mercredi 25 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • Pub Macon_infos coronavirus 270x410px.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

BilanDasen1120 (4).JPG

Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.

 

La rentrée dans le premier degré

La rentrée 2020 s'est faite dans un contexte particulier avec une fin d'année scolaire fortement perturbée par la crise sanitaire. Les personnels de l'Éducation nationale, les collectivités territoriales et les usagers du service ont su la dépasser afin d'assurer la continuité des apprentissages du jeune public. Pour autant, au travers du dispositif « vacances apprenantes », l'accompagnement personnalisé des élèves a été renforcé afin que tous maîtrisent les compétences essentielles de l'année précédente, notamment par le biais des heures d'activités pédagogiques complémentaires et la sollicitation des réseaux d'aides spécialisés aux enfants en difficulté.

Dans ce contexte, 99,7 % des élèves inscrits étaient présents le jour de la rentrée, grâce à l'action conjointe de l'ensemble des acteurs de la communauté éducative.

Cette rentrée reste inscrite dans le sillage de la loi du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance au titre de laquelle l'école primaire est la première des priorités du gouvernement. Pour cela, 1 688 postes ont été créés au niveau national. La maîtrise des savoirs fondamentaux par tous les élèves, demeure l'objectif prioritaire.

À ce titre, la politique générale de réduction des effectifs scolaires se poursuit et se décline sur l'ensemble du territoire départemental, tant rural qu'urbain. Ainsi, le dédoublement des effectifs des niveaux CP ou CE1 en éducation prioritaire continue d'être assuré cette année. Il est complété par le dédoublement de l'ensemble des classes comportant un niveau GS dès cette rentrée dans ces mêmes zones. Le travail d'amélioration des taux d'encadrement du département, pour ce qui concerne les niveaux GS, CP et CE , en dehors des zones d'éducation prioritaire (24 élèves au maximum par classe), se poursuit avec des résultats tangibles.

La prise en compte du contexte rural des territoires se fait sous la forme d'un soutien par voie de conventionnement lorsqu'un projet local de réorganisation du tissu scolaire est prêt à être déployé. Par ailleurs, jusqu'à la fin du quinquennat, plus aucune fermeture d'école n'aura lieu sans l'accord du maire. Dans une logique de bienveillance et d'unité nationale face à cette crise sanitaire, aucune mesure de retrait d'emploi susceptible d'entraîner une fermeture de classe dans une commune de moins de 5 000 habitants n'a été prononcée sans l'accord du maire concerné pour cette rentrée.

Enfin, dans la continuité du déploiement du service public de l'école inclusive, la Saône-et-Loire accueille également cette année, deux plate-formes académiques mutualisées de gestion administrative et financière des accompagnants des élèves en situation de handicap compétentes pour les quatre départements bourguignons. Par ailleurs, l'ensemble du département se structure dès à présent avec 20 pôles inclusifs d'accompagnement localisée (PIAL), qui ont vocation à favoriser une meilleure personnalisation des parcours de ces élèves via une gestion autonome des moyens en AESH alloués pour leurs secteurs.

 

Les chiffres-clés de la rentrée du 1er degré

569 élèves en moins pour un total de 43 635 élèves

10 postes en plus

Nombre d'enseignants pour 100 élèves (P/E) : 5,96

Nombre moyen d'élèves par classe : 21,08 en maternelle et 21,06 en élémentaire. 

42 postes sont restés dans les écoles pour soutenir la ruralité et 23 emplois supplémentaires pour améliorer le taux d'encadrement. 

Dédoublement GS/PS/CE, effectif en Éducation prioritaire 48 classes - Plus 5 emplois cette année.

Stage de réussite et écoles ouvertes pendant les vacances d'été : 166 stages et 80 écoles pour 893 élèves

Organisation du temps scolaire : 99 % des écoles sont sur un cycle de 4 jours seules 6 écoles sont à 4,5 j 

Instruction dans les familles : 402 dossiers au 20 novembre.

Les enseignements internationaux de langues étrangères (EILVE) remplacent les enseignements de langue et culture d'origine (ELCO).

 

La rentrée dans les collèges

Malgré le contexte sanitaire particulier et grâce aux actions des acteurs de la communauté éducative, 98,8 % des collégiens étaient présents à la rentrée.

Afin de tenir compte des circonstances particulières de la dernière année scolaire, l'accompagnement personnalisé des élèves actifs jusqu'aux vacances de la Toussaint a été conforté de manière conséquence par la mise en œuvre d'actions de soutien et de remise à niveau des élèves les plus en difficulté, dans la ligne du dispositif « vacances apprenantes ». Pour chaque niveau d'enseignement, des objectifs pédagogiques prioritaires sont identifiés. Ce soutien prend la forme d'une dotation spécifique de 11 118 heures supplémentaires allouées aux collèges de Saône-et-Loire en juillet dernier. À ce titre, le dispositif « devoirs faits » est également renforcé cette année avec 293 heures en plus.

La rentrée 2020 confirme la baisse d'effectifs dans les proportions attendues en janvier avec un constat de 60 889 collégiens au niveau de l'académie (soit moins 387 élèves par rapport à 2019) et de 21 035 élèves dans ce département (soit moins 150 élèves par rapport à 2019).

