mercredi 20 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png

Le plan de relance présenté aux députés jeudi a reçu l'accueil favorable du député Benjamin Dirx et du MEDEF 71. À voir, toutes les mesures du plan. À lire aussi, la réaction de la CAPEB 71 en matière de soutien à la rénovation énergétique des bâtiments.

PRPLAT - 1.jpg

PRPLAT - 1 (1).jpg

PRPLAT - 1 (2).jpg

 


 

Le mot du député Benjamin Dirx

« Pourquoi 100 milliards, parce qu'1 point de PIB perdu ce sont 25 milliards de perdu. Et nous avons perdu 4 points avec la pandémie » explique le député de la circonscription de Mâcon. « Le gouvernement porte cette effort historique sur 3 axes : la compétitivité des entreprises, la transition énergétique et la cohésion sociale, la 1ère des batailles restant l'emploi, avec une enveloppe pour l'aide à l'embauche de 1,2 milliards d'€. Le bassin mâconnais a été plutôt préservé grâce à l'action conjuguée du gouvernements et des élus locaux avec un taux de chômage à 6%, mais il ne faut pas lâcher. »

« Cet effort sera absorbé par de la dette mais aussi par de la croissance, avec une importante politique de l'offre » a conclu le député à la sortie de la présentation du plan.

 

Communiqué du MEDEF 71

« Le MEDEF salue un plan de relance et de transformation »

Au regard de l’ampleur de la crise inédite du COVID qui a soudainement arrêté l’économie dans le monde entier, le MEDEF salue les choix du plan de relance, notamment celui de privilégier la transformation de l’économie et les secteurs d’avenir. Le MEDEF s’inscrit complètement dans l’objectif d’une économie décarbonée et souveraine. En particulier, le MEDEF salue les 30 milliards consacrés à la transition écologique car celle-ci nécessite de la part des entreprises et en particulier des PME des investissements massifs.

La baisse des impôts de production, demandée par le MEDEF depuis 2014, va encourager le « produire en France ». C’est un premier pas qui va permettre de remonter les marges et donc à terme de (re) créer des emplois notamment industriels. Le MEDEF rappelle qu’il reste 53 milliards d’écart avec l’Allemagne. Le MEDEF salue aussi les 3 milliards destinés à renforcer les fonds propres des entreprises et notamment des PME indispensables pour investir dans l’avenir.

Mais ce plan présente deux risques auxquels il faudra veiller:-la mobilisation de l’enveloppe doit être très rapide pour faire repartir la croissance de notre économie. Il faut absolument éviter les travers d’une mise en œuvre trop lente comme ce fût le cas de certaines mesures du plan de relance en 2008.

-Certains secteurs particulièrement touchés ne sont pas encore dans la phase de relance. Pour eux, il est indispensable de prolonger les mesures d’urgences adoptées au printemps qui évitent la défaillance des nombreuses entreprises de ces secteurs. Alors que nous allons vivre une relance progressive et hétérogène d’un secteur à un autre, d’un territoire à un autre, il est capital que, dans le déploiement des mesures du plan de relance, le gouvernement soit tout autant réactif pour irriguer notre économie au plus près des entreprises et des territoires.

Le MEDEF partage pleinement les enjeux d’avenir que présente ce plan et invite ses adhérents à s’engager à leur tour. Lors de la Rencontre des entreprises de France, il s’estengagé à mobiliser les entreprises sur l’emploi des jeunes et pour qu’elles recrutent en 2020 autant d’alternants qu’en 2019. Convaincu de la nécessité d’agir en faveur d’une croissance responsable, il agit pour que davantage d’entreprises s’engagent à investir pour décarboner leur production.

Enfin, aucun pays européen ne pouvant être prospère dans une Europe qui ne l’est pas, le MEDEF rappelle que le plan de relance s’appuie sur les investissements que permet la solidarité européenne pour laquelle il a milité avec ses homologues allemands et italiens. C’est pourquoi il soutient activement les alliances industrielles européennes indispensables à la souveraineté de l’Europe et de la France.

