vendredi 7 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

 L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

 

Communiqué

« Notre priorité a été d’assurer, à la fois, la continuité de service pour nos clients les plus fragiles, et la sécurité de nos salariés. » explique Sylvie TEIXEIRA, directrice territoriale de Saône-et-Loire au sein du Réseau APA. Afin de faire face au manque de personnel pendant le confinement, l’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont en effet dû prioriser leurs interventions. Mais aucun client n’est resté sur la touche. « Notre Plateforme du Cœur avait contacté, toutes les semaines, les clients du Réseau APA qui s’étaient vus suspendre leurs interventions, afin de continuer à veiller sur eux, mêmes s’ils ne faisaient pas partie des plus fragiles » précise Matthieu DOMAS, directeur général du Réseau APA.

Au plus fort de son action, cette plateforme téléphonique tenue par 713 volontaires depuis chez eux (suite à un appel à bénévolat national du Réseau APA), avait contacté jusqu’à 18350 personnes par semaine. Des appels de veille sur l’état de santé et de maintien de lien social, qui ont réconforté les aînés durant la période anxiogène d’isolement subi, dû au confinement.

 

Un début de crise compliqué

« Trouver tous les équipements de protection nécessaires pour nos salariés a été un casse-tête ! » se souvient Patricia BUTAUD, responsable de l’ASSAD Mâcon. Le système D et la solidarité dont ont fait preuve les trois associations saône-et-loiriennes entre elles, ont finalement permis l’approvisionnement en masques, gants, sur-blouses et visières. Ces équipements de protection étaient en effet essentiellement réservés aux personnels soignants, alors que les professionnels du domicile étaient également exposés, et le sont encore.

Les démarches mises en place ensuite par l’Agence Régionale de Santé et le Conseil Départemental ont alors permis de pérenniser la protection des salariés. « En Saône-et-Loire, comme dans le Grand Est, nos salariés d’aide et soins à domicile se sont engagés sans compter, malgré la peur, la fatigue et le risque, pour maintenir leur présence auprès de la population la plus fragile, qui peut ainsi continuer à vivre à domicile.

En première ligne face à la maladie, des hospitalisations ont aussi pu être évitées grâce à leur veille et leurs passages réguliers. » ajoute encore Denis THOMAS, président du Réseau APA, portant ainsi hommage à tout son personnel. Les consignes et gestes barrières ont été appliqués avec rigueur et le Pôle 71 du Réseau APA décompte au final que moins de 1% de ses clients ont été touchés par le COVID.

 

D’autres formes de soutien aux salariés

Alors que le Réseau APA se battait pour faire reconnaitre l’implication de ses salariés touchés de plein fouet par la crise, il avait également déployé plusieurs dispositifs de soutien sur ses territoires d’intervention (Grand Est et Saône-et-Loire). Notamment une ligne de soutien psychologique pour ses salariés et bénévoles, afin qu’ils puissent décompresser et exprimer leurs angoisses. Un accompagnement aux devoirs, à distance, pour les enfants des salariés a également été organisé grâce aux bénévoles.

C’est notamment au sein du cluster haut-rhinois que ces dispositifs ont été les plus utilisés. Actuellement, le Réseau APA espère que tous les départements dans lesquels il œuvre pourront verser la prime COVID aux salariés du domicile, exclus, de manière incompréhensible pour lui, des mesures gouvernementales.

 

La naissance du Pôle Saône-et-Loire

Le Réseau APA a fédéré ces dernières années des associations au-delà de son périmètre départemental d’origine (le Haut-Rhin). En augmentant ainsi son impact sociétal, le Réseau APA se fixe comme objectif d’assurer la pérennité des associations qui le rejoignent.

Concrètement, il apporte l’accès à des services supports efficients et à une mutualisation de moyens, indispensables à la survie et au développement des associations, dans le contexte actuel de concurrence lucrative accrue. Avant de rejoindre le Réseau APA en 2019, Sylvie TEIXEIRA était directrice de DOMISOL : « Nous avons pu mettre en place un système informatique plus performant, des nouvelles procédures de gestion, une nouvelle politique de formation. Le Réseau APA nous a aussi apporté son expertise pour lancer un service de téléassistance ».

