samedi 19 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

COVID19_71.jpg

L'ARS confirme que l'épidémie reprend de la vigueur dans la région…

 

Communiqué du l'ARS du 7 août :


L’épidémie reprend de la vigueur : restons prudents !

La circulation du coronavirus continue de s’intensifier en Bourgogne-Franche-Comté où plus de 160 cas positifs ont été enregistrés ces 7 derniers jours. L’ARS en appelle à tous, y compris aux plus jeunes, pour
que les gestes de prévention permettent de limiter la reprise épidémique et de protéger les plus fragiles.

Les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge ce 7 août, 24 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 4 en réanimation. 4 066 personnes sont sorties d’hospitalisation.
1 062 décès sont désormais à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie ; 653 en établissements médico-sociaux (source : Santé publique France).

Les indicateurs qui permettent à l’ARS de suivre l’évolution de l’épidémie doivent inciter à la prudence :
- Plus d’une entrée à l’hôpital par jour est observée en moyenne ces derniers jours dans la région
- Sur la dernière période de 7 jours, un peu plus de 18 500 résultats de tests ont été recensés, dont 166 se sont avérés positifs. C’est le nombre hebdomadaire de résultats positifs le plus élevé enregistré depuis la sortie
du confinement en Bourgogne-Franche-Comté.

Tous les départements de la région sont concernés.

Covid 7 aout.JPG

Depuis la sortie du confinement, plus de 400 signalements de regroupements de cas ou de situations en collectivités ont été opérés auprès de l’Agence Régionale de Santé, une vingtaine étant à ce jour en cours d’investigation, de traitement ou de suivi.
En plein cœur de la période estivale, une part significative de ces situations est liée à des rassemblements en famille ou entre amis et aux chaînes de transmission qui en découlent.
L’occasion de rappeler que les gestes barrières s’appliquent dans l’espace public, mais aussi à la maison et au sein de son cercle le plus proche, en redoublant de vigilance lorsqu’il compte des personnes fragiles.

Le seul port du masque ne suffit pas à protéger du virus et s’ajoute aux autres mesures de prévention qui sont celles de la vie tous les jours avec le virus : se laver très régulièrement les mains, saluer sans se serrer la
main, éviter les embrassades, rester à distance les uns des autres.

Techniciens d’analyses, étudiants en santé appelés à renforcer les équipes des laboratoires de biologie

 

L’extension du dépistage par test virologique demeure une priorité. Cette dynamique implique une mobilisation de ressources humaines pour les laboratoires de biologie qui recrutent en particulier des techniciens d'analyses (dès la fin du DUT). Les étudiants en santé (médecine, odontologie, maïeutique, pharmacie, soins infirmiers) peuvent aussi leur prêter main forte dans la réalisation de prélèvements nasopharyngés.
Les candidats sont invités à s’inscrire sur la plateforme https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr/ ou à contacter directement les laboratoires (liste disponible sur le site ARS Bourgogne-Franche-Comté)

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

VINS DE BOURGOGNE : Ils accueillent un nouveau marché dans leur top 5 à l'export

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Qui a dit par ailleurs que le Brexit était néfaste à l'exportation des Bourgogne ?... A lire aussi : Les vins de Bourgogne résistent en dépit du contexte international

LGV Paris-Lyon : des travaux spectaculaires sur la ligne la plus circulée de France

TRAVAUX ligne tgv 24 aout  2.jpg
La Ligne à Grande Vitesse (LGV) Paris-Lyon est la première LGV française inaugurée en 1981 et la plus circulée d’Europe avec un tiers du trafic TGV national.

TOURISME : Vintageland, une expérience immersive dans les années 1950 à 1980

10991_1_full.jpg
Week-end de lancement pour le nouveau village forain dédié au vintage installé près de Beaune. Voitures anciennes, disques vinyles ou encore robes de pin-up sont à découvrir jusqu'au 4 octobre.

COVID-19 : plus de 160 cas positifs ces 7 derniers jours dans la région

COVID19_71.jpg
L'ARS confirme que l'épidémie reprend de la vigueur dans la région…

BISON FUTE : Nouveau samedi Noir au départ de la Bourgogne

10845_1_full.jpg
Ce samedi 8 août sera la deuxième journée classée Noir. Elle correspond au deuxième chassé-croisé de l’été entre les « juillettistes » et les « aoûtiens ».

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

VITICULTURE : Les appellations Champagne, Bourgogne, Alsace et Centre-Loire appellent le Gouvernement à un sursaut

Ces appellation réunies pèsent 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 2 milliards pour les vins de Bourgogne. Les vignerons demandent une juste place dans le plan de relance de l’économie annoncé cet automne.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation