HOPITAL MACON CONF COVID 2409 - 1.jpg

Jean-Claude Téoli, directeur de l'établissement, vient de faire le point de la situation covid à l'hôpital. Il s'inquiète d'un développement très rapide de l'épidémie. Il ne parle pas de plan blanc mais de « plan de crise qui dure » et en appelle à la responsabilité individuelle. L'hôpital se prépare aux dé-programmations.  

Les chiffres sont très alarmants : 45 patients hospitalisés pour covid-19, et 6 personnes placées en réanimation quand elles n'étaient que 7 hospitalisées et 2 placées en service de ré-animation au 8 octobre. « Nous sommes au niveau de vigilance 3, à savoir le niveau d'alerte, ce qui signifie que nous commençons à travailler sur la dé-programmation des prises en charge non urgentes, tout ce qui peut attendre, tout ce qui n'est pas vital. Une cellule de dé-programmation est en place.

Les visites dans les services de chirurgie et de médecine sont interdites, elles sont limitées au conjoint à la maternité.

Nous sommes en période de congés avec des lits fermés dans certains services qui ne seront pas ré-ouverts, pour laisser place aux patients covid.

Je salue à nouveau le personnel, qui doit faire face à nouveau à une situation de crise. La reprise de l'épidémie est rapide et touche tout le territoire du GHT. 

Sur le vocable, je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas à proprement parler d'un plan blanc, qui est un plan activé ponctuellement en cas de gros coup dur, accident grave avec de nombreuses victimes, catastrophe naturelle, attentat. Nous sommes là dans une crise qui dure, il ne s'agit pas seulement de quelques jours. Les dispositions sont sensiblement les mêmes, sauf qu'avec le coronavirus, nous nous inscrivons, hélas, dans la durée. »

Et le directeur d'en appeler à la responsabilité individuelle par solidarité pour les soignants et les personnes fragiles... « On voit clairement que dans la sphère privée, les précautions ne sont pas prises rigoureusement. Le refroidissement et les pluies de la fin septembre ont provoqué une résurgence qui est partie de cette sphère-là. Il faut respecter les consignes sanitaires chez soi également, c'est impératif, car nous ne sommes qu'au début de la "flambée". »

Recueillis par Rodolphe Bretin

 

Rappel des niveaux de vigilance à l'hôpital :

Niveau 1 : vigilance = nombre faible de patients covid -> stratégie de non-contamination

Niveau 2 : attention = nombre de plus en plus important de patients covid pris en charge → Organisation pour retarder la saturation des services de soins

Niveau 3 : Alerte = nombre conséquent de patients nécessitant une hospitalisation en réanimation → situation sanitaire exceptionnelle

Niveau 4 : Saturation des lits de réanimation et/ou de médecine