samedi 5 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

Communiqué

Déconfinement :

 

La CAPEB estime les surcoûts liés aux mesures sanitaires

 

entre 10% et 20% du coût journalier

 

 

La Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) constate que le déconfinement permet à une partie de l’activité de l’artisanat du bâtiment de repartir sur tout le territoire. Les enquêtes-flash réalisées chaque semaine par le GIE CERC auprès de 1416 entreprises du bâtiment confirment ce redémarrage. Cependant, même si la part des chantiers en activité « normale » est également en hausse en mai, cette activité n’est pas effective sur la totalité des chantiers.

 

Pour autant, il ne faudrait pas occulter un point important qui risque de compromettre la reprise et met en péril nombre d’entreprises. Il s’agit de l’absorption des surcoûts car de nombreuses entreprises travaillent à perte aujourd’hui compte tenu du refus de nombre de clients, notamment particuliers, d’en tenir compte.

 

Après deux mois d’arrêt ou de confinement, comment prendre le risque de perdre sa clientèle ? Cette problématique est particulièrement préoccupante pour les entreprises artisanales. Dans l’attente de son étude exhaustive sur le sujet, la CAPEB dévoile l’estimation des trois principaux postes de surcoûts : la coactivité, la désinfection et les équipements de protection.

 

Patrick Liébus : « Depuis le déconfinement, nous constatons une hausse du redémarrage de l’activité du BTP estimée entre 50% et 60% par rapport à la situation d’avant crise sanitaire. Et nous nous en réjouissons. Mais les retours terrain dont la CAPEB dispose vont tous dans le même sens : les surcoûts de la sécurité sanitaire. Les situations sont très différentes dans le neuf ou en rénovation, ce qui explique la fourchette de notre estimation.

 

Les 3 grands postes de surcoûts sont : la coactivité qui est le plus important et qui peut atteindre dans certains cas 50% du surcoût total, la désinfection et dans une moindre mesure les équipements individuels et/ou collectif de protection. La « coactivité », englobant le transport, est le surcoût de production le plus lourd à supporter.

 

La distanciation sanitaire oblige les équipes, les salariés et les métiers à intervenir successivement sur un chantier, ce qui allonge, de surcroit en site occupé, les délais de réalisation. Perdre des heures, perdre du temps, protéger efficacement ses salariés et ses clients augmentent les charges. Alors bien sûr, pour le moment les entreprises font face, mais pour combien de temps ? A ce titre, la désinfection est un enjeu essentiel pour rassurer les clients et notamment les particuliers en entretien-rénovation en site occupé.

 

Ce surcoût est incompressible pour redonner la confiance. A la nécessaire réorganisation sanitaire des chantiers pour mettre en œuvre les gestes barrières, s’additionnent les difficultés d’approvisionnement et une charge administrative en hause liée au Covid-19.

 

A ce stade, il est encore difficile de connaître avec certitude le montant exact de tous ces surcoûts mais nous pouvons d’ores et déjà affirmer que le retour de l’activité sur certains chantiers se fait à perte. Nous restons donc très attentifs à l’évolution de ces surcoûts qui, selon notre première estimation, varierait entre les différents types de marchés : entre 10 et 20% en entretien / rénovation et 10% dans le neuf. Cette situation est évidemment extrêmement préoccupante et pourrait conduire à de nombreuses défaillances d’entreprise si rien n’est fait. A moyen terme, l’expérience me dit que de nouvelles méthodes de travail, d’organisation, de phasage des chantiers seront à inventer ». 

 

 

Estimation des surcoûts

 

  • La coactivité/productivité (allongement des délais, coordination, phasage complexe à organiser, location de nouveau moyen de transport ….) va engendrer un surcoût entre 4 et 10% du coût journalier. Ce poste peut représenter jusqu’à 50 % du surcout sanaitaire total.
  • Les équipements (gants, masques, gel…) vont représenter entre 2 et 4% du coût journalier
  • La désinfection (décontamination, nettoyage du matériel, outillage supplémentaire…) entre 4 et 8% du coût journalier.
  • Les surcoûts sont plus élevés en rénovation notamment en site occupé. On estime ainsi le surcoût moyen entre 10 et 20% en entretien-rénovation contre 10% dans le neuf.