 

Communiqué de la CAPEB 71 :


Les mesures annoncées dans le plan de relance du Gouvernement en matière de rénovation énergétique des bâtiments vont dans le sens des recommandations de la Capeb : plus de 6,7 milliards d’euros sont en effet consacrés à la rénovation énergétique des logements privés, des locaux de TPE/PME des bâtiments publics de l’Etat et des logements sociaux.

Les 4 700 artisans du bâtiment de Saône-et-Loire se tiennent prêts à relever le défi. Ils espèrent néanmoins pouvoir trouver la main d’œuvre nécessaire pour réaliser les chantiers à venir.

Cependant, si ces mesures sont bienvenues pour soutenir l’activité, elles ne sont pas suffisantes pour répondre de manière efficace à une relance pérenne de l’activité de l’artisanat du bâtiment. C’est pourquoi la Capeb fait part de ses propositions.

Accompagnement du dispositif CEE et des aides aux travaux en général

Le dispositif CEE (Certificats d’Economie d’Energie) permet d’octroyer des primes pour la réalisation des travaux énergétiques. Ce système doit être revu et simplifié pour être compris et accessible à tous. A défaut, les travaux ne se feront pas ! Les offres à un euro abusives doivent aussi être vivement combattues pour rassurer les clients. La Capeb propose la mise en place de « développeurs » qui pourraient accompagner les entreprises et leurs clients dans une meilleure appropriation des dispositifs d’aides très complexes à mettre en œuvre.

Simplifier la qualification RGE et lutter contre la fraude

Le principe d’éco-conditionnalité dans le bâtiment pose l’obligation, pour le client, de recourir à une entreprise qualifiée « RGE » pour bénéficier d’aides lors de travaux de performance énergétique. On note une certaine désaffection des entreprises pour ce dispositif coûteux et complexe. Là encore, les règles et procédures doivent être revues et simplifiées et les contrôles appropriés, ce qui permettra aux petites entreprises du bâtiment de s’engager pleinement dans la rénovation énergétique.

La Capeb attend le détail de toutes les mesures du plan mais aussi celles relatives aux financements et aux charges d’entreprises.

Nous avons noté, sur le financement des entreprises, la volonté du gouvernement de négocier avec les banques des taux d’intérêts le plus bas possible pour les petites entreprises qui rembourseraient leur PGE au-delà d’un an. C’est pour nous une question très importante et qui aura des conséquences incontestables sur les trésoreries. Au-delà de la baisse des impôts de production, il faut également envisager de se pencher sur le niveau des charges qui pèsent sur les TPE tout au long de la crise générée par le COVID ainsi que sur la prise en charge des surcoûts résultant de la mise en œuvre des règles sanitaires sur les chantiers.

Le plan de relance est donc un levier qui va dans le bon sens mais qui devra être précisé et complété par des mesures demandées depuis longtemps, pour produire de véritables effets dans le bâtiment et sur l’économie.

Toni SPINAZZE
Président de la CAPEB 71
 

AUTOMOBILE - Voitures d'occasion : Objectif plus d’un million de ventes et transactions d’ici fin 2021 pour Peugeot

Le Groupe PSA a lancé « SPOTICAR », son nouveau label multimarques de véhicules d’occasion. À découvrir à la concession Peugeot Nomblot de Mâcon. Portes ouvertes ce dimanche jusqu'à 18h.

MÂCON - Transport de marchandises : Le port de commerce de la CCI et le groupe Alainé développent le ferroutage

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 14.jpg
On l’appelle le paquet mobilité européen. Le principe est de conduire Aproport (les ports de commerce de Mâcon et Chalon gérés par la CCI de Saône-et-Loire) vers une logistique à neutralité carbone pour avoir des « ports verts ». Le nouveau préfet de région Fabien Sudry est venu se rendre compte sur place ce vendredi.

