer le taux d'encadrement. 

Dédoublement GS/PS/CE, effectif en Éducation prioritaire 48 classes - Plus 5 emplois cette année.

Stage de réussite et écoles ouvertes pendant les vacances d'été : 166 stages et 80 écoles pour 893 élèves

Organisation du temps scolaire : 99 % des écoles sont sur un cycle de 4 jours seules 6 écoles sont à 4,5 j 

Instruction dans les familles : 402 dossiers au 20 novembre.

Les enseignements internationaux de langues étrangères (EILVE) remplacent les enseignements de langue et culture d'origine (ELCO).

 

La rentrée dans les collèges

Malgré le contexte sanitaire particulier et grâce aux actions des acteurs de la communauté éducative, 98,8 % des collégiens étaient présents à la rentrée.

Afin de tenir compte des circonstances particulières de la dernière année scolaire, l'accompagnement personnalisé des élèves actifs jusqu'aux vacances de la Toussaint a été conforté de manière conséquence par la mise en œuvre d'actions de soutien et de remise à niveau des élèves les plus en difficulté, dans la ligne du dispositif « vacances apprenantes ». Pour chaque niveau d'enseignement, des objectifs pédagogiques prioritaires sont identifiés. Ce soutien prend la forme d'une dotation spécifique de 11 118 heures supplémentaires allouées aux collèges de Saône-et-Loire en juillet dernier. À ce titre, le dispositif « devoirs faits » est également renforcé cette année avec 293 heures en plus.

La rentrée 2020 confirme la baisse d'effectifs dans les proportions attendues en janvier avec un constat de 60 889 collégiens au niveau de l'académie (soit moins 387 élèves par rapport à 2019) et de 21 035 élèves dans ce département (soit moins 150 élèves par rapport à 2019).

Comme l'année dernière, la dotation horaire globalisée est principalement allouée sur la base des besoins structurels des établissements et agrémentée d'une part qualitative intégrant des données propres à chaque établissement, manifestée en fonction de l'indice académique de difficulté.

Le développement de l'école inclusive prend la forme de l'implantation de 3 ULIS et d'un déploiement généralisé des pôles inclusifs des PIAL.

 

Les chiffres-clés de la rentrée du 2nd degré

21 706 élèves dont 671 en SEGPA - Moins 18,4 ETP – 24,83 élèves par division – Dotation structurelle plus qualitative (400 heures)

Devoirs faits : une dotation particulière exceptionnellement allouée aux établissements en cette rentrée pour la prise en charge renforcée des élèves suite à la crise sanitaire vient abonder l'enveloppe de 11 304 heures.

Stage de réussite : 29 établissements - 1292 élèves et 162 intervenants.

 

Résultats aux examens

Diplôme National du Brevet : 92 % de réussite (soit + 1,1 %)

Baccalauréat Général : 98,3 % (+ 5,9) - Baccalauréat Technique : 95,2 % (+ 4,2) - Bac Professionnel : 89,2 % ( + 7,3)

 

École inclusive

2 035 élèves en situation de handicap - Augmentation des notifications de la MDPH (+ 17 %) : 1 895 notifications obtenues et 140 accompagnées avec renouvellement de notification en cours.

Dispositif ULIS (Unité localisée pour l'inclusion scolaire) : création de 4 ULIS - 55 ULIS au 1er degré et 26 en second degré. 

+ 1 poste d'enseignant référent - 20 PIAL sur tout le département- 1 collège pilote en réponse aux besoins des familles - 32 unités externalisées dans le département en écoles, collèges et lycées - Plate-forme académique.

 M. A.

 

BilanDasen1120 (3).JPG

 

MÂCON : Manifestation d'urgence culturelle... au son des teufeurs et de la techno !

MANIF TEUFEURS MACON FEV2021 - 1.jpg
Le besoin de se réunir pour faire la fête s'est exprimé cet après-midi à Mâcon dans les rues du centre-ville.

CHARNAY : Charnay événement réinvente le Salon des Vins de France en Mâconnais !

CharnayEvt270221.JPG
L'association Charnay Événement organise le Salon des vins de France en Mâconnais depuis 20 ans cette année.

