Communiqué de Refondations 71 :

Assister régulièrement au conseil municipal est très instructif sur la façon de gouverner. L’absence totale de transparence et de démocratie est manifeste à Mâcon. D’ailleurs la majorité est autant impactée que l’opposition. Les sujets abordés sont déjà validés ou le seront sans discussion.

Ainsi lors du dernier Conseil Municipal, la majorité a adopté une convention liant la ville à la Société Publique Locale Mâconnais- Val de Saône-Bourgogne du sud. Cette société étudie la faisabilité de projets d’aménagements pour le sud de la ville.

Il est question de la construction de 100 logements sur un terrain cultivé et sur un espace vert dédié aux jeux de plein air.

Plus au sud, sur des surfaces agricoles, c’est la création de deux terrains de football, de vestiaires et d’un parking. Heureux adeptes du ballon rond ? Pas si sûr, car ces stades seront éloignés pour s’y rendre aisément. D’expérience nous avons constaté que le terrain de football des Saugeraies accueille mobylettes, motos, quads. Les joueurs de ballon sont concentrés sur le city. On remarque que sans animateur, ces stades sont détournés de leur fonction initiale. Mais la ville a certainement prévu des encadrants.

Alors pourquoi ne pas utiliser ces étendues encore vertes pour du maraîchage de préférence bio, la nouvelle cuisine centrale est toute proche ? Politique archaïque certainement : on artificialise les sols, on étire la ville, on roule automobile d’autant plus que rien n’est envisagé pour les transports collectifs.

Dans le même conseil municipal, des subventions « covid » sont accordées aux associations sportives. Fort bien, mais en même temps les crédits de fonctionnement des écoles diminuent de 20 %. L’école n’est-elle plus une priorité pour les élus de la majorité ? On n’ose le croire.

Tout cela va à l’encontre d’une politique qui se déclare, en fanfare, pour un environnement sain et respectueux de l’écologie. Tout cela manque de réflexion solide sur le long terme. Cette politique, digne du 20ème siècle, est basée sur la destruction de la nature par ignorance ou force de l’habitude.

Il est temps de changer.

REFONDATIONS 71