Comme l'année dernière, la dotation horaire globalisée est principalement allouée sur la base des besoins structurels des établissements et agrémentée d'une part qualitative intégrant des données propres à chaque établissement, manifestée en fonction de l'indice académique de difficulté.

Le développement de l'école inclusive prend la forme de l'implantation de 3 ULIS et d'un déploiement généralisé des pôles inclusifs des PIAL.

 

Les chiffres-clés de la rentrée du 2nd degré

21 706 élèves dont 671 en SEGPA - Moins 18,4 ETP – 24,83 élèves par division – Dotation structurelle plus qualitative (400 heures)

Devoirs faits : une dotation particulière exceptionnellement allouée aux établissements en cette rentrée pour la prise en charge renforcée des élèves suite à la crise sanitaire vient abonder l'enveloppe de 11 304 heures.

Stage de réussite : 29 établissements - 1292 élèves et 162 intervenants.

 

Résultats aux examens

Diplôme National du Brevet : 92 % de réussite (soit + 1,1 %)

Baccalauréat Général : 98,3 % (+ 5,9) - Baccalauréat Technique : 95,2 % (+ 4,2) - Bac Professionnel : 89,2 % ( + 7,3)

 

École inclusive

2 035 élèves en situation de handicap - Augmentation des notifications de la MDPH (+ 17 %) : 1 895 notifications obtenues et 140 accompagnées avec renouvellement de notification en cours.

Dispositif ULIS (Unité localisée pour l'inclusion scolaire) : création de 4 ULIS - 55 ULIS au 1er degré et 26 en second degré. 

+ 1 poste d'enseignant référent - 20 PIAL sur tout le département- 1 collège pilote en réponse aux besoins des familles - 32 unités externalisées dans le département en écoles, collèges et lycées - Plate-forme académique.

 M. A.

 

BilanDasen1120 (3).JPG

 

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

ACADÉMIE DE DIJON - Atteintes à la Laïcité : « Nous ne transigeons pas avec les valeurs de la République »

LAICITE FREDERIC BATLLE ACADEMIE DIJON - 1.jpg
Suite à l'hommage rendu à Samuel Paty dans les établissements scolaires, Frédéric Batlle, inspecteur d'académie IPR et président de cette équipe, intervenu récemment dans un collège de Mâcon, a bien voulu nous accorder un moment. Comment l'Education nationale agit pour faire respecter la laïcité en son sein ? Réponses.

MACON : L’école Jean Moulin victime des violences urbaines

incendie école Jean Moulin (5).JPG
Dans la nuit de samedi à dimanche, les violences urbaines ont touché aussi le bâtiment de l’école du quartier de Marbé. Fort heureusement, la rentrée ce matin a pu se faire dans de bonnes conditions.

MÂCON : Nouvelle nuit de violences urbaines au sud et au nord de la ville

VIOLENCES URBAINES MACON 211120202233 - 1.jpg
Actualisé : Toutes les images de la soirée. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

SAÔNE-ET-LOIRE - Fabien Ben : « Une rentrée singulière globalement réussie »

BilanDasen1120 (4).JPG
Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.

COVID-19 À L'HÔPITAL DE MÂCON : Le pic épidémique serait atteint, mais avec un plateau à haut niveau

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - CORONAVIRUS : L'hôpital de Mâcon  s'organise mais cherche encore des équipements de protection
Alain Boisseau, directeur adjoint, a fait cet après-midi un point de situation covid dans l'établissement. Il fait état d'une 2ème vague à l'hôpital plus forte que la 1ère.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental au Creusot, une grande première

16304_1_full.jpg
C’est la première fois qu’une session du Conseil départemental se tient en dehors de Mâcon…

MÂCON : Une distinction européenne pour l'école Arc-en-ciel

ArcEnCiel1311.jpg
En juin dernier, l'établissement dirigé par Guillaume Charles a obtenu le label européen Eco-Ecole pour son implication durant l'année scolaire dans un projet d'établissement de développement durable. Depuis la rentrée, l'école est soutenue par la ville de Mâcon.

MACON : La Croix rouge également en première ligne dans la crise sanitaire

visite maire Mâcon épicerie sociale.jpg
Le maire de Mâcon, Jean Patrick Courtois rendait visite cet après-midi aux bénévoles de l’unité locale de la Croix rouge qui font fonctionner l’épicerie sociale.

CHARNAY : Lancement du concours des maisons et balcons illuminés !

Une 1ère, pour faire vivre l'esprit de Noël à Charnay ! Les modalités pratiques en détail

Les VIGNERONS D'IGÉ vous accueillent en magasin tout le mois de novembre

VIGNERONS IGE OUVERTS NOV - 1.jpg
Publi-information - ACHATS POSSIBLES AUSSI EN LIGNE ET RETRAIT EN DRIVE

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 69 morts en une semaine annonce la préfecture

Mais « le virus progresse moins rapidement dans le département » précise le communiqué du jour. Tous les chiffres de la semaine.

SAÔNE-ET-LOIRE - Confinement : Cette fois c'est mort pour la pêche

Souvenez-vous, elle était encore autorisée le 12 novembre. La Fédération de Saône-et-Loire avait transmis un communiqué. Mais cette fois, c'est terminé ! Les foyers de contamination doivent être tellement nombreux cet automne au bord de l'eau... La Fédération exprime sa colère et son incompréhension.