mercredi 2 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

Le corps d'inspection de SVT de l'académie de Dijon sollicitait les enseignants.es dimanche par mail pour une visio-conférence mardi soir à 20h indique le communiqué de la CGT Educ'action.

 

Communiqué

POUR LE RESPECT DE LA VIE PERSONNELLE DES ENSEIGNANT.ES

Par un courriel le dimanche 11 octobre, le corps d'inspection de SVT de l'académie de Dijon sollicite nos collègues pour une réunion en visio-conférence le mardi 13, de 20h à 21h. L'objet de cette réunion à distance était d'informer les enseignant.es des modifications des épreuves du BAC, modifications dévoilées par le ministère le 1er octobre et révélées deux jours plus tôt dans le Figaro.

A quelques mois des premières épreuves de terminale la formation sur la mise en place des reformes du lycée et du bac est devenue une urgence. Cependant la réponse de l'institution ne peut pas être une visio-conférence lancée au pied levé et après la journée de travail.

Si nous revendiquons la formation des enseignants, la CGT Educ'action de l'académie de Dijon s'indigne en revanche face l'intrusion croissante de la vie professionnelle dans la vie personnelle et familiale des agents.De plus, cette sollicitation, si elle reconnait que tous.tes ne seront pas en mesure d'y assister, reste déloyale, car elle se présente comme une simple invitation, mais reste pourtant une demande de la hiérarchie.

Rappelons que même si le temps de service des enseignants a un statut dérogatoire dans la fonction publique, l'amplitude quotidienne de travail reste légalement limitée à 12h pause comprise et chaque agent a droit à un repos quotidien de 11h entre deux prises de fonction.

Ainsi, aucun.e des enseignant.es commençant leur journée de cours à 8h ne devrait être sollicité.e pour participer à une réunion à 20h, ni aucun de ceux.celle commençant leur journée du lendemain à 8h. En méconnaissant ainsi les obligations de l'employeur public en la matière (corps d'inspection compris), la rectrice s'attaque aux droits des personnels et marque ainsi la considération qu'elle leur porte.

La vie personnelle des agents n'a pas à être sacrifiée au prétexte que le ministre Blanquer s'obstine à modifier l'organisation scolaire dans l'urgence en faisant fi du dialogue social. La CGT Educ'action revendique que les formations et informations institutionnelles se déroulent sur le temps de travail.

La CGT Educ'action de l'Académie de Dijon

 

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Olivier Véran annonce 31 millions d'€ pour « le quotidien des soignants »

Les concertations régionales du Ségur de la Santé avaient été lancées le 29 mai à Dijon. Ce samedi 14 novembre, le ministre annonce des enveloppes pour les investissements du quotidien des établissements de santé et la réduction des inégalités de santé en Bourgogne-Franche-Comté.

COVID EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants.es en soins infirmiers mobilisés.es pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Elle s'élève à 244€/semaine.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La deuxième vague continue de toucher très fortement les hôpitaux de la région

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
« Le début de ralentissement des contaminations par le virus observé à l’échelle de la région ne se ressent pas encore sur le système hospitalier » indique le communiqué du jour de l'ARS. Dans la région, 130 patients en moyenne par jour sont hospitalisées pour covid.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay annonce une aide supplémentaire de 7,3 M€ aux TPE et de 2 M€ aux élèves infirmiers

15950_1_full.jpg
Si l’assemblée plénière, initialement prévue ce vendredi 13 novembre, est reportée au lundi 16 novembre (lire ici), la présidente de la Région a tenu à présenter en préambule les différentes mesures pour faire face à la crise ce jeudi matin.

ACADÉMIE DE DIJON : Une grève bien peu suivie

Actualisé : le taux de grévistes en Saône-et-Loire, dans le 1er degré

ACADÉMIE DE DIJON : Le choix du pré-avis de grève à partir du 10 novembre pour le SGEN-CFDT

Le syndicat enseignant demande la suspension immédiate du jour de carence

COVID-19 : Plus de 2 000 décès depuis le début de l'épidémie en Bourgogne - Franche-Comté

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
« La deuxième vague touche très fortement les hôpitaux de la région » indique le communiqué de l'ARS. Tous les chiffres de l'agence de Bourgogne-Franche-Comté.

ACADÉMIE DE DIJON : Quelques incidents lors de l'hommage à Samuel Paty

Côté covid, le rectorat a recensé peu de contaminations en milieu scolaire, aussi bien chez les élèves que chez les enseignants. À voir aussi, les chiffres en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : « Les artisans tiendront si vous les soutenez ! »

Tribune des Présidents de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté :

COVID-19 - Pierre Pribile, directeur de l’ARS BFC : « Un scénario catastrophe à éviter »

PRIBILLE CLAIR.jpg
Face à une situation sanitaire extrêmement tendue, Pierre Pribile a tenu à tirer le signal d’alarme et lancer un double appel, aux soignants et à l’ensemble de la population. « Tout se joue en ce moment ». Il fait également le point sur les Epadh, les tests antigéniques et la situation à Mâcon avec le Docteur Clair.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L’ARS lance un appel aux renforts dans les hôpitaux de la région

15493_1_full.jpg
« À l'heure actuelle, on ne peut pas se priver de la moindre compétence de personne disponible sur notre région », prévient Pierre Pribile, directeur général de l’Agence régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté. « Beaucoup de soignants sont contaminés à Mâcon » a-t'il précisé.