dimanche 24 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Communiqué de l'Insee BFC

Le nombre de décès survenus la semaine du 28 avril au 4 mai

passe en-dessous du niveau de 2019

La baisse du nombre de décès amorcée après le pic de la première semaine d'avril se poursuit. Le nombre de décès survenus dans la semaine du 28 avril au 4 mai passe même en-dessous de celui des décès de 2019. C'est la deuxième semaine de suite sans surmortalité notable par rapport à 2019. Cette baisse concerne tous les départements hormis la Nièvre, où le niveau reste stable.

Les hôpitaux enregistrent 14 % de décès en moins pendant la semaine du 28 avril au 4 mai par rapport à la semaine précédente. Le nombre de décès en hôpital est pour la première fois, depuis le début de la pandémie, inférieur aux décès enregistrés un an auparavant sur la même période. Le nombre de décès des personnes âgées de 85 ans ou plus diminue de 11 %. Elles sont également moins nombreuses à décéder en 2020 qu'en 2019 sur la semaine du 28 avril au 4 mai.

La courbe des décès 2020 passe cette semaine en dessous de la courbe 2019

Le nombre hebdomadaire de décès continue de diminuer en Bourgogne-Franche-Comté et s’établit à 507 décès enregistrés entre le 28 avril et le 4 mai soit 16 % de moins que la semaine précédente. Ce nombre est inférieur au chiffre de 2019 (550 décès).
Au vu des chiffres des décès transmis par voie dématérialisée (90% des décès), leur nombre passant de 473 pendant la semaine du 25 avril au 1er mai à 470 pendant la semaine du 02 au 08 mai, le nombre de décès hebdomadaire pourrait se stabiliser à partir de la semaine prochaine.

C'est entre le 31 mars et le 6 avril que le nombre de décès hebdomadaire a atteint son maximum dans la région avec 969 décès, soit 61 % de plus qu'en 2019 pendant la même semaine.

Au total, entre le 1er mars et le 4 mai, 6 740 décès ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté soit 22 % de plus qu'en 2019 sur la même période (décès transmis par voie dématérialisée ou par voie papier). Au niveau national cette surmortalité atteint également 22 %.

Forte baisse du nombre de décès en Cote-d’Or et dans le Doubs

La baisse du nombre de décès observée ces quatre dernières semaines après le pic de début avril concerne la plupart des départements de la région, notamment ceux du nord-est les plus touchés par l’excès de mortalité observé entre mi-mars et début avril. Cette semaine, elle est très marquée en Côte-d’Or et dans le Doubs qui enregistrent à eux deux la moitié des décès en moins. En Saône- et-Loire, la baisse a commencé une semaine plus tard, le pic ayant été atteint mi-avril. Dans le Jura et la Nièvre, où le nombre de décès est plus faible, les évolutions sont plus irrégulières.

Forte baisse des décès dans les hôpitaux

Les hôpitaux concentrent la moité des décès. La baisse y est la plus sensible avec 255 décès entre le 28 avril et le 4 mai contre 296 la semaine précédente, soit une baisse de 16 %. Ces mêmes hôpitaux enregistrent également moins de décès par rapport à la même période, un an auparavant (282).

Les Ehpad enregistrent de leur côté 12 % de décès en moins entre le 28 avril et le 4 mai par rapport à la semaine précédente. Le nombre de décès à domicile a lui reculé de 22 %.

Baisse des décès de personnes âgées de 85 ans et plus

La baisse du nombre hebdomadaire de décès concerne toutes les tranches d’âge et notamment la plus touchée, celle des 85 ans et plus, qui concentre la moitié des décès (-11 %). La baisse est plus marquée pour les 65-74 ans (-29 %) ; toutefois ils ne représentent que 11 à 13 % des décès selon les semaines.

Entre le 28 avril et le 4 mai 2020, 278 personnes âgées de 85 ans ou plus sont décédées. C’est un peu moins qu’en 2019 (287 décès) sur la même période. Une tendance que l’on retrouve également sur toutes les autres tranches d’âge.

Note de l'Insee rédigée le 15 mai 2020 par P. Rossignol

 

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : Vincent Thomas demande « le retour de tous les étudiants en présentiel »

UBFC2 - 1.jpg
À Lyon, des étudiants ont manifesté ce jeudi pour demander le retour en présentiel.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région lance une nouvelle offre de formation pour les personnes très éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région inaugure la mise en service des stations hydrogène dans 5 lycées, une 1ère en France

HYDROGENE LYCEES BFC.jpg
Les établissements participeront à former des techniciens, des monteurs et des maintenanciers de la filière hydrogène.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Vaccination contre le Covid : La campagne s’accélère dans tous les départements

En plus des établissements d’hébergement pour personnes âgées, la campagne de vaccination contre la COVID-19 se déploie dans 11 premiers centres de vaccination en Bourgogne-Franche-Comté. En Saône-et-Loire, Chalon accueille le premier centre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les incidences du Covid-19 sur l'éducation et la formation

18530_1_full.jpg
Pour délivrer des préconisations, le CESER de Bourgogne-Franche-Comté a recueilli les témoignages de divers professionnels et apprenants d'organismes et établissements d’éducation, d’enseignement et de formation.

COVID-19 : « C'est en Bourgogne - Franche-Comté que le système hospitalier est le plus sollicité de France ! », s'inquiéte le préfet de région

Préfet Bourgogne 3012.jpg
Actualisé : vidéo en bas de page. Le directeur de l'ARS est également intervenu au cours d'un point presse cet après-midi.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : « L’épidémie poursuit sa progression » alerte l'ARS

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Le covid-19 exerce toujours une « très forte pression sur le système hospitalier » précise-t'elle dans son communiqué du jour.

MISS FRANCE 2021 - Lou-Anne Lorphelin : « Beaucoup de fierté et une pointe de déception »

MISS FRANCE lou anne lorphelin 1.jpg
De retour chez elle pour les fêtes de fin d’année et récupérer de ses émotions, la Charnaysienne revient pour macon-infos sur son aventure, son résultat, ses moments inoubliables et nous parle de ses projets et de ses envies.

PRIX RÉGIONAL DES MÉTIERS D’ART 2020 : Le lauréat est un Saône-et-Loirien

ARTISAN D'ART LAUREAT 2020 4.JPG
Artisan spécialisé en ébénisterie et restauration de meubles, installé à Bissey-sous-Cruchaud depuis 1985, Antonin Bouchard a séduit le jury avec son œuvre, la couronne de lumière pour l’atelier de Léonard de Vinci au château du Clos Lucé à Amboise.