mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Parc photovoltaïque à la Grisière :

la ville renonce-t-elle à toute maîtrise sur l’énergie renouvelable ?

 

Le 23 avril 2020, la mairie de Mâcon a fait paraître dans la presse un avis d’appel à candidature concernant l'installation d'un parc de cellules photovoltaïques d'environ 4 hectares dans le secteur de la Grisière. Ce dossier soulève quelques questions.

Tout d'abord, la démocratie est-elle respectée par le maire ? Le lancement du marché n'a fait l'objet d'aucun débat en Conseil municipal, le dernier datant de décembre. Il n’y a pas eu non plus d'information en direction des élus, qui découvrent dans la presse la teneur du dossier.

De manière plus générale, comment peut-on envisager, à l'heure de la transition énergétique, de traiter pour les années à venir le sujet de la production des énergies renouvelables pour la ville et l'agglomération sans une réelle approche citoyenne associant élus de Mâcon et de la MBA, experts et habitants de l'agglomération ?

Les élus sont en droit de l'espérer d'autant qu'au cours de ses mandats passés, M. le Maire a fait l'impasse totale en la matière. En effet, aucun bâtiment public communal n'a été, par exemple, équipé de panneaux photovoltaïques. La rénovation prochaine des toitures de plusieurs écoles ne serait-elle pas l'occasion idéale d'installer de tels équipements ?

Ensuite, comment se présente ce projet de la Grisière ? Monsieur Jean-Patrick Courtois a fait le choix de confier l'exploitation de ce parc photovoltaïque à un opérateur privé moyennant un bail emphytéotique (bail d'une durée de 18 à 99 ans pouvant éventuellement être cédé). La commune renonce, de fait, à toute maitrise de cet équipement pour le futur, tout en abandonnant son terrain pour une très longue durée, tout comme elle a déjà fait le choix, discutable, de déléguer la gestion de sa nouvelle chaufferie.

Au fait, à qui cette électricité profitera-t-elle ? A l'heure où la crise du Covid-19 doit nous pousser à bâtir des territoires plus autonomes, se pose donc la question de l'ambition d'une indépendance énergétique de la ville et plus globalement de l'agglomération grâce à une production d'énergie verte. L'agglomération doit viser aussi d'être un territoire à énergie positive.

Il est temps de construire, dans une vision globale, une vraie politique de l'énergie, qui selon nous consiste à :
- passer à la vitesse supérieure pour les économies d'énergie (isolation des bâtiments avec une réelle prise en compte de l'accès pour les plus démunis, éclairage...) ;

- être une collectivité productrice de son énergie et bénéficiaire directe de son investissement ;
- être une collectivité qui décide de la destination de sa production (dont transports en commun...) ;
- associer davantage les citoyens et les élus dans une démarche de co-construction de tels projets énergétiques et urbanistiques.

Les élus de la liste Mâcon Citoyens au Conseil municipal

Ève Comtet Sorabella, Gabriel Siméon, Catherine Amaro, Rida Ben Salah, Delphine Mermet et Eric Ponchaux

 

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...