mercredi 20 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Communiqué :

 

Les aides à domiciles ne doivent pas être les "oublié(e)s" de la prime COVID 19 !

Décidée par l’Etat pour valoriser la continuité du service et l’engagement des professionnels pendant la crise sanitaire, l’octroi d’une prime a été entériné. Elle est destinée aux personnels du soin et de l'autonomie en établissements. Et pourtant le virus a aussi frappé à domicile !

A ce jour aucun engagement national n’est prévu pour valoriser l’engagement sans faille de ces personnes pendant la crise COVID 19 pour accompagner les personnes âgées et handicapées dans leur autonomie, rompre leur isolement et les aider, dans des conditions très difficiles, pour leur vie quotidienne.

Près de 80 % des aides à domicile ne perçoivent même pas un salaire au niveau du SMIC dans notre département. A ces niveaux de salaires très bas s’ajoutent des conditions d’exercice de leur métier extrêmement contraignantes, avec des horaires fractionnés et des temps de déplacements souvent longs.

Face à cette situation, au cours de l’assemblée des 18 et 19 juin derniers, les élu(e)s du Groupe gauche 71 au conseil départemental ont demandé :

- Que l’Etat décide et prenne en charge une prime spécifique valorisant l’engagement des aides à domicile pendant la crise sanitaire : une prime nationale qui garantit une équité territoriale. Nous l'avions réclamée pour les personnels des établissements sociaux, notamment des EHPAD, il y un mois et c'est en bonne voie.

- Que le Département de Saône et Loire, comme la Mayenne ou la Meurthe et Moselle qui l'ont déjà décidée, instaure cette prime au niveau départemental si l’Etat venait à ne pas le faire malgré les revendications unanimes des fédérations d’employeurs du secteur de l’aide à domicile.

Mais cela ne suffit pas : les conditions salariales et de travail de ces personnels doivent être améliorées.

Afin de prendre en compte les évolutions de ce secteur, la demande grandissante pour le vieillissement au domicile et de contribuer à un changement de regard sur ce métier, les élu(e)s de Groupe gauche 71 demandent l’ouverture par le département d'une concertation avec les employeurs pour augmenter les salaires de ces professionnels. Cette hausse de salaires passerait forcement par une hausse du tarif pris en charge par le Département afin de ne pas augmenter le reste à charge des personnes âgées ou en situation de handicap. N'attendons pas le résultat des négociations nationales sur l'évolution de la convention collective, agissons dès maintenant, à notre niveau !

 

Pour les élus du groupe Gauche 71 au conseil départemental,

Evelyne Couillerot et Violaine Gillet, Co-présidentes,

Et les 26 élu-e-s du Groupe.

 

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.