Cluny

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png

En partenariat avec la Fédération Européenne des Sites Clunisiens et la Ville de Cluny, l’abbaye de Cluny, Centre des monuments nationaux, propose jusqu’au 18 octobre une nouvelle exposition, « Leon, Castlle et Bourgogne : des liens fraternels », qui revient sur les relations tissées au Moyen Âge entre la Bourgogne et l’Espagne par les moines de Cluny (peut-être l’avez déjà reçu du service communication de l’abbaye).

L’exposition est visible tous les jours de 9 h 30 à 18 h jusqu’en septembre, puis de 9 h 30 à 17 h en octobre

 

Le 9 juillet 2018, la Communauté autonome de Castilla y León (Espagne) et la Région Bourgogne-Franche-Comté (France) ont formalisé un accord européen inédit portant sur la valorisation des très nombreux sites clunisiens de leurs territoires. Le rapprochement entre les deux Régions a été opéré par la Fédération Européenne des Sites Clunisiens (FESC), à laquelle elles adhèrent toutes les deux.

L’exposition met en lumière les liens étroits qui unissaient les deux régions dans la seconde moitié du XIe siècle, autour de l'ordre clunisien et de ses protagonistes. L’exposition sera ensuite présentée au public espagnol au sein du monastère San Zoilo de Carrión de los Condes (Palencia, Espagne), jusqu’à la fin de l’année 2020.

 

L'empreinte clunisienne, géographiquement étendue en Europe, est - avec le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle - l'une des réalités patrimoniales les plus tangibles dans laquelle la personnalité culturelle et donc la construction politique de l'Europe sont reconnues. Cette exposition, cofinancée par des fonds européens du Programme Opérationnel FEDER 2014-2020, relate l'importance historique de cette dimension européenne, fondement de la situation politique actuelle sur le continent et en particulier en Bourgogne, León et Castille.

 

Elle met également en lumière le binôme formé par la papauté et l'empire (Gregoire VII et la réforme grégorienne), la propre histoire de l’ordre de Cluny, ses débuts, d'Odilon à Hugues de Semur, ses premiers contacts avec la monarchie castillano-léonaise (Sanche III le Grand et Ferdinand Ier), la création de liens et leur consolidation avec Alfonse VI et Constance de Bourgogne. Elle explore aussi les relations de pouvoir qui ont établi la puissance clunisienne en León et Castille (Henri et Raymond de Bourgogne avec Calixte II), leurs manifestations artistiques, leurs influences, leurs similitudes et leurs différences, les particularités régionales... pour conclure en s’interrogeant sur les principales contributions de son héritage.

 

Dans le sillage de ce passé commun, cette exposition constitue une nouvelle étape dans le chemin que, Castilla y León et la Bourgogne tracent aujourd'hui. Une étape importante de ce parcours a été l'adhésion de la Communauté de Castille et León, lors de l'Assemblée générale de la Fédération européenne des sites clunisiens tenue dans la ville de Carrión de los Condes en juin 2016, à l'itinéraire culturel européen des Sites clunisiens pour contribuer à la conservation du patrimoine et à la promotion du tourisme. Les villes de Dueñas, Frómista, Villalcázar de Sirga, Nogal de las Huertas, Carrión de los Condes, San Juan de la Peña et Sahagún font déjà partie de ce réseau.

La présentation officielle à Cluny, le 18 octobre 2019, de la candidature de Cluny et des sites clunisiens à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial par l'UNESCO, ouvre une nouvelle voie qui permettra sans aucun doute d'approfondir cette relation légitimée par une histoire de plusieurs siècles.

expo abbaye cluny juillet 20.JPG