vendredi 30 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

La Jeune Chambre Economique du Mâconnais Val de Saône participe à une réflexion avec les membres régionaux de son mouvement pour soutenir l’agriculture locale et imaginer des solutions à mettre en place après le confinement et l’épidémie.

 

La jeunesse bourguignonne est ambitieuse. Elle pense déjà à reconstruire l’économie et la société de l’après Covid 19. Ces jeunes qui réfléchissent aux évolutions de nos modes de travail ou de consommation sont ceux de la Jeune Chambre Economique. Depuis quelques jours, sous l’impulsion de la présidente de la fédération Bourgogne-France-Comté, Aurélie Martin-Garraut, ils travaillent sur des actions locales et concrètes en lien avec les attentes des professionnels du secteur. 

Le premier thème abordé est celui de l’agriculture avec le soutien du jurassien Sylvain Marmier. Une réunion avec près de soixante-quinze membres a fait naître de nombreuses propositions sur le modèle économique, sur les modes de distribution ou encore sur l’innovation. 

Selon Sylvain Marmier, « Echanger de manière interactive sur des sujets de fond, avec plusieurs dizaines de personnes, a été un exercice très intéressant. L’intérêt de se questionner sur la façon de collaborer avec des synergies et davantage de complémentarité ou encore sur l'impulsion des exercices d’utilité aux territoires avec des actions positives, tant au niveau économique, que social et environnemental, est une démarche qui a du sens. On sent que les membres de la Jeune Chambre sont sur le chemin de la compréhension du monde qui les entoure et de la construction d’un monde plus réaliste et plus positif. »

Plus que de simples idées échangées, ce sont des véritables projets qui prévoient d’aboutir suite à des ateliers de travail. « L’efficacité de notre méthodologie n’est plus à prouver. Nous avons un regard extérieur et nous disposons de toutes les compétences au sein de notre réseau. Nous avons surtout une facilité d’action et une réactivité qui peut être plus difficile par les institutions ou organisations professionnelles. Nous collaborons et communiquons avec les institutions de notre territoire pour que les actions mises en œuvre soient impactantes », explique le président de la JCE de Chalon sur Saône.

« Nous devons anticiper les solutions qui faciliteront le redressement de notre société, aidons notre pays à tirer les bons enseignements de cette situation, pour savoir rebondir », insiste la présidente de la Jeune chambre économique du Grand Besançon, qui appartient à un mouvement national qui s’est construit, en France, en période d’après-guerre. « Nous pouvons agir sur l’aspect sociétal, l’aspect économique et l’aspect environnemental. Les membres de l’association veulent trouver ensemble le moyen d’aider notre société. » 

Dès le début de l’épidémie de Covid 19 et la situation de confinement, le réseau des 130 antennes locales réparties sur tout le territoire français a été actif en mettant en place notamment la plate forme Solidarissime dans 50 villes, qui recense les commerces de première nécessité, ouverts. « Notre but est d’agir dans nos territoires et de mettre en place des projets pour l’améliorer et avoir de l’impact », rappelle Pauline Contat, présidente de l’association dijonnaise cette année. 

Proposer des solutions innovantes pour s’adapter à des problématiques parfois anciennes, permettre à des personnes qui ont des idées parfois audacieuses de les mettre en application grâce à la synergie et l’énergie d’un groupe quand c’est difficile de les faire émerger seul, enrichir les projets par des visions de personnes issues de secteurs différents sans barrières, voilà les objectifs de la Jeune Chambre Economique Française et de la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Bourgogne-Franche-Comté, qui se positionnent comme un incubateur de leaders citoyens. 

D’autres ateliers se dérouleront dans les prochaines semaines. Samedi 2 mai, c’est sur le thème des limites des modèles économiques actuels que les membres et les curieux pourront échanger. L’objectif est d’organiser les représentations de chacun afin de pouvoir envisager de nouveaux modèles.

Pour participer demander le lien de connexion à l’adresse bourgogne_franchecomte@jcef.asso.fr

 

COMMERCES ALIMENTAIRES : Il n’y aura pas de pénurie !

CONFINEMENT rayon devalise 3.JPG
Ce sont des scènes de déjà vu ! Des embouteillages à l’approche des centres commerciaux, des chariots (sur)remplis, des files interminables aux caisses, des rayons dévalisés…

LOISIRS EDUCATIFS : Les vacances au CLEM, un régal !

CLEM 26OCT2020 - 2.jpg
Mais il n'y a pas que la patisserie qui régale la jeunesse...

MILLY-LAMARTINE : Sur les chemins de Jack…

MILLY auberge de jack 1.jpg
En 1902, le nom de Lamartine était adjoint à celui de Milly... Depuis le 17 septembre 2020, celui de Johan Ducrozet est associé à Milly-Lamartine ! Il s'agit du nouveau propriétaire de L'Auberge de Jack, place de l'Église.

EDITO : Plus de restrictions mais pas plus de moyens, c'est un peu juste M. le Président

Nombre de personnels hospitaliers en particulier, et de fonctionnaires en général, ont dû avoir quelque peu mal aux oreilles mercredi en entendant le président de la République dire à des soignants, sans détour, ce qui est aujourd'hui la politique des services publics en France : « pas de problème de moyen, simplement un problème d’organisation ». Ah...

