vendredi 5 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Communiqué de l'Insee BFC

Le nombre de décès survenus la semaine du 28 avril au 4 mai

passe en-dessous du niveau de 2019

La baisse du nombre de décès amorcée après le pic de la première semaine d'avril se poursuit. Le nombre de décès survenus dans la semaine du 28 avril au 4 mai passe même en-dessous de celui des décès de 2019. C'est la deuxième semaine de suite sans surmortalité notable par rapport à 2019. Cette baisse concerne tous les départements hormis la Nièvre, où le niveau reste stable.

Les hôpitaux enregistrent 14 % de décès en moins pendant la semaine du 28 avril au 4 mai par rapport à la semaine précédente. Le nombre de décès en hôpital est pour la première fois, depuis le début de la pandémie, inférieur aux décès enregistrés un an auparavant sur la même période. Le nombre de décès des personnes âgées de 85 ans ou plus diminue de 11 %. Elles sont également moins nombreuses à décéder en 2020 qu'en 2019 sur la semaine du 28 avril au 4 mai.

La courbe des décès 2020 passe cette semaine en dessous de la courbe 2019

Le nombre hebdomadaire de décès continue de diminuer en Bourgogne-Franche-Comté et s’établit à 507 décès enregistrés entre le 28 avril et le 4 mai soit 16 % de moins que la semaine précédente. Ce nombre est inférieur au chiffre de 2019 (550 décès).
Au vu des chiffres des décès transmis par voie dématérialisée (90% des décès), leur nombre passant de 473 pendant la semaine du 25 avril au 1er mai à 470 pendant la semaine du 02 au 08 mai, le nombre de décès hebdomadaire pourrait se stabiliser à partir de la semaine prochaine.

C'est entre le 31 mars et le 6 avril que le nombre de décès hebdomadaire a atteint son maximum dans la région avec 969 décès, soit 61 % de plus qu'en 2019 pendant la même semaine.

Au total, entre le 1er mars et le 4 mai, 6 740 décès ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté soit 22 % de plus qu'en 2019 sur la même période (décès transmis par voie dématérialisée ou par voie papier). Au niveau national cette surmortalité atteint également 22 %.

Forte baisse du nombre de décès en Cote-d’Or et dans le Doubs

La baisse du nombre de décès observée ces quatre dernières semaines après le pic de début avril concerne la plupart des départements de la région, notamment ceux du nord-est les plus touchés par l’excès de mortalité observé entre mi-mars et début avril. Cette semaine, elle est très marquée en Côte-d’Or et dans le Doubs qui enregistrent à eux deux la moitié des décès en moins. En Saône- et-Loire, la baisse a commencé une semaine plus tard, le pic ayant été atteint mi-avril. Dans le Jura et la Nièvre, où le nombre de décès est plus faible, les évolutions sont plus irrégulières.

Forte baisse des décès dans les hôpitaux

Les hôpitaux concentrent la moité des décès. La baisse y est la plus sensible avec 255 décès entre le 28 avril et le 4 mai contre 296 la semaine précédente, soit une baisse de 16 %. Ces mêmes hôpitaux enregistrent également moins de décès par rapport à la même période, un an auparavant (282).

Les Ehpad enregistrent de leur côté 12 % de décès en moins entre le 28 avril et le 4 mai par rapport à la semaine précédente. Le nombre de décès à domicile a lui reculé de 22 %.

Baisse des décès de personnes âgées de 85 ans et plus

La baisse du nombre hebdomadaire de décès concerne toutes les tranches d’âge et notamment la plus touchée, celle des 85 ans et plus, qui concentre la moitié des décès (-11 %). La baisse est plus marquée pour les 65-74 ans (-29 %) ; toutefois ils ne représentent que 11 à 13 % des décès selon les semaines.

Entre le 28 avril et le 4 mai 2020, 278 personnes âgées de 85 ans ou plus sont décédées. C’est un peu moins qu’en 2019 (287 décès) sur la même période. Une tendance que l’on retrouve également sur toutes les autres tranches d’âge.

Note de l'Insee rédigée le 15 mai 2020 par P. Rossignol

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i

BOURGOGNE : Très grosse saisie de cannabis et de médicaments sur l'A31

Les douaniers ont reçu les félicitations du minsitre Gérald Darmanin.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Dix décès de patients en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté dix nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et un en Côte-d'Or.

CORONAVIRUS : Plus de 1 500 tests réalisés en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
En Bourgogne-Franche-Comté, 959 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté 13 nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et deux en Côte-d'Or.

COVID-19 EN BFC - Personnes à risque de développer une forme grave de la maladie : limiter les contacts en sortie de confinement

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Le dépistage et la prise en charge précoces des personnes symptômatiques, soutenus par un respect permanent des gestes barrière et de la distance physique, doivent permettre de contenir l’épidémie. Les personnes à risque de développer une forme grave doivent être particulièrement attentives, en sortie de confinement, à respecter scrupuleusement les mesures barrière et à limiter les contacts.

DÉCONFINEMENT : Le masque, complément de protection ou 1ère des protections ?...

MASQUES COVID - 1.jpg
L'infographie qui met le doute sur l'un des gestes barrières et recommande le masque comme meilleure des protections...

Coronavirus - Covid-19 : La diminution du nombre de patients admis en réanimation marque le pas en BFC

La baisse du nombre d'hospitalisations pour covid se confirme, mais plus de 1 500 morts sont désormais à déplorer depuis le début de l'épidémie en Bourgogne-Franche-Comté.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Coronavirus - Covid-19 : Tests virologiques massifs à partir du 11 mai

TESTS VIRO 71 - 1.jpg
Près de 4 700 tests par jour pourraient être faits sur toute la région. 99% des habitants.es de Saône-et-Loire seront à moins de 30 minutes d'un laboratoire.

CORONAVIRUS : L’épidémie de covid poursuit sa décrue mais maintient la pression

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Actualisé - En Bourgogne-Franche-Comté, 869 décès sont à déplorer en milieu hospitalier et 575 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 2.500 patients sont sortis d'hospitalisation.

EMPLOI : Le chômage en forte hausse en mars du fait de la crise sanitaire

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Si l'emploi a globalement progressé au 1er trimestre, l'épidémie a néanmoins changé la donne en mars. La DIRECCTE fait le point : le nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite bondit de 32% en Saône-et-Loire.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Moins de 200 patients en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé − 795 décès sont à déplorer en milieu hospitalier et 552 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 2.200 patients sont sortis d'hospitalisation.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Conditions de vie : 99 900 personnes vivent dans un logement sur-occupé

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Les mesures de confinement mises en place depuis le 17 mars touchent de façon différenciée la population, selon le type de logement qu’elle occupe ou la composition de leur ménage. Certaines personnes peuvent être davantage fragilisées et les conditions de logement impactent plus que jamais la qualité de vie du quotidien.