 

 

Reprise des chantiers : une montée en puissance de l’activité inégale en fonction des régions

 

La publication des recommandations sanitaires élaborées par l’OPPBTP ainsi que le déconfinement ont permis aux entreprises du bâtiment de reprendre sensiblement leur activité. Les résultats de l’enquête-flash GIE-CERC montrent qu’au 14 mai, ce sont 72% des chantiers qui étaient ouverts contre 53% au 5 mai. Au 14 mai, 37% des chantiers affichaient un niveau d’activité normale alors qu’ils n’étaient que 22% avant le déconfinement. Une montée en puissance qui permet de maintenir l’activité de 76% des salariés du BTP et intérimaires ETP (en équivalant temps plein) contre 57% au 5 mai.

 

Cette hausse de l’activité connaît cependant de fortes disparités entre les régions. Ainsi, la part des chantiers en activité normale dans le Sud-Est de la France (36%) et le Nord-Est (48%) est plus importante qu’en Ile-de-France (22%). A noter que certaines activités peinent à reprendre. C’est le cas de l’activité commerciale dont les carnets de commandes se sont drastiquement réduits pendant le confinement et qui mettront plusieurs semaines avant de se remplir à nouveau. Une situation également délicate dans le secteur des marchés publics qui n’ont pas encore tous réouvert. Les entreprises artisanales attendent pourtant un soutien fort de la part de la commande publique.

 

En tout, ce sont donc encore 15% des chantiers qui sont fortement ralentis et 28% des chantiers qui sont toujours à l'arrêt. Une situation qui devrait s’améliorer dans les jours à venir. Ainsi, 33% des chantiers qui étaient à l’arrêt au 14 mai devraient reprendre d’ici le 18 mai. Les artisans renouent également avec la confiance : 67% des chefs d’entreprises déclarent avoir confiance en la reprise de leur activité contre 58% le 5 mai.

 

Malgré la reprise de l’activité, le contexte sanitaire particulier dans lequel les entreprises artisanales du bâtiment travaillent comporte son lot de difficultés qui continuent de ralentir les chantiers.

 

 

Des difficultés toujours présentes et recensées par la CAPEB, qui ralentissent fortement les chantiers

 

  • Des difficultés d’approvisionnement : les artisans continuent d’être confrontés à un ralentissement d’approvisionnement des matériaux et matériels, notamment en provenance d’Espagne et d’Italie
  • Des contraintes administratives en hausse : les charges administratives et les contraintes d’organisation liées au COVID 19 représentent une charge supplémentaire pour les chefs d’entreprises
  • Des reports voire des annulations de travaux chez les particuliers : certains particuliers sont toujours réticents quant à la réalisation de travaux chez eux et préfèrent reporter voire annuler des travaux pourtant prévus en amont
  • Des reports de paiements dus à l’arrêt des marchés publics : l’arrêt des marchés publics à cause du confinement a entraîné l’arrêt des paiements pour les chantiers réalisés en amont du confinement
  • Des difficultés pour gérer les déchets : on constate ainsi un ralentissement de l’enlèvement des déchets du BTP pendant le confinement qui a entrainé l’accumulation des déchets au niveau des entreprises

 

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Plus de 2,3 millions de contacts avec les artisans par les CMA pendant la crise sanitaire

6e Tribune des Présidents de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté

Confinement, déconfinement et relance économique : la CCI 71 heureuse de la réouverture des commerces le 28 novembre

« Mais il faut aller plus loin », insiste Michel Suchaut, son président...

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une semaine de la création reprise d'entreprise 100 % dématérialisée

BFC creation reprise.jpg
Rendez-vous du 23 au 27 novembre avec des ateliers en ligne et des conseils personnalisés…

MÂCON ET SA RÉGION : 39,7 millions d’aides financières aux entreprises du département pour survivre à la crise sanitaire

présentation aides Dirx Courtois (10).JPG
Lors d’une conférence de presse cet après-midi, le député Benjamin Dirx et le maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois ont fait le point sur les aides disponibles au niveau national et local pour les entreprises en difficulté suite à la crise sanitaire.

