mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

EREA CLAUDE BROSSE 2705  - 1.jpg

Forcément, ça fait réagir. Les collègues d'Alain Cornu, le professeur en question, se sont mobilisés pour tenter d'empêcher ça. A lire aussi, les explications du principal intéressé ainsi que celles de Fabien Ben, IEN-DASEN (directeur académique des services de l'Education nationale). 

 

« Après 29 ans bons et loyaux services, on lui demande de quitter l’EREA pour faire sa dernière année avant sa retraite en tant que coordonateur PIAL (pôles inclusifs d’accompagnement localisés). Il ne veut pas de se poste et souhaite achever le travail commencé avec la classe de CAP qu’il a entamé cette année. Il suit une classe sur deux ans. Les élèves en difficulté ont besoin d’un cadre stable, encore plus après cette crise qui a boulversé beaucoup de choses. Alain Cornu incarne ce cadre, cette stabilité. On souhaite qu’il fasse sa dernière année à l’EREA. » Tel fut le message qu’ont adressé ses collègues, une trentaine, ce jeudi à l’administration de l’Education nationale en manifestant leur incompréhension et leur désaccord vis à vis d’une décision qu’il juge scandaleuse, car incohérente et irrespectueuse, tant pour lui que pour les élèves.

Un désaccord qui a été signifié clairement ce jeudi par une manifestation devant l’inspection académique. Les collègues se sont relayés, par petits groupe de huit, pour éviter de s’attrouper et respecter ainsi les règles sanitaires en vigueur. 

Deux collègues ont été reçus par l’Inspecteur d’académie et l’inspecteur en charge des AESH.

Résultat à la sortie, « ils nous ont entendu et ont dit réfléchir à une solution qu’ils nous indiqueront avant la fin de l’année. Pas de décision prise dans l’instant. »

Alain Cornu, joint au téléphone, a indiqué à macon-infos être très touché par la mobilisation de ses collègues. Il a retracé rapidement les échanges avec l’Inspecteur, qui avaient commencé au mois de février : « le DASEN m’a invité dans son bureau en février pour me faire savoir qu’un poste de coordonateur PIAL était créé et pourrait m’intéresser. Il m’a demandé ce que j’en pensais. J’ai répondu que je voulais rester sur mon poste. Il devait me faire une proposition dans les semaines à venir. Et puis rien. J’ai donc écrit fin avril. Pas de réponse.

Les collègues ont aussi sollicité le DASEN, sans que je leur demande quoi que ce soit, pour demander mon maintien. Pas de réponse.

Fabien Ben m’a appelé hier car il savait qu’une manifestation était prévue… »

Et de poursuivre sur le sujet de son travail à l’EREA : « Sachez que nous avons réussi, en cette période de crise, à éviter le décrochage des 17 élèves que je suis. Je veux finir ma carrière sur quelque chose d’abouti et ne pas avoir à planter mes élèves l’année prochaine. »

Fabien Ben, contacté également par téléphone, a expliqué le sens de cette proposition de poste de coordonateur PIAL : « Il faut dissocier le support et la personne. Le coordonateur PIAL est un poste nouvellement créé par les rectorats, qui répond à un redéploiement, une réorganisation des moyens, comme le sont les directeurs ou directrices de SEGPA. Il faut savoir que les enseignants-éducateurs sont des postes qui n'existent plus.

Le poste de M. Cornu à l’EREA est en plus un poste pourvu à titre provisoire. Depuis 29 ans certes, mais M. Cornu n’a jamais passé de concours pour obtenir un certificat et stabiliser sa situation. Je lui ai annoncé avant la crise du covid cette création d’un poste de coordonateur. Je ne me souviens pas qu’il est, d’emblée, refusé.

Ceci étant dit, nous allons regarder la situation de plus près et une proposition sera faite qui tienne compte des expressions de chacun. Quoi qu’il en soit, nous allons continuer à travailler avec lui. Et c’est évidemment la situation des élèves qui primera pour la décision finale. »

À suivre.

Rodolphe Bretin

 

EREA CLAUDE BROSSE 2705  - 3.jpg

EREA CLAUDE BROSSE 2705  - 2.jpg

CHÂNES : L'association Top dance rend hommage à son président défunt

TOP DANCE CHANE PRESIDENT CHRISTIAN PERRIN - 1.jpg
L'association vous donne rendez-vous fin août. Chronique d'une petite association en milieu rural qui a vécu une année bien compliquée.

MACON - 14 juillet : La fête nationale célébrée sans faste cette année

fête nationale 2020 Mâcon.jpg
Une cérémonie au monument aux morts du square de la Paix a remplacé ce jour le traditionnel défilé militaire et le feu d’artifices.

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

Covid-19 - aide et soins à domicile : Le Réseau APA dresse son bilan en Saône-et-Loire

L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

MÂCON : À la rencontre d'Antoine Poirier, guide œnotouristique

APoirier (3).jpg
Antoine Poirier, originaire de la côte chalonnaise, est guide œnotouristique. L'année dernière, il a créé sa société spécialisée dans les visites du Beaujolais et du Mâconnais à la découverte du vignoble. Témoignage.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

COVID-19 : Le virus circule toujours en Saône-et-Loire

Covid190001.jpg
14 personnes toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

SAONE-ET-LOIRE : Le conseil départemental attribuera une prime covid aux « aides à domicile » à la fin de l’année

Le Département va se substituer à l’Etat pour que les « aides à domicile » ne soient pas les oubliés !

ROMANÈCHE-THORINS - Touroparc zoo : Julien, Ludovic et Christophe, trois soigneurs animaliers passionnés !

Soigneur.jpg
macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.