COUVRE-FEU A 18H : Les commerçants.es du centre-ville de Mâcon entre compréhension et inquiétude

Commerçants_Mâcon_Couvre_feu18hcollage_DD_02012021_0001.jpg
Comment la mise en place, dès ce samedi 2 janvier, d’un couvre-feu à partir de 18 heures en Saône-et-Loire et dans 14 autres départements est-elle accueillie par les commerçants du centre-ville de Mâcon ? Pour le savoir, macon-infos est allé à leur rencontre ce samedi matin.

Chantal Tristan (Magasin Mag Déco) : « Chez nous, tout est lié à la fête ! Ce couvre-feu la gâche quelque peu »

L'équipe Mag Déco Varennes-les-Macon 3112.jpg
Malgré la situation qui n'est pas vraiment propice à la fête, Chantal Tristan, directrice de MAG DECO, a bien voulu répondre à nos questions... Merci à elle !

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L'État a versé 1,3 milliard d'€ d'aides directes aux entreprises de la région

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
L’activité économique résiste mieux lors du second confinement : -31% en avril, -12% en novembre. Plus de 22 millions d'€ ont été versés aux commerçants de Saône-et-Loire au titre de l'indemnisation du chômage partiel.

MÂCON : Les projets de « Locow coworking » aboutissent et attirent !

inauguration espace bureaux Locow Mâcon.jpg
Après 3 mois de travaux, l'espace de bureaux proposés à la location par l’entreprise mâconnaise « Locow coworking » peut accueillir des clients !

SAÔNE-ET-LOIRE : Blissports (Mâcon) et Philippe Goethel (Chalon) signent avec la Garde nationale

convention Garde Nationale Mâcon.jpg
Après Salesky à midi, le Général de brigade aérienne Véronique Batut, secrétaire générale de la Garde Nationale, a signé ce mardi après-midi à Mâcon deux conventions de partenariat entre les entreprises et la Défense.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Vers la digitalisation de l'économie de proximité

L’épidémie de COVID-19 a fait ressortir la nécessité pour les entreprises de se tourner vers le numérique. Les premiers dispositifs d'accompagement de MBA seront mis en place en 2021, après une enquête de besoins qui sera menée u début de l'année.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Plus de 2,3 millions de contacts avec les artisans par les CMA pendant la crise sanitaire

6e Tribune des Présidents de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté

Confinement, déconfinement et relance économique : la CCI 71 heureuse de la réouverture des commerces le 28 novembre

« Mais il faut aller plus loin », insiste Michel Suchaut, son président...

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une semaine de la création reprise d'entreprise 100 % dématérialisée

BFC creation reprise.jpg
Rendez-vous du 23 au 27 novembre avec des ateliers en ligne et des conseils personnalisés…

MÂCON ET SA RÉGION : 39,7 millions d’aides financières aux entreprises du département pour survivre à la crise sanitaire

présentation aides Dirx Courtois (10).JPG
Lors d’une conférence de presse cet après-midi, le député Benjamin Dirx et le maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois ont fait le point sur les aides disponibles au niveau national et local pour les entreprises en difficulté suite à la crise sanitaire.

MÂCON  : Quatre commerçantes en action pour faire vivre la rue Philibert Laguiche

COLLECTIF COMMERCANTES LAGUICHE MACON - 2.jpg
Elles sont toutes les quatre commerçantes spécialisées dans le commerce de bouche. Chocolatière, maraîchère, épicières attachées à la vie d'une rue jusque là sinistrée, elle se sont constituées en collectif informel pour l'égayer et la dynamiser.

CONFINEMENT : La CPME demande de « faire cesser immédiatement la distorsion de concurrence d'origine gouvernementale »

Sébastien Mignot, en charge du Commerce pour la CPME de Saône-et-Loire, parle de « distorsion de concurrence inadmissible ».

COTISATIONS : Mesures pour les entreprises nouvellement soumises à des restrictions sanitaires

15048_1_full.jpg
L'Urssaf Bourgogne précise les mesures exceptionnelles concernant les entreprises et les travailleurs indépendants touchés par les restrictions du couvre-feu.

