Une taxe et une pandémie mettent fin au développement continu des vins de Bourgogne aux Etats-Unis depuis 2015.

 

En 2019, les vins de Bourgogne ont continué de progresser sur le marché américain, en vins blancs comme en vins rouges. Le Crémant de Bourgogne a également retrouvé de la croissance, après une année de baisse. Les  Etats-Unis couvraient ainsi 22 % de l’ensemble du chiffre d’affaires export des vins de Bourgogne, pour 21 % des volumes.

Depuis mi-octobre 2019, les vins de Bourgogne (hors Crémant de Bourgogne) subissent la décision du Président américain d’imposer 25 % de taxes ad valorem sur les vins tranquilles de moins de 14 degrés, dans le cadre du conflit Boeing/Airbus. A ceci s’ajoute les conséquences de la pandémie du COVID-19 (fermeture des restaurants, bars à vins, confinement, suspension des expéditions par avion…).

Sans surprise, les résultats des 7 premiers mois 2020 confirment les sombres perspectives de fin 2019. Les exportations chutent de - 16,6 % en volume (- 1,8 million d’équivalent 75 cl / 7 mois 2019) et - 24,7 % en chiffre d’affaires (- 33,5 millions d’euros / 7 mois 2019).
Toutes les couleurs sont concernées :
> Vins blancs : - 13,2 % en volume / 7 mois 2019 et - 23 % en chiffre d’affaires / 7 mois 2019
> Vins rouges et rosés : - 20 % en volume et - 26,5 % en chiffre d’affaires
> Crémant de Bourgogne : - 27,9 % en volume et - 26 % en chiffre d’affaires

Soucieux, les professionnels de la filière des vins de Bourgogne interpellent régulièrement le gouvernement français pour l’inviter, avec l’Union Européenne, à trouver une solution au conflit Boeing/Airbus.

Source : BIVB - En Direct