mercredi 12 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

 

Communiqué :

Notre quotidien a été bouleversé par la crise sanitaire. Alors qu’elle illustre la fragilité de notre modèle de développement et l’impasse des choix politiques des 40 dernières années, nous devons certes réparer les dégâts économiques et sociaux mais aussi anticiper les chocs à venir, notamment la crise climatique.

L’économie de la Bourgogne-Franche-Comté, première région industrielle et agricole en France, sera fortement impactée.  L’Etat doit ainsi prendre ses responsabilités et garantir aux Régions, cheffes de file du développement économique, la compensation des pertes de recettes dues au ralentissement des activités, et leur donner les moyens de soutenir et d’accompagner les entreprises pour sauvegarder les emplois.

Si la crise sanitaire nous oblige à réagir vite, à prendre des mesures d’urgence, il est essentiel de ne pas reproduire les erreurs du passé et de tirer les leçons du confinement. En effet, nous ne pouvons pas repartir sur une économie classique, comme ce fut le cas suite à la crise de 2008 en sauvant l’économie sans contreparties environnementales et sociales, sauf à fragiliser notre organisation sociale. Au contraire nous devons bâtir une économie robuste, qui résistera aux chocs quels qu’ils soient, climatiques et environnementaux en premier lieu. C’est pourquoi, la lutte et l’adaptation au changement climatique doit être le fil conducteur d’une reprise économique permettant de diminuer de façon drastique les émissions de gaz à effet de serre et sécuriser les parcours professionnels.

Ainsi, au-delà d’un plan de relance, comme le propose l’Etat et la Région, nous proposons un véritable plan de transition pour accompagner les entreprises, les salariés dans la conversion écologique des activités et des savoir-faire. Un plan de transition qui accompagne la relocalisation des activités, qui mette en œuvre un plan de rénovation des logements pour lutter contre la précarité énergétique et soutenir la filière du bâtiment, une politique de la mobilité pour se déplacer facilement sans polluer, qui promeuve les énergies renouvelables et l’économie du recyclage pour accompagner la mutation inéluctable de notre industrie et qui soutienne enfin l’agriculture biologique de proximité pour tendre vers l’autonomie alimentaire du territoire.

Claire MALLARD et Cécile PRUDHOMME secrétaires régionales EELV Bourgogne et Franche-Comté

 

TOURISME : Vintageland, une expérience immersive dans les années 1950 à 1980

10991_1_full.jpg
Week-end de lancement pour le nouveau village forain dédié au vintage installé près de Beaune. Voitures anciennes, disques vinyles ou encore robes de pin-up sont à découvrir jusqu'au 4 octobre.

COVID-19 : plus de 160 cas positifs ces 7 derniers jours dans la région

COVID19_71.jpg
L'ARS confirme que l'épidémie reprend de la vigueur dans la région…

BISON FUTE : Nouveau samedi Noir au départ de la Bourgogne

10845_1_full.jpg
Ce samedi 8 août sera la deuxième journée classée Noir. Elle correspond au deuxième chassé-croisé de l’été entre les « juillettistes » et les « aoûtiens ».

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

VITICULTURE : Les appellations Champagne, Bourgogne, Alsace et Centre-Loire appellent le Gouvernement à un sursaut

Ces appellation réunies pèsent 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 2 milliards pour les vins de Bourgogne. Les vignerons demandent une juste place dans le plan de relance de l’économie annoncé cet automne.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

VINS DE BOURGOGNE - Millésime 2020 : bien parti pour être (très) précoce

Après la fleur, le millésime 2020 reste très en avance. Ce sera peut-être l’un des plus précoces de Bourgogne.

DIJON : Plus d’un millier de personnes rassemblées « contre le racisme et les violences policières »

8446_1_full.jpg
La manifestation de ce mardi 9 juin 2020 à Dijon s’est déroulée en deux temps peut-on dire, le temps du rassemblement et des messages forts contre le racisme sur la place de la Libération, puis un temps davantage tourné contre les forces de l’ordre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.