samedi 23 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png

« Le début de ralentissement des contaminations par le virus observé à l’échelle de la région ne se ressent pas encore sur le système hospitalier » indique le communiqué du jour de l'ARS. Dans la région, 130 patients en moyenne par jour sont hospitalisées pour covid.

Communiqué de l'ARS du 13 novembre :

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :
Ne pas relâcher l’effort face à la pression de l’épidémie


Le début de ralentissement des contaminations par le virus observé à l’échelle de la région ne se ressent pas encore sur le système hospitalier, qui continue de faire face à un flux de patients continu. Des constats qui doivent inciter à la prudence et à la poursuite de l’effort collectif.

Le niveau de circulation du coronavirus reste très élevé en Bourgogne-Franche-Comté, la région faisant partie des plus durement touchées par cette deuxième vague, juste derrière Auvergne-Rhône-Alpes.

Du 2 au 9 novembre, le taux d’incidence en population générale s’élève à environ 540 pour 100 000 habitants comparable à celui de la semaine dernière, enregistrant sur la période une progression suivie d’une décélération.

Ce début d’infléchissement des contaminations est particulièrement net dans le Jura et en Saône-et-Loire. Il est moins significatif chez les plus de 65 ans, les plus exposés aux risques de formes graves de la Covid-19. C’est dire si cette inflexion relative doit être interprétée avec prudence, d’autant que le taux de positivité des tests s’établit encore à près de 22%.

 



La deuxième vague continue de toucher très fortement les hôpitaux de la région qui prennent en charge à ce jour 1 751 personnes pour Covid-19, dont 235 en réanimation.

Le niveau du pic de la première vague est d’ores et déjà dépassé (de près de 370 patients) alors que le flux des entrées à l’hôpital ne faiblit pas : de l’ordre de 130 patients en moyenne chaque jour à l’échelle de la région, 20 en réanimation.

Transferts de patients au sein de la région et vers le Grand-Est
Pour prévenir la saturation des services de réanimation comme de médecine, différentes actions sont mises en œuvre dont des transferts de patients au sein de la région, près de 160 depuis octobre en particulier depuis la Saône-et-Loire et le Jura.

Des transferts de patients hors de la région sont par ailleurs organisés depuis le 12 novembre : 4 patients transférés hier de Dijon et Besançon vers des établissements de Nancy, 4 personnes transférées ce jour de Dijon, Auxerre et Mâcon vers des établissements de Strasbourg.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté remercie l’ensemble des équipes mobilisées, en particulier les équipes du Grand-Est, dans ces opérations conduites en lien avec le centre de crise sanitaire du ministère des Solidarités et de la Santé.

Des parcours de soins dans les territoires
Médecins généralistes, infirmiers, pharmaciens …les professionnels de santé de premier recours sont aussi en première ligne dans l’accompagnement des malades et l’Agence encourage la coordination ville-hôpital pour favoriser les prises en charge à domicile lorsqu’une hospitalisation peut être évitée ou après un séjour à l’hôpital.

Du Doubs à la Nièvre, du Territoire de Belfort à la Saône-et-Loire…de nombreuses actions sont conduites en ce sens à l’échelle des territoires, en particulier dans le cadre des communautés professionnelles territoriales de santé ou des dispositifs d’appui à la coordination.

Au-delà des soignants très mobilisés et alors que le pic des hospitalisations liées à cette vague épidémique reste à venir, l’ARS rappelle encore que l’efficacité de l’action collective passe par le prolongement des efforts de prévention et de civisme de toute la population.

La mortalité de l’épidémie toujours à la hausse en Bourgogne-Franche-Comté - 1 501 décès recensés en établissements de santé, 835 décès enregistrés par Santé publique France dans les établissements médico-sociaux- impose de continuer à tenir ensemble sans relâche.

 

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : Vincent Thomas demande « le retour de tous les étudiants en présentiel »

UBFC2 - 1.jpg
À Lyon, des étudiants ont manifesté ce jeudi pour demander le retour en présentiel.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région lance une nouvelle offre de formation pour les personnes très éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région inaugure la mise en service des stations hydrogène dans 5 lycées, une 1ère en France

HYDROGENE LYCEES BFC.jpg
Les établissements participeront à former des techniciens, des monteurs et des maintenanciers de la filière hydrogène.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Vaccination contre le Covid : La campagne s’accélère dans tous les départements

En plus des établissements d’hébergement pour personnes âgées, la campagne de vaccination contre la COVID-19 se déploie dans 11 premiers centres de vaccination en Bourgogne-Franche-Comté. En Saône-et-Loire, Chalon accueille le premier centre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les incidences du Covid-19 sur l'éducation et la formation

18530_1_full.jpg
Pour délivrer des préconisations, le CESER de Bourgogne-Franche-Comté a recueilli les témoignages de divers professionnels et apprenants d'organismes et établissements d’éducation, d’enseignement et de formation.

COVID-19 : « C'est en Bourgogne - Franche-Comté que le système hospitalier est le plus sollicité de France ! », s'inquiéte le préfet de région

Préfet Bourgogne 3012.jpg
Actualisé : vidéo en bas de page. Le directeur de l'ARS est également intervenu au cours d'un point presse cet après-midi.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : « L’épidémie poursuit sa progression » alerte l'ARS

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Le covid-19 exerce toujours une « très forte pression sur le système hospitalier » précise-t'elle dans son communiqué du jour.

MISS FRANCE 2021 - Lou-Anne Lorphelin : « Beaucoup de fierté et une pointe de déception »

MISS FRANCE lou anne lorphelin 1.jpg
De retour chez elle pour les fêtes de fin d’année et récupérer de ses émotions, la Charnaysienne revient pour macon-infos sur son aventure, son résultat, ses moments inoubliables et nous parle de ses projets et de ses envies.

PRIX RÉGIONAL DES MÉTIERS D’ART 2020 : Le lauréat est un Saône-et-Loirien

ARTISAN D'ART LAUREAT 2020 4.JPG
Artisan spécialisé en ébénisterie et restauration de meubles, installé à Bissey-sous-Cruchaud depuis 1985, Antonin Bouchard a séduit le jury avec son œuvre, la couronne de lumière pour l’atelier de Léonard de Vinci au château du Clos Lucé à Amboise.