Communiqué :

 

Combattre le terrorisme. Faire triompher la République démocratique et sociale

 

Le terrorisme islamiste a un objectif : répandre la terreur sur toutes et tous, s’attaquer à la démocratie et à l’École publique. Ce faisant, il cherche à s’imposer aux musulmans qui sont aussi ciblés par ses discours et actes meurtriers, à diviser les Français, à encourager les réactions racistes et identitaires. Il doit être combattu sans réserve.

Évidemment, de tels actes apportent de l’eau au moulin des forces les plus réactionnaires, qui y trouvent une justification de leurs discours de haine, de leurs appels à la discrimination envers les musulmans, les réfugiés, les immigrés. La dernière séance du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté en a donné l’illustration avec les propos de Mrs Platret et Dutremble qui ne se sont pas privés d’utiliser les récents évènements dramatiques pour attiser la haine de l’autre et asseoir leur pouvoir, sans se soucier des conséquences de leurs discours. Discours qui peuvent à leur tour conduire à des crimes et à des attentats à caractère raciste.

Nos compatriotes de confession musulmane, dans leur immense majorité, sont meurtris par les entreprises des forces obscurantistes car ils vivent leur foi dans le respect des lois de la République qui leur garantissent ce droit.

Un millier de Mâconnais ont montré en se rassemblant le dimanche 18 octobre, leur solidarité avec Samuel Paty et leur refus des actes terroristes.

Pour les communistes, la sécurité passe par une politique permettant d’assécher le terreau sur lequel poussent l’intégrisme et le terrorisme.

Les moyens doivent être donnés aux pouvoirs publics, au renseignement, à la police et à la justice de déjouer les campagnes haineuses, telle celle dont a été l’objet Samuel PATY jusqu’à son assassinat. Avant de décider de nouvelles lois, il faut avant tout évaluer notre corpus juridique actuel. La protection de la population doit se faire en préservant les libertés publiques et la démocratie.

Avoir une réponse à la hauteur de ces crimes, c’est engager une politique de justice sociale et d’égalité réelle entre les citoyens, de développement des services publics, de perspectives d’emploi pour la jeunesse, de lutte contre les discriminations, le racisme qui mine le vivre-ensemble et la ghettoïsation de certains quartiers et villes. C’est par une nouvelle démocratie donnant effectivement les moyens au peuple dans toute sa diversité de construire son avenir que nous combattrons le plus efficacement ce terrorisme.

Ce combat exige également une autre politique internationale de la France, car le jeu des grandes puissances, a largement fait le jeu des courants intégristes, d’origine wahhabite ou salafiste. Les gouvernements successifs, dont le pouvoir actuel, ont une responsabilité en la matière, en ayant apporté soutien politique et aide militaire à des États liés au terrorisme dans le but de permettre aux grandes firmes capitalistes de conquérir des marchés et de réaliser des nouveaux profits y compris avec la vente d’armes. La France doit revoir ses relations avec ces dirigeants, ces monarques qui financent des réseaux islamistes.

 

La section du Mâconnais du PCF