MÂCON  : Quatre commerçantes en action pour faire vivre la rue Philibert Laguiche

COLLECTIF COMMERCANTES LAGUICHE MACON - 2.jpg
Elles sont toutes les quatre commerçantes spécialisées dans le commerce de bouche. Chocolatière, maraîchère, épicières attachées à la vie d'une rue jusque là sinistrée, elle se sont constituées en collectif informel pour l'égayer et la dynamiser.

CONFINEMENT : La CPME demande de « faire cesser immédiatement la distorsion de concurrence d'origine gouvernementale »

Sébastien Mignot, en charge du Commerce pour la CPME de Saône-et-Loire, parle de « distorsion de concurrence inadmissible ».

COTISATIONS : Mesures pour les entreprises nouvellement soumises à des restrictions sanitaires

15048_1_full.jpg
L'Urssaf Bourgogne précise les mesures exceptionnelles concernant les entreprises et les travailleurs indépendants touchés par les restrictions du couvre-feu.

ECONOMIE DU VIN : Canada - Après le record de 2019, 2020 reste très positive pour les Bourgogne, malgré le covid

Tous les importateurs en Amérique ne se valent pas... le Canada est un marché privilégié pour les vins de Bourgogne, porté par le Québec qui couvre près de 70% des importations du pays !

ECONOMIE DU VIN : Etats-Unis - Les vins de Bourgogne souffrent de la taxe Trump

Une taxe et une pandémie mettent fin au développement continu des vins de Bourgogne aux Etats-Unis depuis 2015.

CHARNAY - Les Coulisses du bâtiment : La Coffratech, 250 000 m2 de plancher béton posés par an !

COFFRATECH COULISSES BATIMENT CHARNAY - 12.jpg
L'entreprise a ouvert ses portes à l'occasion des Coulisses du bâtiment ce vendredi, proposées par la Fédération française du bâtiment.

MÂCON - Les coulisses du bâtiment : C'est bien reparti pour la SAM (Serrurerie, Aluminium du Mâconnais)

COULISSES BATIMENT SAM MACON OCT202022 - 1 (3).jpg
Le patron Dominique Carette ouvrait les portes de son entreprise ce vendredi à tous les élèves du département ainsi qu'au grand public, sur l'initiative de la Fédération française du bâtiment. Retour sur les coulisses du bâtiment à la SAM. A voir aussi : 2 postes à pourvoir.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Ubitransport (Mâcon) s’engage dans l’économie circulaire avec la Région

À l’occasion des Journées Agir et à l'heure où les démarches des collectivités sont invitées à être plus responsables, Ubitransport lance un plan d’action RSE pour prolonger la durée de vie utile de ses produits - notamment de ses smartphones - par la réparation, la reprise, la vente et le don de produits d’occasion. Une première dans le domaine du transport public !

MÂCON : Les professionnels de l’événementiel à l'agonie et en colère

rassemblement professionnels événimentiel (11).JPG
Plusieurs membres de l’Union des professionnels solidaires de l’événementiel étaient ce mardi matin devant la préfecture de Mâcon pour attirer l’attention sur les effets destructeurs des restrictions sanitaires sur leur activité.

COMMERCE : Une boutique « Mathilde M » en centre-ville de Mâcon

boutique Mathilde M Mâcon (24).JPG
L’entreprise de décoration d’intérieur « Mathilde M » occupera pendant les 6 prochains mois une boutique éphémère mise à disposition par la municipalité rue Carnot.

MACON : Le Kwartz, un futur immeuble de bureaux à Marbé

immeuble bureaux Kwartz.jpg
Le projet immobilier, qui verra le jour à Marbé, boulevard du Général de Gaulle, a été présenté ce jeudi à la Maison des Vins de Mâcon en présence de nombreux élus, dont le maire de Mâcon.

MÂCON : bébé 9 va grandir encore !

