lundi 6 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

département accueil familial Saône et Loire (3).JPG

Le président du conseil départemental André Accary et la vice-présidente pour les affaires sociales, Claude Cannet ont annoncé ce jeudi la mise en place d’un dispositif expérimental pour relancer l’accueil familial des personnes âgées et handicapées.

Ce type d’accueil, qui existe déjà en Saône-et-Loire sous forme de contrat entre bénéficiaire et demandeur, permettra désormais de salarier la personne qui accueille. Le but est de rendre une telle pratique moins précaire d'un point de vue financier et de l’imposer comme une vraie alternative aux structures d’hébergement existantes pour personnes âgées et ou handicapées. Dans le cadre du nouvea dispositif, l'accueillant bénéficiera desormais d'une indemnité d’attente entre deux accueils, rémunération garantie (en cas d’hospitalisation ou d’absence de la personne accueillie), congés payés, formations, droit au chômage.

Le test va durer 3 ans dans la région mâconnaise et sera piloté par la Mutualité française de Saône-et-Loire, suite à un appel à projets. Le Département cofinancera les salaires des personnes qui accepteront d’accueillir au sein de leur famille pour des périodes variés.  Si le partenariat avec la Mutualité française 71 donne des bons résultats, il sera renouvelé comme l'a assuré le président, André Accary.

L’objectif est d’avoir, à terme, 5 familles d’accueil et 10 personnes handicapés adultes accueillies (présentant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés). La Mutualité française 71 organisera le recrutement et l’accompagnement des accueillants familiaux par une équipe pluridisciplinaire de professionnels.

Un appel pour l’embauche de deux premiers accueillants dans le Mâconnais a été lancé. Pour postuler, il faut avoir le soutien de toute la famille, être situé dans un rayon de 30 km maximum autour de Mâcon, disposer d’un logement suffisamment grand et mettre à disposition une chambre d’au moins 9 mètres carrés.

En ce moment, selon les chiffres fournis par le Conseil départemental, il y a, en Saône-et-Loire, 80 accueillants familiers pour 39 personnes âgées et 66 adultes handicapés.

département accueil familial Saône et Loire (7).JPG

André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire :

« Notre département est le plus peuplé de la région avec la moyenne d’âge la plus élevée. Nous sommes également les premiers dans la région à expérimenter l’accueil familial salarié. C’est une solution parmi les nombreuses solutions à longue terme envisagées pour répondre aux défis liés à l’autonomie des personnes âgées et ou handicapées. Il faut apporter des réponses à la fois sur le bâti, sur l’humain, le médical, sur les diverses formes d’hébergement. Et tous ces éléments doivent se coordonner. » 

département accueil familial Saône et Loire (11).JPG

Claude Cannet, vice-présidente en charge des affaires sociales :

« Nous voulons développer des alternatives à l’entrée dans l’établissement pour les personnes âgées et l’accueil familial en est une. Il permet d’être mis en place pour un temps limité comme pendant des vacances ou des week-ends, mais également quelques jours par mois, de manière ponctuelle lors d’une sortie d'hospitalisation pour une personne qui ne peut pas rentrer chez elle immédiatement. Mais nous rencontrons des difficultés à trouver des familles d’accueil à cause des rémunérations non-sécurisées et du manque d’indemnité de chômage pendant les périodes d’absence de contrat. D’où l’expérimentation de l’accueil familial salarié. »

département accueil familial Saône et Loire (13).JPG

Gilles Deschamps, président de la Mutualité française de Saône-et-Loire :

« Nous menons depuis plus de 50 ans des actions en directions des publics fragiles. Nous pouvons donc apporter des réponses aux politiques menées par le Conseil départemental. La Mutualité française 71 gère dans le Mâconnais un pôle travail et insertion composé d’un ESAT et d’une entreprise adaptée avec 250 professionnels en situation de handicap, un foyer d’hébergement de 31 places, une résidence de 20 studios, un accueil de jour de 15 places, un service d’accompagnement à la vie scolaire et un service d’accompagnement médico-social pour plus de 100 adultes handicapés. » 

département accueil familial Saône et Loire (19).JPG

Rose-Marie Balmes, directrice de l’autonomie et de l’insertion de la Mutualité française de Saône-et-Loire :

« Cette solution favorise l’inclusion sociale de la personne accueillie et le libre choix des formules d’accueil. Les accueillants familiaux feront partie d’une équipe pluridisciplinaire au sein de notre entreprise qui les accompagnera dans leur travail d’accueil. Nous ferons attention au moment du recrutement pour choisir les bons profils et nous organiserons des visites régulières au domicile des familles d’accueil pour mieux gérer les besoins de toutes les parties concernées. »

Le Département recrute du personnel pour l’EHPAD de Viré

La fin des travaux au chantier de l’EHPAD de Viré construit par le Conseil départemental approche, 60 sur les 80 places ont été réservées par les futurs résidents et pourtant l’établissement peine à boucler sa structure de personnel. 15 aides-soignants sont recherchés, soit près de la moitié de l’effectif nécessaire pour l’ouverture. Le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire estime qu’il s’agit d’une crise plus nationale qui touche également d’autres professions du secteur des personnels soignants et médicaux : « Il y a un manque d’attractivité de ces métiers devenus plus difficiles que par le passé, il y a un nombre insuffisant de centres de formation et des salaires qui sont moins attrayants. »

Un nouveau service départemental disponible sur Internet

Désormais, les demandes d’allocation personnalisée d’autonomie à domicile (APA) peuvent aussi se faire en ligne par les personnes âgées de plus de 60 ans, leurs proches ou leurs tuteurs (les demandes sont traitées toujours par les maisons locales de l’autonomie).

Il s’agit d’un service gratuit, sécurisé, accessible non-stop sur le site du conseil départemental (saoneetloire71.fr, rubrique « vos démarches en ligne »), qui permet un suivi du dossier en temps réel et de faire des simulations pour déterminer si les demandeurs remplissent les critères pour bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile.

Cristian Todea

 

LA ROCHE VINEUSE : Près de 80 entrepreneurs au pique-nique des entre'entrepreneurs, à la Roche bleue, pour se reconnecter en douceur

ECOGITACTIONS LAROCHE 0307 - 1.jpg
Séverine Lasserre, maitresse des lieux, ne voulait pas débuter l'été sans proposer une rencontre entre entrepreuneurs. C'est chose faite avec son réseau écogit'actions. C'était vendredi. Retour sur ces retrouvailles.

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 et gestes barrières : La préfecture très préoccupée par le relâchement des comportements

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 03 juillet. Elle déplore les nombreuses « attitudes irresponsables ». 24 personnes sont toujours hospitalisées pour covid dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.