MÂCON - Françoise Riss (présidente de la MJC Héritan) : « Notre premier objectif est de réintégrer la directrice »

AG_MJC_Héritan_08022020_0002.jpg
Après la tenue du conseil d'administration ce samedi, Françoise Riss est revenue sur la situation difficile que vit la MJC depuis le début du mois. Actualisé - Hervé Reynaud : « La MJC est souveraine dans ses choix. » ACTUALISÉ ce samedi 27 février : La directrice Nathalie Canard a été réintégrée.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La vitesse de diffusion du variant britannique inquiète l'ARS

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Elle alerte sur « l'amorce d'un rebond épidémique » dans le communiqué du jour.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Le réseau Tréma lance le Vacci' Service

VacciService260221 (7).JPG
Mâconnais-Beaujolais Agglomération (MBA) met à disposition, sur les 39 communes du territoire, ses véhicules de Transport de Personnes à Mobilité Réduite aux personnes bénéficiant d’un rendez-vous, pour les conduire sur le lieu de vaccination.

COVID-19 - Vaccination en Saône-et-Loire : Plus de 28 000 personnes vaccinées au 24 février

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire. ACTUALISÉ

SAÔNE-ET-LOIRE : Planning de rendez-vous complet jusqu'au 26 mars dans les centres de vaccination covid

11 282 rendez-vous dans les centres de vaccination de Saône-et-Loire ont été pris pour le mois de mars.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Entre tension en réanimation et adaptation au quotidien

HOPITAL_MACON_CONF_COVID_2409_-_1.jpg
Un quotidien marqué par un nombre très important de passages aux urgences.

MÂCON - Lycée Dumaine : Un car à la renverse pour sensibiliser au port de la ceinture de sécurité

CAR RENVERSE LYCEE DUMAINE FEV2021 - 1.jpg
Mercredi, les élèves du lycée Dumaine ont assisté à une simulation pédagogique unique en Europe : le renversement d'un car sur le flanc avec sortie par la trappe du dessus. L’objectif : faire passer ce message « En car comme en voiture, je boucle ma ceinture ! »

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une nouvelle station d'épuration à La Roche-Vineuse

EpurationRVineuse240221.jpg
Mâconnais Beaujolais Agglomération poursuit son programme d’amélioration de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques du territoire en rendant l’unité de traitement de La Roche Vineuse plus capacitaire et plus vertueuse.

MÂCON : Une maison de santé va s'implanter au nord de la ville

OSANTE MACON FEV2021.png
Le projet est porté par la société lyonnaise O Santé, fondée par des professionnels de santé et basée à Lyon.

SAÔNE-ET-LOIRE : Ouverture de la téléprocédure calamités agricoles pour sécheresse

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Suite à la nouvelle sécheresse de 2020, la totalité de la Saône-et-Loire a fait l’objet d’une reconnaissance de calamités agricoles pour perte de récoltes sur fourrages le 18 février 2020 par le comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA).

CLIN D'OEIL : Une sacrée prise pour Maurice, 84 ans !

Actualisé : La photo a choqué, nous la retirons.

MÂCON - Violences conjugales : Elle défonce la porte de la chambre à coups de couteau et de coups de pied

TGI_MACON.jpg
Si les victimes de violence conjugales sont majoritairement des femmes, ce samedi en matinée, quartier La Chanaye, c'est une femme qui a perdu le contrôle, menaçant de mort son conjoint. Ce qui s'est passé...

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L'INSEE confirme la tendance au repli du nombre de décès

DECES BFC FEV2021.jpg
La Saône-et-Loire voit néanmoins une hausse conséquente par rapport à 2019, tout comme le Jura.

HÔPITAL DE MÂCON : La photographe Émilie Fontaine rend hommage au personnel soignant

Photographie Émilie Fontaine MACON 1902 (2).jpg
Peu d'images dans cet article, et c'est bien volontaire ! Artiste attachée à l'échange et au témoignage, la photographe Émilie Fontaine présente une exposition au sein de l'établissement ! Avant, espère-t-elle, d'aller à votre rencontre (« hors des murs »)...