mercredi 2 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

MACON mille pattes zygoclowns 1.JPG

Mercredi soir, à la MJC de Flacé, Bernard Pelletier, président des Mille pattes, accompagné de Serge Pascal, trésorier de l’association, a remis un chèque de 1 000 € à l’association Zygoma Clowns, représentée par Nadine Verjat et Cécile Angéli.

 

 

Les Milles pattes, c’est de la course à pied et surtout le plaisir de courir ensemble. Chaque année, l’association organise quatre manifestions : la course aux Gautriats avec 500 enfants des écoles mâconnaises en mars, les Gambettes mâconnaises en juin (3300 participantes en 2019 et 36 000 € de don à la Ligue contre le Cancer), la Corrida lamartinienne en nocturne dans les rues de Mâcon, mi juillet, et le Trail du Mâconnais début octobre.

« Malheureusement avec la crise sanitaire, nous n’avons pu organiser aucune manifestation, explique le président. Tous les ans, nous remettons un chèque à la Ligue contre le Cancer grâce aux Gambettes mâconnaises. Nous choisissons également deux autres associations. L’an dernier, il s’agissait des Blouses roses qui interviennent à l’hôpital et de la famille d’un enfant atteint d’une maladie orpheline. Cette année, malgré l’absence de course et de bénéfice sur cette course, nous avons quand même fait un don à la Ligue contre le Cancer de 5000 € et un autre de 1 000 € à Randicap, une association qui aide des personnes handicapées à faire des randonnées avec des goélettes. Et donc aujourd’hui, nous remettons 1000 € à l’association Zygoma clowns. »

Ces dons ont été possibles grâce aux fonds de l’association, pour anticiper les investissements sur les manifestations pédiatriques. Un don sera également fait pour le Téléthon.

 

Zygoma Clowns a été créée en 2011 par Philippe Gentien avec l’idée faire de faire entrer les clowns à l’hôpital. « Avec une bande d’amis, on faisait une rando avec Philippe et il a su nous convaincre de faire partie du projet. Tous les cinq, on a accepté de faire partie de l’aventure, explique Nadine Verjat, membre fondateur. L’association Zygoma clowns est ainsi née avec l’ambition d’intervenir au service pédiatrique de l’hôpital de Mâcon. Depuis plusieurs années, nous faisons tous du clown, il a fallu se former spécifiquement pour le clown à l’hôpital, à raison d’un week-end par mois pendant un an avec un professeur. »

Les six bénévoles de l’association, tous actifs, interviennent en binômes à l’hôpital : « Nous ne sommes pas en spectacle, nous sommes en improvisation pour interagir l’un avec l’autre et faire participer l’enfant s’il le désire. Avant la crise sanitaire, nous intervenions au moins une fois tous les quinze jours, pour apporter un moment de fantaisie à l’enfant pendant son séjour au service pédiatrique (du nourrisson à 18 ans). »

Zygoma Clowns est à la recherche de bénévoles, pour étoffer son équipe. « Et de soutien moral, matériel et/ou financier également pour nous accompagner dans cette aventure. » Comme Cécile Angéli qui a rejoint l’équipe : « C’est ma troisième année de clown, j’ai intégré récemment l’association. Sinon auparavant j’ai fait du théâtre et théâtre d’impro. »

 

Pour tout renseignement sur l’association Zygoma Clowns ou pour devenir bénévole, contacter la mairie de Flacé, place Desnoyers à Mâcon ou Nadine au 06 87 00 17 40, mail zygomaclowns@outlook.fr ou sur leur page Facebook : Zygoma-clowns

Nathalie Brunet

 

MACON mille pattes zygoclowns 2.JPG

MÂCON : Des créations inédites pour les illuminations de fin d'année en centre-ville

collage illuminations Mâcon 2020.jpg
La municipalité mâconnaise s’adapte à la crise sanitaire et propose des décorations autour de la lumière pour le festival Contes et lumières 2020, mais se voit obligée d'abandonner les autres événements.

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 70km/h au dessus de la vitesse limite autorisée !

5 automolistes ont perdu leur permis ce week end en Saône-et-Loire, dont deux dans le Mâconnais. Le plus gros excès de vitesse (délictuel) a été enregistré sur la RCEA, à hauteur de Milly-Lamartine.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications