mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Communiqué

L'offre éducative pour les enfants et les jeunes doit être renforcée à Mâcon cet été.


Lors d’une visite à l’école des Perrières qui venait de rouvrir ses portes,
madame Carle-Viguier a déclaré :
« Il y a des familles qui vont être dans des situations terribles, en perte d'emploi, voire sans revenu, et qui ont grand besoin que tous les services de l'Etat et des collectivités retrouvent rapidement un fonctionnement normal ou presque ».
Le constat est juste mais on ne peut pas se contenter de retrouver un fonctionnement normal car la situation n’est pas et ne sera pas normale dans les mois qui viennent ;
il faudra un fonctionnement adapté à des difficultés nouvelles pour les familles et en particulier les enfants.

De nombreux enfants mâconnais, 5% selon l’inspectrice de l'Education Nationale
de la circonscription de Mâcon-Sud, sont en difficulté scolaire faute d'avoir eu un bon équipement informatique pendant le confinement. Par ailleurs la rectrice de Bourgogne déplorait que les enfants des quartiers politique de la ville soient moins retournés
à l’école que ceux de familles plus aisées.

En outre, de nombreuses familles ont tout simplement du mal à s'alimenter.
Des clignotants sont au rouge : le Secours populaire fait un appel aux dons ;
la préfecture annonce que environ 10% des foyers du département ont bénéficié
de l’aide de solidarité , ce qui extrapolé à Macon signifie environ 1600 ménages.

Macon-citoyens estime qu'il est du devoir de la ville de dresser un véritable état des lieux
des difficultés engendrées par la crise sanitaire pour les enfants ;
elle en a les moyens, avec ses services et ses partenaires ; il est ensuite de la responsabilité
de la ville d’élaborer un plan d’accompagnement social et culturel ;
elle en a les compétences avec ses services et ses partenaires.

Isolés pendant plusieurs mois, les enfants doivent revenir à la vie sociale.
Par ailleurs il est probable que nombreux sont ceux qui pour des raisons diverses ne partiront pas cet été ; ils doivent être accueillis et l’offre éducative et de loisirs doit être renforcée.
Les personnels, les animateurs, les associations, les structures doivent être mobilisés pour mettre en place dès maintenant un été exceptionnel pour permettre
aux enfants un accès au plein-air encadré, au sport, aux arts.

De même, des activités de soutien scolaire, telles que celles proposées tout au long de l'année peuvent être prolongées pendant l'été. L'offre peut être renforcée en s'appuyant sur le tissu associatif.

Enfin, lors du confinement, de nombreux enfants ne sont pas allés à la cantine.
Nous souhaitons que les familles qui ordinairement bénéficient de tarifs dégressifs puissent recevoir cette aide qu'ils n'ont pas perçue pendant le confinement sous forme de bons d'achats alimentaires. Nous souhaitons également que des kits scolaires leur soit remis à la rentrée pour en alléger le coût.

Il y a des familles à Mâcon qui sont dans des situations difficiles et qui ont grand besoin que tous les services des collectivités locales prennent de mesures exceptionnelles
à la mesure des urgences sociales !

Mâcon Citoyens
www.maconcitoyens.fr

 

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...