DAVAYÉ : Apprenez à conduire ces engins et devenez tractoriste dans les vignes

TRACTORISTE ABCDAVAYE - 1.jpg
Le campus ABCDavayé propose une demi-journée de recrutement pour ses formations de tractoristes samedi 4 octobre, sur le site de formation. Insertion professionnelle garantie à l'issue.

MÂCONNAIS/VAL DE SAÔNE : La grande rentrée des orchestres d’harmonie

HARMONIE reprise 2020.JPG
Après six mois d’inactivité, les musiciens ont retrouvé leurs partitions et le bonheur de jouer ensemble. À cette occasion, l’Harmonie municipale de Mâcon, les Sauveteurs de Saint-Laurent, la Jeanne d’Arc de Manziat et l’Union Musicale de Manziat ont ouvert leurs portes à Mâcon Infos.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Christine Robin ré-élue présidente du PETR

CHRISTINE ROBIN PETR 2020 - 1.jpg
Elle a été opposée à Marie Fauvet, maire de Cluny, également candidate hier soir.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE - Octobre rose : 43 rendez-vous pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

programme 2020 Octobre rose  Mâconnais (82).JPG
Les partenaires qui participent à l’organisation des diverses animations d’Octobre rose ont annoncé le programme de cette édition 2020 lors d’une conférence de presse.

SOLUTRÉ : L’exposition “Animaux disparus – Enquête à l’âge de glace” inaugurée

Musée_Préhistoire_Solutré_inauguration_expo_animaux_disparus_montage0001.jpg
Initialement prévue au printemps et reportée en raison de la crise sanitaire, l’exposition a ouvert ses portes au public le 15 juillet. Elle a été officiellement inaugurée ce samedi matin en présence de nombreux élus locaux et départementaux.

COVID-19 : 4 classes fermées en Mâconnais

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé le 11 septembre : Pas de fermeture de classe supplémentaire en Saône-et-Loire ; 1 fermeture dans l'Yonne et à Dijon. Le bilan complet dans l'académie de Dijon.

MÂCON-CHARNAY : L'ESMP en journées d'intégration à Edenwall

ESMP MACON INTEGRATION 1009 (5).jpeg
Ce qu'en dit la directrice Céline Lacour. A voir aussi, notre reportage photos

VINS DE BOURGOGNE : Une mention « premier cru » pour l’AOP « Pouilly-Fuissé »

POUILLY FUISSE PREMIER CRU - 1.jpg
Le comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des boissons spiritueuses, réuni en séance le 3 septembre, a approuvé la reconnaissance de 22 climats accompagnés de la mention «premier cru» qui pourront être adjoints à l’AOP «Pouilly-Fuissé». Une 1ère pour une appellation communale du Mâconnais, saluée par la présidente de Région.

PRISSÉ - Vignerons des Terres Secrètes : Des vendanges avec l'ESAT d'Hurigny pour une cuvée très spéciale...

VTS VENDANGES ESAT HURIGNY - 2.jpg
C'est encore le temps des vendanges et celui des révélations. Révélis, un nom à retenir... découvrez vite de quoi il s'agit.

DAVAYÉ : Marie-Guite Dufay en propriétaire-récoltante à la rentrée du lycée Lucie Aubrac

MGDUFAY RENTREE 2020 DAVAYE - 18.jpg
La présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté aura mis elle aussi la main à la vigne en ce mardi de rentrée scolaire et – toujours – de vendanges. Venue de Besançon où elle était le matin pour visiter un autre lycée agricole, elle est arrivée en début d'après-midi à Davayé.

EDITO - Crise sanitaire : Le temps du sevrage télévisuel est venu

PROFESSEUR TOUSSAINT EDITO3 - 1.jpg
Enfin une 4ème voix pour appeler à la raison et à la mesure. Une vidéo à mettre entre toutes les mains ! Attention, cure de désintoxication télévisuelle nécessaire, l'overdose est proche et notre démocratie en pâtit sérieusement.

SANTÉ : Le moustique tigre est à Replonges, Charnay, Crêches, Mâcon

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1.jpg
ACTUALISÉ le 18 août : 7 cas de maladies répertéroriés depuis juin 2020 en région. ACTUALISÉ le 17 août : Vous avez été très nombreuses et nombreux à réagir et à nous signaler la présence de ce moustique en Mâconnais. Il peut provoquer des maladies telles la dengue, le chikungunya ou le zika. Mais l'ARS confirme que la région n'est pas au stade épidémique.

GENDARMERIE : Du changement à la compagnie de Mâcon

MACON cie gendarmes 0820.JPG
Le capitaine Laurent Gay-Peiller a pris le commandement de la compagnie de Mâcon le 1er août. Il sera secondé par la capitaine Jessica Martin qui arrive de Dijon.

DAVAYE - Lycée Lucie Aubrac : Les résultats définitifs des examens 2020 sont tombés !

ligne blanche.JPG
Des taux de réussite variant de 66 à 100 % selon les filières, et 58 mentions !