Les gendarmes n'ont pas eu à verbaliser depuis samedi pour le couvre-feu. Il a été respecté. 

En revanche, le 22 octobre, ils ont dû intervenir une fois pour non respect de la limitation des rassemblements à 6 personnes sur la voie publique. Le groupe était de 8 personnes. Mais globalement, les règles sont bien respectées.