vendredi 7 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

 

Chaque année, ce sont plus de 4 000 offres d’emploi de vendangeurs qui sont déposées en Bourgogne-Franche-Comté. Les vendanges 2020 s’annoncent particulières pour les viticulteurs de Bourgogne-Franche-Comté, d’autant plus que les vendanges seront précoces, attendues autour du 15/20 août selon les domaines.

Conscients que la saison des vendanges est une période cruciale pour le monde vitivinicole, Pôle emploi et ses partenaires s’engagent sans attendre auprès des viticulteurs pour les recrutements de vendangeurs, certains étant déjà en cours et visibles sur le site pole-emploi.fr.

Pôle emploi

Pas moins de 10 agences Pôle emploi sont mobilisées pour informer le public et faciliter la mise en relation entre les candidats et les employeurs : Beaune (21), Montbard – Châtillon (21), Dijon Sud (21), Dole (39), Lons-le-Saunier (39), Chalon-sur-Saône (71), Mâcon (71), Autun (71), Joigny (89) et Avallon-Tonnerre (89).

La majorité des recrutements sont concentrés sur le secteur de la Côte d’Or et de la Saône-et-Loire.

Trois solutions permettent aux candidats et employeurs de consulter/déposer les offres et de postuler :

- « Maintenant ! », service de recrutement de Pôle emploi simple et rapide qui permet aux recruteurs et candidats de se rencontrer, sans annonce et sans CV.
- La plateforme mobilisationemploi.gouv.fr initiée par le gouvernement et portée par Pôle emploi pendant la période de confinement pour soutenir les entreprises des secteurs prioritaires. Cette plateforme reste ouverte pour couvrir les besoins en emplois saisonniers.
- Le site pole-emploi.fr premier site pour l’emploi en France.

Pour informer un maximum de candidats de ces opportunités d’emplois, Pôle emploi aux côtés de la CAVB, la FRSEA et l’ANEFA lancent une vaste campagne de communication (affichage, mailing, réseaux sociaux).

La CAVB

« Le millésime 2020 s’annonce non seulement précoce, mais également particulier : la Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne a déjà pris toute la mesure de la situation.
En collaboration avec les services de la DIRECCTE et de la MSA, la CAVB a élaboré un guide de préconisations à l’attention des viticulteurs de Bourgogne, qui liste les mesures spécifiques qui peuvent être mises en œuvre pour appliquer les recommandations sanitaires édictées par les pouvoirs publics et ainsi assurer les conditions nécessaires à la protection de la santé du personnel affecté aux travaux de vendanges.
Les vendangeurs seront donc accueillis en toute sécurité et dans le respect des mesures protectrices – que chacun soit rassuré, la convivialité sera toujours de mise. »

FRSEA

« Les vendanges sont un temps fort pour les employeurs viticulteurs. C’est pourquoi la FNSEA est à leurs côtés, plus que jamais, à l’occasion de cette année si particulière. Pour faciliter le recrutement, la FNSEA a travaillé avec OCAPIAT sur la réalisation de vidéos formations aux gestes et postures destinées aux futurs saisonniers, à retrouver ici (accès gratuit). Ces outils viennent ainsi renforcer le protocole sanitaire signé le 11 mai dernier avec les organisations syndicales, en complément des fiches sanitaires de la MSA. La FRSEA a également collaboré avec la DIRECCTE concernant l’obtention d’une dérogation à la durée maximale du travail qui corresponde aux besoins des employeurs pendant cette période. La FDSEA reste à disposition des viticulteurs pour toute question, pratique, juridique, et pour un accompagnement efficace dans leurs recrutements avec son service emploi. »

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

VITICULTURE : Les appellations Champagne, Bourgogne, Alsace et Centre-Loire appellent le Gouvernement à un sursaut

Ces appellation réunies pèsent 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 2 milliards pour les vins de Bourgogne. Les vignerons demandent une juste place dans le plan de relance de l’économie annoncé cet automne.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

VINS DE BOURGOGNE - Millésime 2020 : bien parti pour être (très) précoce

Après la fleur, le millésime 2020 reste très en avance. Ce sera peut-être l’un des plus précoces de Bourgogne.

DIJON : Plus d’un millier de personnes rassemblées « contre le racisme et les violences policières »

8446_1_full.jpg
La manifestation de ce mardi 9 juin 2020 à Dijon s’est déroulée en deux temps peut-on dire, le temps du rassemblement et des messages forts contre le racisme sur la place de la Libération, puis un temps davantage tourné contre les forces de l’ordre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.