A l’ASSAD de Mâcon, c’est également un service de livraison de repas qui a pu voir le jour, avec l’appui de DOMISOL. « La solidarité et la performance sociale et économique font partie des valeurs du Réseau APA et de ses membres : cela fonctionne. » s’enthousiasme Denis THOMAS en illustrant ainsi l’adage « Ensemble on est plus fort ».

Cela fonctionne surtout parce que le projet global du Réseau APA se traduit très concrètement en actions locales de proximité, pour toujours rester accessible par l’ensemble de la population. « Nous travaillons d’ailleurs, avec d’autres associations françaises, à créer un collectif afin de valoriser davantage la filière non-lucrative des services à la personne » révèle le directeur général du Réseau APA, en concluant : « Quelle que soit la future loi Autonomie et le projet de création de 5ème branche de sécurité sociale liée à la perte d’autonomie, nous resterons mobilisés pour rendre possible le choix de services solidaires et non-lucratifs. »

 

Chiffres clés

Constitution du Pôle 71 du Réseau APA, avec l’arrivée :

  • en mars 2018 de l’ASSAD Mâcon,
  • en octobre 2018 de l’ASSAD Val-de-Saône (Chalon-sur-Saône, Sennecey-le-Grand, Tournus)
  • en avril 2019 de Domisol (Nord-Ouest du 71)

Ce pôle rassemble 800 salariés pour accompagner 4200 clients, via :

  • 660 000 heures/an d’aide à domicile
  • 126 000 repas livrés/an
  • 218 places de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD)
  • 15 places en Equipe Spécialisée Alzheimer

 

Qui est le Réseau APA ?

« Nous sommes un réseau associatif, d’intérêt général et nous en sommes fiers ! » aime à décrire son directeur.

Né à Mulhouse, en Alsace, en 1947, de la détermination d’un grand patron de l’industrie et d’une assistante sociale, l’association a comblé au fil des ans les besoins les plus élémentaires de la population locale. Proposant des services dans les domaines social, médico-social et sanitaire, début 2020, le Réseau APA rassemble 5 150 salariés et 1 000 bénévoles. Il est dorénavant composé de nombreuses associations membres, qui accompagnent près de 50 000 bénéficiaires dans le Grand Est et la Bourgogne Franche-Comté. Ensemble, elles gèrent un budget de 122 millions d’euros ce qui en fait un acteur majeur de l’Economie Sociale et Solidaire d’accompagnement des personnes.

Le Réseau APA propose des services à domicile, de l’aide et des soins à la personne, des solutions de logement, une offre de loisirs en tant que prévention santé, des dispositifs de convivialité pour lutter contre l’isolement social, ainsi que des services à destination des enfants et à la parentalité. Il propose en parallèle des offres de carrières et de formations, de bénévolat, ainsi que des services aux entreprises et collectivités.

Les valeurs partagées par l’ensemble de ses membres sont : la solidarité, l’enthousiasme, les performances sociales et économiques, le respect, la créativité.

Les membres du Réseau APA sont : APAMAD, APALIB’, Domisol, ASAME, ASSAD 71 et 55, ASSAD Val de Saône, ARADOPA, ADAPAH 08, ASHPA, Aux Bons Soins, BIP Connect, DSHA, Domicile 90, Facilien, Interjob.

Pour en savoir plus : www.reseau-apa.fr

EXPLOSIONS À BEYROUTH : Mâcon veut aider ses amis libanais, une cagnotte en ligne créée

HAMMANA explosions beyrouth 4.jpeg
Entre Mâcon et Hammana, plus qu’un partenariat, c’est une véritable histoire d’amitié. Alors forcément les explosions qui ont touché Beyrouth, la capitale à une trentaine de kilomètres du village libanais, ont suscité beaucoup d’émotions et de solidarité. Comme en témoigne Marie-Paule Cervos…

MÂCON : Le quartier de La Chanaye en fête

animations estivales Chanaye 2020.jpg
Cette semaine, les animations estivales organisées par la Ville de Mâcon ont pris leur quartier d’été autour du centre social de la Chanaye.

