samedi 30 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Cas de Covid-19 dans les écoles et foyers épidémiques

en Bourgogne Franche-Comté :

fermons les établissements scolaires jusqu’en septembre !

 

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce lundi 18 mai que 70 cas de Covid-19 avaient été détectés provoquant la fermeture de plus d’une cinquantaine d’écoles aux quatre coins du pays. En Bourgogne Franche-Comté, les établissements scolaires de Sens (Yonne), Clamecy (Nièvre), Saint-Appolinaire (Côte-d’Or) ou encore de Lux (Saône-et-Loire) sont concernés. Les dépistages réalisés auprès des enseignants, des agents ou des élèves ont permis d’identifier des cas d’infection. Dans le même temps, le ministre de la santé Olivier Véran a indiqué que deux foyers épidémiques étaient recensés dans la région.

La multiplication des tests permet aujourd’hui de confirmer le risque épidémique dans les écoles, dans au minimum 2 collectivités. Au total, ce sont 40 situations qui font l’objet d’un suivi par l’Agence régionale de santé.

Le risque est devenu réalité et une fois encore les collectivités locales qui ont cédé rapidement aux injonctions des rectorats doivent gérer seules les fermetures des classes qui à peine rouvertes doivent être refermées.

Compte-tenu de l’ampleur de la crise sanitaire et du déconfinement récent et progressif, les réouvertures précipitées d’établissements scolaires n’ont pas de sens et exposent inutilement des enfants, leurs familles ainsi que des personnels de l’Education nationale à un virus qui reste très présent dans l’ensemble de nos territoires.

Une fois encore, les conseillers régionaux du Rassemblement National appellent à la plus grande prudence quant à la réouverture des écoles. Le nombre de masques toujours insuffisants notamment dans les communes rurales et l’absence d’une grande campagne de dépistage doivent nous inviter à respecter le principe de précaution : organiser la rentrée en septembre.

Julien Odoul

Président du groupe Rassemblement National

 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.