COMMERCE : Les Laines Plassard s'ouvrent aux particuliers et pourraient s’implanter durablement à Mâcon

LAINES PLASSARD MACON - 6.jpg
Pour l'heure et pour 4 mois, elles sont installées dans la boutique éphémère de la rue Franche, mise à disposition par la Ville. Le P.D.-G. Grégory Fournier espère être à Mâcon pour bien plus longtemps.

ECONOMIE DU VIN : Canada - Après le record de 2019, 2020 reste très positive pour les Bourgogne, malgré le covid

Tous les importateurs en Amérique ne se valent pas... le Canada est un marché privilégié pour les vins de Bourgogne, porté par le Québec qui couvre près de 70% des importations du pays !

ECONOMIE DU VIN : Etats-Unis - Les vins de Bourgogne souffrent de la taxe Trump

Une taxe et une pandémie mettent fin au développement continu des vins de Bourgogne aux Etats-Unis depuis 2015.

CHARNAY - Les Coulisses du bâtiment : La Coffratech, 250 000 m2 de plancher béton posés par an !

COFFRATECH COULISSES BATIMENT CHARNAY - 12.jpg
L'entreprise a ouvert ses portes à l'occasion des Coulisses du bâtiment ce vendredi, proposées par la Fédération française du bâtiment.

MÂCON - Les coulisses du bâtiment : C'est bien reparti pour la SAM (Serrurerie, Aluminium du Mâconnais)

COULISSES BATIMENT SAM MACON OCT202022 - 1 (3).jpg
Le patron Dominique Carette ouvrait les portes de son entreprise ce vendredi à tous les élèves du département ainsi qu'au grand public, sur l'initiative de la Fédération française du bâtiment. Retour sur les coulisses du bâtiment à la SAM. A voir aussi : 2 postes à pourvoir.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Ubitransport (Mâcon) s’engage dans l’économie circulaire avec la Région

À l’occasion des Journées Agir et à l'heure où les démarches des collectivités sont invitées à être plus responsables, Ubitransport lance un plan d’action RSE pour prolonger la durée de vie utile de ses produits - notamment de ses smartphones - par la réparation, la reprise, la vente et le don de produits d’occasion. Une première dans le domaine du transport public !

MÂCON : Les professionnels de l’événementiel à l'agonie et en colère

rassemblement professionnels événimentiel (11).JPG
Plusieurs membres de l’Union des professionnels solidaires de l’événementiel étaient ce mardi matin devant la préfecture de Mâcon pour attirer l’attention sur les effets destructeurs des restrictions sanitaires sur leur activité.

COMMERCE : Une boutique « Mathilde M » en centre-ville de Mâcon

boutique Mathilde M Mâcon (24).JPG
L’entreprise de décoration d’intérieur « Mathilde M » occupera pendant les 6 prochains mois une boutique éphémère mise à disposition par la municipalité rue Carnot.

MACON : Le Kwartz, un futur immeuble de bureaux à Marbé

immeuble bureaux Kwartz.jpg
Le projet immobilier, qui verra le jour à Marbé, boulevard du Général de Gaulle, a été présenté ce jeudi à la Maison des Vins de Mâcon en présence de nombreux élus, dont le maire de Mâcon.

MÂCON : bébé 9 va grandir encore !

BEBE9 MACON 23092020.jpg
A voir : Grosse affluence ce matin au magasin. A lire aussi : Le gérant a dévoilé son projet d'agrandissement à macon-infos.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région vise à encourager et renforcer l'économie sociale et solidaire

REGION BFC ESS.jpg
La collectivité a organisé récemment la conférence régionale de l'ESS à Dole, dans le Jura. En 2020, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté consacre 8,6 millions d'euros au secteur de l'ESS.

MÂCON : La boutique éphémère accueille « Elo’Création »

boutique éphémère Elo'Créations.jpg
Élodie Briday inaugurait ce midi sa boutique dans l’espace proposé par la Ville, rue Franche.