CONCOURS MISS : Manon Bonnel est la nouvelle Miss Châtillon 2020 (2)

Bonnel Manon miss châtillon 2020.jpg
Et la jeune femme de 21 ans, originaire de Meximieux, a répondu à nos questions…

CONCOURS MISS : Manon Bonnel est la nouvelle Miss Châtillon 2020 (1)

election miss chatillon 2020.JPG
Mardi, l’espace Bel Air de Châtillon-sur-Chalaronne a accueilli l’élection de Miss Châtillon 2020. Retour sur cette belle soirée.

MÂCON : Bonheur garanti pour les vacances au centre de loisirs Pillet !

centre Pillet été 2020.jpg
Une soixantaine d’enfants âgés de 3 et 5 ans passent leurs vacances d'été au centre de loisirs municipal Pillet.

MÂCON : Ça bouge avec le Cap sports et loisirs !

cap sports loisirs Mâcon été 2020.jpg
Cet été, la ville de Mâcon accueille tous les après-midis les jeunes de 10 à 15 ans au Palais des sports et à la piscine pour des vacances sportives.

SÉCHERESSE : La situation s’aggrave dans le département

04 - arrêté sécheresse 050820.JPG
« Bourbince », « Arconce et Sornin » « Dheune » (Seille et Guyotte) passent en crise, « Saône, Doubs et côtes viticoles » en alerte renforcée

SAÔNE-ET-LOIRE : Le colonel Guillaume Dard, nouveau commandant du groupement départemental de gendarmerie

GENDARMERIE colonel dard.JPG
Le nouveau patron des gendarmes de Saône-et-Loire est arrivé dans le département samedi 1er août. À 39 ans, il succède au colonel Nicolas Matthéos.

MÂCON : Inscriptions dès maintenant à la MJC de l'Héritan

MJC HERITAN ETE2020 - 1.jpg
Publi-information - La MJC de l'Héritan, un programme très complet à décourvir dès maintenant

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

CHARNAY : Pour fêter ses 2 ans, Edenwall organise un bal… masqué !

Edenwall_BalMasqué_01082020_montage_0001.jpg
Comment concilier festivités et respect des gestes barrières ? Pour la deuxième bougie de leur salle d’escalade, les membres du staff d’Edenwall ont trouvé la solution : organiser un bal masqué !

SAÔNE-ET-LOIRE : Sensibilisation aux comportements à risque sur la route des vacances

Opération_CivilEté2020_montage0001.jpg
Programmée à l’occasion des départs en vacances, l’opération « Civil’été 2020 » se déroule ce samedi de 10h à 17h sur l’aire de Mâcon Saint-Albain de l’autoroute A6.

SAÔNE-ET-LOIRE : Clément Beaune à l’écoute des revendications des agriculteurs

10614_2_full.jpg
Le tout jeune et tout nouveau secrétaire d’Etat à l’Europe, pour son premier déplacement officiel, est venu au contact des agriculteurs de la Région du Creusot qui avaient préparé le grill.

CANICULE : La Saône-et-Loire placée en vigilance orange

thermometer-3581190_1920.jpg
L’ARS rappelle les conseils de prévention…

MÂCON : Quand le soleil attire tous les regards…

atelier soleil Mâcon.jpg
L’astronome amateur Franck Boyat (Sirius B Planetarium) était ce mercredi aux Saugeraies pour faire découvrir les secrets du soleil aux petits et aux grands.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Matinée d'entraînement au lac pour les maîtres-nageurs

CRECHES exercices POSS 22.jpeg
Un exercice de sauvetage était organisé ce mardi matin au lac de Crêches dans le cadre du Plan d’opération de la surveillance et des secours (POSS) de la baignade.