Au cours de la nuit du 18 au 19 novembre, plusieurs cambriolages, vols et incendies de véhicules ont été perpétrés sur les communes de Lacrost, Préty et Tournus.

Le périple a débuté par un refus d’obtempérer commis le mercredi en fin d’après midi, alors que les gendarmes procédaient à une opération de contrôle des flux sur l’agglomération tournusienne. Le conducteur d’un véhicule Renault Twingo, occupé par plusieurs individus, a en effet refusé le contrôle, s’exposant, ainsi que les autres usagers à des risques empêchant les gendarmes de le rattraper. Il s’est évaporé dans la nature.

Peu avant minuit, victimes d’un accident, les auteurs incendient ledit véhicule à Lacrost, puis commettent un premier cambriolage dans les ateliers municipaux de la commune où ils dérobent un camion plateau qu’ils incendieront peu de temps après, une fois encore après avoir eu un accident.

Ils poursuivent leur périple par les cambriolages d’une boucherie puis d’une épicerie au centre-ville de Tournus où ils s’empareront de la monnaie constituant les fonds de caisse. Par la suite, ils tenteront de pénétrer dans une résidence principale où ils seront mis en fuite par la propriétaire.

Après ce jeu du chat et de la souris avec les gendarmes, deux individus sont contrôlés par une patrouille de la brigade locale. Au vu des constatations réalisées sur les différents lieux de commission des faits confrontées aux éléments relevés sur les deux comparses, ces derniers sont interpellés et placés en garde à vue.

À l’issue de cette mesure au cours de laquelle ils ont reconnu l’intégralité des faits qui leur étaient reprochés, ils ont été présentés au parquet afin d’être jugés selon la procédure de la comparution immédiate au cours de l’audience du vendredi 20 novembre.

Doté d’un casier judiciaire déjà bien fourni, le premier a été condamné à un an d’emprisonnement avec mandat de dépôt, alors que le second, primo délinquant a été condamné à 10 mois d’emprisonnement assorti d’un sursis probatoire de deux ans. Cette enquête rondement menée a ainsi permis de mettre un coup d’arrêt aux agissements de ce duo qui semblait sévir depuis un certain temps dans les environs.