BEBE9 MACON 23092020.jpg
A voir : Grosse affluence ce matin au magasin. A lire aussi : Le gérant a dévoilé son projet d'agrandissement à macon-infos.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région vise à encourager et renforcer l'économie sociale et solidaire

REGION BFC ESS.jpg
La collectivité a organisé récemment la conférence régionale de l'ESS à Dole, dans le Jura. En 2020, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté consacre 8,6 millions d'euros au secteur de l'ESS.

MÂCON : La boutique éphémère accueille « Elo’Création »

boutique éphémère Elo'Créations.jpg
Élodie Briday inaugurait ce midi sa boutique dans l’espace proposé par la Ville, rue Franche.

MACON : Thierry Valdor se prépare à ouvrir un centre d'affaires au sein de Locow - coworking

Locow bureaux Mâcon.jpg
L’entreprise implantée depuis deux ans près de la gare, en centre ville de Mâcon, va franchir un nouveau cap dans son développement en janvier avec la création d’un espace de bureaux.

ECONOMIE - Michel Suchaut : « Un redressement de l’activité en Bourgogne Franche-Comté est à noter sur le mois de juillet »

SUCHAUD CCI CD1809.jpg
A l'invitation d'André Accary à l'assemblée départementale, le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saône-et-Loire a donné une photographie de la situation économique en Saône-et-Loire et en région avec les derniers chiffres dont il dispose. Redressement, oui, mais...

MÂCON : AUM BIOSYNC remporte le concours « 10 000 Startups pour changer le monde »

AUM BIOSYNC MACON STARTUP - 1.jpg
Et donne son prix d’une valeur de 50 000€ aux orphelins de sapeurs-pompiers

Pandémie de covid-19 : 100 milliards d'€ pour la relance de l'économie française

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Le plan de relance présenté aux députés jeudi a reçu l'accueil favorable du député Benjamin Dirx et du MEDEF 71. À voir, toutes les mesures du plan. À lire aussi, la réaction de la CAPEB 71 en matière de soutien à la rénovation énergétique des bâtiments.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Le village d’entreprises Activity va s’implanter à Charnay

CHARNAY village entreprises  15.jpg
Ce concept qui verra le jour sur la zone Europarc Sud Bourgogne va permettre de répondre facilement aux besoins des TPE/PME/PMI en proposant des locaux à la vente et à la location…

VITICULTURE - Vignerons des Terres Secrètes : La diversité fait la bonne santé de la cave coopérative

AG2020 VIGNERONS TERRES SECRETES - 8.jpg
Les Vignerons des Terres Secrètes on tenu leur assemblée générale vendredi, un mois avant le ban des vendanges. Le Président Michel Barraud accueillait exceptionnellement les adhérents de la coopérative à la salle des fêtes municipale du fait des conditions sanitaires particulières. 139 coopérateurs étaient présents ou représentés, sur les 266 membres du groupement.

MÂCON - Cave à Musique : « la réouverture sera t-elle possible au 1er septembre ? Besoin de réponses »

« Conseil de défense du 10 juillet : le secteur de la Culture n'a même pas été mentionné » s'inquiète l'équipe de direction de la Cave dans un communiqué transmis cet après-midi, et dans lequel elle alerte sur une situation très préoccupante.

MÂCON : Metso Outotec, partenaire des industries de demain dans les granulats, minéraux, métaux et du recyclage, démarre ses activités

METSO OUTOTEC MACON.jpg
Alors que la transformation durable des ressources naturelles mondiales devient la norme dans les industries, Metso Outotec est le moteur de cette transformation. Rea Björkqvist, directrice général de Metso France SAS, et Renaud Lapointe, vice-president Business and Product Management, Aggregates, ont déployé le nouveau drapeau Metso Outotec ce matin à Mâcon, siège français.

MACON : Deux jeunes créatrices mâconnaises s’installent dans la boutique éphémère

boutique éphémère juin.jpg
Célia Boudali, créatrice de bijoux, et Chloé De Barros, créatrice de prêt-à-porter, se sont rencontrées sur les réseaux sociaux et sont les premières de la période post-confinement à louer, pour une semaine, l'espace dédié de la rue Franche.