mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Déconfinement et réouverture des lycées de Bourgogne Franche-Comté :
le flou est total et le risque est réel 

Dans son discours à l’Assemblée nationale du mardi 28 avril, Edouard Philippe a annoncé la réouverture progressive des écoles le 11 mai et des collèges le 18 mai prochain. Les 110 000 lycéens de Bourgogne Franche-Comté ne devraient pas reprendre avant le mois de juin notamment dans les lycées professionnels.

Dans ses annonces, le Premier ministre a aussi prévenu : « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai ».

A la faillite de la gestion de la crise sanitaire par l’Etat et l’inertie coupable du gouvernement Macron, l’organisation du déconfinement et de la rentrée des plus jeunes dans les établissements d’enseignement promet d’être à son tour une pagaille dangereuse et laisse beaucoup de questions en suspens.

Ainsi, envisager le retour à l’école d’abord pour les élèves des classes maternelles, sachant qu’ils ne peuvent respecter aucune des mesures barrières, est particulièrement risqué.

Dans le même temps, le déconfinement de la population organisé sans avoir de masques et de tests en nombre suffisant revient à renoncer de facto au triptyque « Protéger – Tester – Isoler ».

Concernant la reprise dans les 130 lycées de Bourgogne Franche-Comté, les déclarations devant les députés éludent les questions de l’organisation des restaurants scolaires ou encore des internats (20 426 places d’internats dans les établissements de la région).

Le risque d’un rebond épidémique doit clairement se poser.

Avec le souci de protéger la santé des élèves, leurs familles et les agents des lycées, les élus du groupe Rassemblement National refusent la réouverture des établissements début juin tant que de parfaites conditions sanitaires ne pourront être réunies. Alors qu’une reprise des écoles en septembre serait la solution la plus sage et la plus prudente, le groupe RN demande à la présidente du Conseil régional de créer sur le sujet une commission adhoc associant élus régionaux de tous les groupes, représentants de l’Etat et des personnels enseignants et techniques des lycées.

Les lycéens et les agents des lycées de Bourgogne Franche-Comté ne sont pas de cobayes !

Julien Odoul

Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional

 

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...